Buse de Russie

Buteo buteo vulpinus - Common Buzzard (vulpinus)

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Buteo

  • Espèce
    :

    buteo

Descripteur

Gloger, 1833

Biométrie
  • Taille
    : 57 cm
  • Envergure
    : 113 à 128 cm.
  • Poids
    : 700 à 1200 g
Longévité

25 ans

Description identification

La buse de Russie est souvent classée comme une sous-espèce de la Buse variable. De grandes variations de teintes chez tous les sujets plaideraient en ce sens. Comme la Buse variable, la buse de Russie revêt en effet des formes grises, brunes ou brun-roux. A sa différence toutefois, les formes très pâles sont totalement exclues et les formes brunes sont extrêmement rares. D'autre part, sa morphologie, constante du nord de l'Europe jusqu'à la Caspienne, suggère une race à part entière plutôt qu'une sous-espèce. La buse de Russie la plus courante possède un corps et des couvertures alaires roux vif, une queue rousse avec des bandes sombres et une zone pâle sur les primaires. La femelle adulte paraît plus petite que la Buse variable. Sa taille est comparable à celle d'un juvénile de la race Buteo Buteo. Son corps est plus court et moins trapu, ses ailes sont plus minces et le bord postérieur en 'S' a une plus grande amplitude. On ne peut pas parler véritablement de dimorphisme sexuel mais il y a davantage de différences entre les sexes que chez la Buse variable.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

Voix chant et cris

La voix est plus rauque que celle de sa cousine variable.

Habitat

Son aire de répartition particulièrement vaste du nord de la Scandinavie jusqu'à la Crimée et le Caucase en passant par l'Ukraine suggère une grande variété d'habitats et de paysages. Une constante peut être cependant retenue : la buse de Russie affectionne les paysages ouverts avec végétation arbustive clairsemée qui sont nécessaires à son mode de reproduction et de prédation. On peut donc l'observer dans la toundra, les steppes et même dans les pays semi-désertiques et montagneux (jusqu'à 1800 m) du sud de son aire de répartition.

Comportement traits de caractère

Comme la Buse variable, elle est migratrice. En automne, elle s'envole vers le sud en direction du Moyen-Orient. De la mi-septembre à la mi-octobre, elle franchit en grands groupes le détroit du Bosphore et se fait extrêmement rare en Europe Occidentale.
Le vol : La buse de russie s'élève dan les airs en maintenant ses ailes plus aplaties que la Buse variable. Ses battements sont plus rapides et son aspect paraît plus fin et plus élancé. Le couple est un adepte de la parade nuptiale : il s'élève en altitude où il exécute des figures puis les deux partenaires plongent l'un vers l'autre, se prenant parfois les pattes.

Alimentation mode et régime

Son comportement alimentaire n'est pas très éloigné de celui de la Buse variable. Les petits mammifères rongeurs (campagnols, musaraignes, sousliks) constituent l'essentiel de son régime qui peut être complété de jeunes oiseaux et d'insectes. Dans les steppes semi-désertiques du sud de son aire, la part des reptiles (couleuvres, vipères, lézards) peut être plus importante.

Reproduction nidification

Le nid est bâti sur un arbre. La femelle y pond 2 à 4 oeufs qui sont couvés pendant une période variant de 32 à 35 jours. Le premier envol s'effectue au bout de 7 semaines. A ce jour, les renseignements sont lacunaires et insuffisants pour affirmer qu'elle se reproduit uniquement au sein de sa propre race. L'existence d'une zone d'hybridation en Europe Centrale et Orientale reste à confirmer.

Références utilisées

Fiche créée le 26/04/2004 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net