Caille des chaumes

Coturnix pectoralis - Stubble Quail

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Coturnix

  • Espèce
    :

    pectoralis

Descripteur

Gould, 1837

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : 25 à 33 cm.
  • Poids
    : 75 à 125 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les cailles des chaumes ont un bec bleuâtre ou gris-olive, avec une pointe et un culmen plus bruns. L'iris est brun-rouge à brun. Les pattes et les pieds sont blanc-chair, rosâtres, ou rose-brun. Les 2 sexes sont différents. Le mâle adulte présente un front et un capuchon brun noirâtre obscurcis par des pointes de plume gris-brun. La calotte porte une étroite et longue rayure centrale blanche et un sourcil analogue. Tous deux descendent très bas sur la nuque. Les lores sont brun terne. Une bande de la même couleur démarre en arrière de l'oeil et se poursuit jusqu'en arrière du cou. Le menton, la gorge et les couvertures auriculaires forment un ensemble cannelle à chamois-roux. La poitrine, la partie supérieure du ventre et les flancs sont blanchâtres avec des stries sombres qui convergent et qui fusionnent formant une tache irrégulière noire sur la poitrine. Le bas-ventre et les couvertures sous-caudales sont blanches. Le dessus est gris-brun à brun sombre avec d'intenses taches noires, des barres chamois ainsi que de longues et évidentes stries couleur crème. La très courte queue gris-brun est barrée de roux.
La femelle adulte n'a pas la gorge rousse du mâle. A la place, elle présente une gorge blanchâtre fortement striée de noir, un trait loral noir et une moustache blanche. Les parties inférieures sont moins abondamment striées de noir, si bien que la tache pectorale sombre est absente. Les juvéniles ressemblent à la femelle, mais ils ont une poitrine ponctuée plutôt que striée. Les mâles acquièrent leur gorge rousse vers l'âge de cinq semaines.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Stubble Quail,
  • Codorniz Pectoral,
  • Codorna-dos-restolhos,
  • Schwarzbrustwachtel,
  • feketemellű fürj,
  • Stoppelveldkwartel,
  • Quaglia delle stoppie,
  • Stäppvaktel,
  • Gressvaktel,
  • prepelica austrálska,
  • křepelka rezavohrdlá,
  • Sortbrystet Vagtel,
  • sänkiviiriäinen,
  • guatlla cara-roja,
  • przepiórka rudogardła,
  • Австралийский перепел,
  • オーストラリアウズラ,
  • 澳洲鹌鹑,
  • 澳洲鵪鶉,

Voix chant et cris

Le cri de reconnaissance du mâle est un 'two-to-wheep' vif et liquide qui peut être abrégé en 'two-wheep' ou en 'pipy-wheat'. Ces cris sont répétés environ 10 fois par minute et s'étalent sur une période qui peut durer un quart d'heure. La caille des chaumes est généralement silencieuse lorsqu'elle jaillit en vol, cependant il arrive qu'elle produise un ou deux piaulements secs en montant dans le ciel.

Habitat

Son habitat est formé d'une grande variété de paysages ouverts, en particulier les prairies en friche et les plaines bien drainées non éloignées des cours d'eau. Il comprend également les champs épars de céréales, les étendues de mauvaises herbes, les chaumes, les habitats salés à végétation buissonnante, les fourrés de spinifex et les marais salants. La caille des chaumes fréquente généralement des habitats plus arides que la Caille australe (Coturnix australis). Cet oiseau réside surtout dans le sud-est de l'Australie, dans les états des Nouvelles-Galles-du-Sud et de Victoria. Son aire déborde sur les états avoisinants, au nord vers le Queensland et à l'ouest vers l'Australie Méridionale. Elle est absente de l'intérieur aride du continent, par contre, depuis le début du XXème Siècle, elle à colonisé le sud-ouest de l'Australie Occidentale (région de Perth et Augusta).

Comportement traits de caractère

La caille des chaumes vit habituellement seule ou en groupes familiaux. L'occasion la plus fréquente de la rencontrer intervient lorsqu'elle s'envole précipitamment dans les champs ouverts. Toutefois, la plupart du temps, elle préfère se tapir dans les herbes ou s'enfuir en courant, ne réservant le décollage que pour les situations les plus extrêmes. Les groupes sont généralement formés de 3 à 5 individus, bien qu'on aperçoive parfois des bandes de 12 oiseaux quand ils recherchent leur nourriture. Néanmoins, aucune grande 'vague' migratrice contenant de nombreux oiseaux n'est repéré comme c'est le cas chez les grandes cailles d'Europe et d'Afrique. La caille des chaumes est une migratrice bien connue. Les mouvements locaux sont liés directement à la chute des pluies, alors que les déplacement les plus importants ont lieu à la suite de nombreuses bonnes saisons reproductives dont l'élan est brisé par une brutale déterrioration dans l'approvisionnement des ressources, le plus souvent à cause de la sècheresse ou de l'invasion de petits rongeurs. Les rapports indiquent que la dispersion s'effectue alors dans toutes les directions, sur des distances qui dépassent parfois les mille kilomètres.

Alimentation mode et régime

La caille des chaumes se nourrit principalement de graines sauvages, mais aussi de graines cultivées qui sont tombées ou ont été dispersées. Un faible pourcentage de son régime est constitué d'invertébrés. Parfois, malgré son poids, elle escalade les tiges des plantes pour atteindre les épis qui contiennent les graines.

Reproduction nidification

L'espèce est monogame et certains couples restent ensemble pendant toute l'année. Le nid est un grattage peu profond, situé sous un arbuste ou une touffe d'herbes ; C'est l'oeuvre de la femelle qui le garnit avec des matières végétales. La ponte comprend 5 à 14 oeufs (en moyenne 7) , de couleur jaune-crème avec des points et des taches brun-rouge et vert-olive. L'incubation, assurée par la femelle, dure entre 18 et 21 jours.
Deux ou trois couvées sont élevées par saison, 4 lorsque les conditions sont idéales après une période de sècheresse. Le déroulement de la saison dépend des conditions atmosphériques et de la bonne disponibilité des ressources alimentaires. Dans l'état de Victoria, la première ponte a lieu généralement en décembre puis, suivant les précipitations, la seconde intervient en mars ou en avril. Les années où les pluies sont précoces, la saison de nidification commence en septembre, la seconde ponte a lieu à la fin novembre et les pontes ultérieures, au cours de l'hiver. En Australie Occidentale, la reproduction se déroule d'août à janvier. Le mâle participe à l'éducation des oisillons et protège la nichée.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/01/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net