Calao à bec pâle

Lophoceros pallidirostris - Pale-billed Hornbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Bucérotiformes

  • Famille
    :

    Bucérotidés

  • Genre
    :

    Lophoceros

  • Espèce
    :

    pallidirostris

Descripteur

Hartlaub Finsch, 1870

Biométrie
  • Taille
    : 50 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 170 à 325 g
Distribution

Distribution

Description identification

Calao à bec pâle

Chez ce calao de petite taille, les plumes gris pâle ou brunes des parties supérieures sont bordées de chamois. Le globe oculaire est surmonté d'un large sourcil blanc. L'extrémité de certaines rectrices extérieures sont également d'un blanc pur. Les plumes du capuchon sont légèrement ébouriffées, formant parfois de courtes mèches qui retombent sur le dessus de la nuque. La majorité du dessous, excepté la gorge et le haut de la poitrine, est blanc. Chez le mâle de la race nominale, le bec est jaune pâle avec une pointe grisâtre. Il est surmonté par un casque relativement bas. La femelle est plus petite, avec un iris plus brun et des rides sur le casque moins prononcées. Les juvéniles sont de taille inférieure, avec un bec sans casque. La race neumanni est plus petite que la race nominale. Sa tête est plus claire. Le bec affiche des taches grises et sa pointe est rouge. Le alao à bec pâle forme une superespèce avec le calao à bec noir.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Lophoceros pallidirostris pallidirostris (Angola, s DR Congo and Zambia. except extreme e.)
  • Lophoceros pallidirostris neumanni (e Zambia to s Tanzania and n Mozambique)

Noms étrangers

  • Pale-billed Hornbill,
  • Toco Piquiclaro,
  • Calau-de-bico-pálido,
  • Blaßschnabeltoko,
  • Diksnaveltok,
  • Bucero beccochiaro,
  • Bleknäbbad toko,
  • Miombotoko,
  • toko bledozobý,
  • zoborožec světlezobý,
  • Lysnæbbet Toko,
  • valkonokkatoko,
  • calau bec d'ivori,
  • toko płowy,
  • Бледноклювый ток,
  • ハシジロコサイチョウ,
  • 灰嘴弯嘴犀鸟,
  • 淡嘴彎嘴犀鳥,

Voix chant et cris

Habitat

Les calaos bec pâle fréquentent les zones boisées étendues composées d'arbres à feuilles caduques, en particulier les miombos (Brachystegia). Dans les régions où leur aire de distribution coïncide avec celle du calao à bec noir (Tockus nasutus), ils occupent des zones forestières plus denses ou des zones boisées moins ouvertes. Les calaos à bec pâle sont endémiques de l'Afrique Tropicale Méridionale, entre l'Equateur et le Tropique du Capricorne. L'espèce est divisée en deux races dont voici la répartition : race nominale pallidirostris : est, centre et nord-est de l'Angola, sud du zaïre et est de la Zambie (A l'ouest de la vallée de Luangwa). Race Neumanni : Malawi, sud-est de la Tanzanie, nord du Mozambique et Zambie (à l'est de la vallée de Luangwa). Dans les régions où elles sont en contact (Zambie), les deux sous-espèces s'hybrident occasionnellement.

Comportement traits de caractère

On possède peu de renseignements mais le calao à bec pâle effectue probablement de courts déplacements pendant la saison sèche, lorsque les feuilles commencent à tomber. En tout cas, la race Neumanni est connue pour ses vagabondages dans le sud du Kenya. Le calao à bec pâle recherche surtout sa nourriture dans les feuillages, mais il descend parfois à terre pour chercher des proies, en particulier pendant la saison sèche.

Alimentation mode et régime

On a peu de détails. Vraisemblablement comme son proche parents le calao à bec noir (Tockus nasutus), il est principalement insectivore, mais on sait qu'il consomme également des graines et des gommes qu'il trouve sur les gousses ou sur les cosses endommagées. Le menu du calao à bec pâle comprend environ 85% de proies animales et seulement 15% de végétaux.

Reproduction nidification

Peu de renseignements sont disponibles sur la nidification. En principe, elle commence au début de la saison pluvieuse, d'août à novembre, alors que les arbres n'ont pas encore de feuilles. Le nid est situé dans une cavité naturelle d'arbre. Son entrée est scellée par une cloison construite avec de la boue et des excréments, et il ne reste qu'une étroite fente par laquelle le mâle apporte le ravitaillement à la nichée. Cette dernière comprend 4 ou 5 oeufs dont on ne connaît pas l'intervalle de ponte. En tous cas , les oisillons sont de taille différente, ce qui tend à prouver que les naissances sont échelonnées et que la femelle n'attend pas que la ponte soit complète pour se mettre à couver. Pendant qu'elle est recluse, elle mue simultanément ses rémiges et ses rectrices. La durée de la période d'incubation et de séjour des jeunes au nid n'est pas connue.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce est loin d'être menacée. En bien des endroits, elle est même répandue et commune. Bien des zones, y compris dans les réserves et dans les parcs, présentent encore des habitats favorables. Toutefois, au Malawi ainsi que dans des régions plus fortement peuplées comme en Zambie et au Mozambique, certaines zones ont été quelque peu Clairsemées, ce qui les a ouvert à la colonisation et à la concurrence d'autres espèces, en particulier celle du Calao à bec noir.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Calao à bec pâleFiche créée le 13/02/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net