Calao à casque plat

Buceros hydrocorax - Rufous Hornbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Bucérotiformes

  • Famille
    :

    Bucérotidés

  • Genre
    :

    Buceros

  • Espèce
    :

    hydrocorax

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 65 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 1171 à 1824 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les caractéristiques physiques sont légèrement différentes selon les races. Chacune des trois sous-espèces se distingue par la forme particulière et la couleur de son casque. La race semigaleatus se différencie notamment par son casque peu volumineux, la race mindanensis par la couleur blanche de son bec et l'extrémité rugueuse à la base de sa mandibule inférieure. Mais, quelque soit la sous-espèce, le mâle et la femelle se ressemblent étroitement et il est difficile de les distinguer. Cependant, les entailles à la base de la mandibule supérieure sont noires chez le mâle et rouges chez la femelle. En outre, le premier est généralement un peu plus grand.
Chez l'adulte Mindanensis, le casque et la moitié de la mandibule proche de la base sont rouge foncé. Les ondulations situées sur la mandibule sont encore plus foncées. Le reste du bec est blanc jaunâtre. Une bande noire entoure l'oeil, descend le long des joues et couvre le menton. La partie supérieure de la gorge est fauve, la poitrine noire. Le reste de la tête et du corps, excepté les couvertures caudales présente une teinte roux sombre. Les scapulaires et les couvertures alaires affichent une couleur brune. Les couvertures sus-caudales sont ferrugineuses, le dessous de la queue couleur rouille. Les primaires sont noires, les secondaires bordées de rouille sur les filets extérieurs. Les rectrices sont chamois. La couleur de l'iris semble varier du jaune éclatant au vert pâle selon la répartition géographique. La peau orbitale est noire avec une léger trait jaune en-dessous de l'oeil. La peau nue du gosier est jaune. Les pattes et les pieds sont rouge-corail.
Les jeunes ont un plumage très différent puisqu'ils peuvent avoir le corps blanc, la queue blanche avec des bandes noires, le bec et les pattes noires. A un an, ils portent le plumage d'adulte.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Buceros hydrocorax hydrocorax (Luzon and Marinduque. n Philippines.)
  • Buceros hydrocorax semigaleatus (c Philippines)
  • Buceros hydrocorax mindanensis (s Philippines)

Noms étrangers

  • Rufous Hornbill,
  • Cálao Filipino Grande,
  • Calau-rufo,
  • Feuerhornvogel,
  • tűzvörös szarvascsőrű,
  • Rosse Neushoornvogel,
  • Bucero rossiccio,
  • Filippinhornkorp,
  • Blodhornfugl,
  • zobákorožec maskový,
  • dvojzoborožec hnědavý,
  • Rødbrun Næsehornsfugl,
  • luzoninsarvinokka,
  • calau rogenc septentrional,
  • dzioborożec rdzawogłowy,
  • Огненный гомрай,
  • アカサイチョウ,
  • 棕犀鸟,
  • 栗色犀鳥,

Voix chant et cris

Habitat

Le calao à casque plat est endémique des Philippines où il réside dans plus de 11 îles différentes. Il existe en fait trois variations géographiques : la race type Hydrocorax vit dans les îles de Luzon et Marinduque. C'est la plus nordique. La race Semigaleatus peut être observé à Samar, Leyte, Bohol, Panaon, Biliran, Calico-an et Buad dans le centre du pays. Enfin, la race Mindanensis réside à Dinagat, Siargao, Mindanao (+ Balut, Bucas et Talicud) ainsi qu'à Basilan, dans les îles plus méridionales. Les calaos à casque plat vivent en plaine et sur les collines, bien qu'on puisse les rencontrer jusqu'à 2100 mètres sur le mont Apo. Sa densité est assez inégale, mais dans certaines régions, il peut être assez commun, notamment dans la sierra Madre de Luzon, la grande île du nord du pays.

Comportement traits de caractère

En dehors de la saison de reproduction, les calaos à casque plat vivent en petits groupes de trois à sept individus. Ce sont des oiseaux particulièrement tumultueux, leurs appels réguliers et leur voix rauque peuvent être entendus à des distances de plus d'un kilomètre. Leur vol est également bruyant et comprend une série de battements d'ailes auxquels succède une assez longue glissade en plané. Cet oiseau passe une grande partie de son temps dans le feuillage des arbres, il est très rare qu'il descende à terre.

Alimentation mode et régime

Le régime du calao à casque plat est majoritairement frugivore. Il se nourrit principalement de fruits mous et de graines qu'il récolte dans les grands arbres. Néanmoins, le matin, il lui arrive de consommer des insectes, des orthoptères et des mille-pattes qu'il glane sur le sol dans les sous-bois. La part de la matière animale constitue environ 22% de son menu.

Reproduction nidification

La saison de nidification a été signalée du mois de mars au mois de mai sur l'île de Leyte et l'espèce est observée par couple de février à août. La femelle creuse une cavité dans un grand arbre à une hauteur respectable, puis elle s'y enferme, ne laissant qu'une petite ouverture à travers de laquelle le mâle vient la nourrir pendant qu'elle incube. L'originalité dans le système de nidification du calao à casque plat, c'est qu'il met en place une forme de reproduction coopérative. Le mâle reçoit en effet le renfort de plusieurs assitants qui l'aident dans sa tâche pour ravitailler la femelle ainsi que les 2 à 4 oisillons. Ces assistants sont constitués d'un ou plusieurs adultes non-nicheurs et souvent d'un immature. Le travail du mâle s'en trouve soulagé, les navettes entre le nid et les arbres nourrissiers sont moins nombreuses. Les chances de survie des petits qui sont constamment alimentés s'en trouvent accrues. Dès que les jeunes ont acquis tout leur plumage et qu'ils sont aptes à prendre leur envol, après une longue période qui dure parfois plus de 4 mois, la femelle brise la paroi et les laisse partir. Dans les semaines qui suivent la libération, les parents continuent à les nourrir et profitent toujours de l'aide de leurs assistants.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Bien que cet oiseau souffre de la pression de la chasse et de la dégradation de son habitat, il est classé dans l'échelle de protection comme espèce à moins risque, à peine en danger.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 22/03/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net