Calao à casque rouge

Rhabdotorrhinus corrugatus - Wrinkled Hornbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Bucérotiformes

  • Famille
    :

    Bucérotidés

  • Genre
    :

    Rhabdotorrhinus

  • Espèce
    :

    corrugatus

Descripteur

Temminck, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 70 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 1590 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez l'adulte mâle, le capuchon, l'arrière du cou, le corps et les ailes sont noirs. La face et la partie antérieure du cou sont blanches. La queue est blanc chamoisée avec une base noire. Le bec jaune est surmonté par un haut casque plissé rouge écarlate dont la base est creusée par de profonds sillons. La mandibule inférieure du bec est brun-rouge à la base avec de nombreuses entailles. La peau nue qui entoure l'oeil affiche une couleur bleue. La peau dilatable du gosier présente une teinte jaune pâle. Les iris sont rouges. Les pattes et les pieds sont noirs. La femelle est plus petite que le mâle, le casque présentant une crête moins proéminente. La face et le devant du cou sont noirs comme le reste du corps. Le bec est d'une teinte plus pâle. La peau située autour de l'oeil et sous le gosier sont d'un bleu clair. Les iris sont brun-gris, les pattes et les pieds, gris verdâtre.
Les juvéniles des deux sexes ont un plumage identique à celui du mâle. Le casque est quasiment absent. Le bec jaune pâle avec une base orange porte un grand nombre de sillons transversaux. La peau faciale est jaune pâle. Les yeux sont jaunes mais avec une légère nuance brune. Les pattes et les pieds sont gris-ardoise. Les jeunes femelles muent et acquièrent les plumes noires à la face et sur le devant du cou approximativement quand elles ont atteint l'âge d'un an.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Rhabdotorrhinus corrugatus rugosus (Malay Pen. and Sumatra)
  • Rhabdotorrhinus corrugatus corrugatus (Borneo)

Noms étrangers

  • Wrinkled Hornbill,
  • Cálao Arrugado,
  • Calau-enrugado,
  • Runzelhornvogel,
  • ráncos szarvascsőrű,
  • Maleise Jaarvogel,
  • Bucero corrugato,
  • Sundahornkorp,
  • Rynkehornfugl,
  • zobákorožec vrásčitý,
  • zoborožec vrásčitý,
  • Rynkenæb,
  • kurttusarvinokka,
  • calau de papada,
  • dzioborożec białogardły,
  • Морщинистый калао,
  • Julang jambul hitam,
  • ズグロサイチョウ,
  • 皱盔犀鸟,
  • นกเงือกปากย่น,
  • 皺盔犀鳥,

Voix chant et cris

Habitat

La calao à casque rouge vit dans le sud de la Thaïlande, dans la péninsule malaise et dans les îles indonésiennes de Sumatra, Rupat, Payong, Batu ainsi que sur toute l'étendue de l'ile de Bornéo. L'espèce a été récemment repérée dans le sud-Ouest du Cambodge. C'est un oiseau des forêts primaires composées d'arbres sempervirents à feuilles persistantes. Il séjourne plutôt à basse altitude. Sa répartition est très inégale. Le calao à casque rouge est assez répandu dans le nord de Sarawak, à Brunei, dans le sud de Sumatra. Par contre, il est rare en Malaisie et en danger en Thaïlande. Comme beaucoup d'autres calaos, c'est un espèce nomadique, effectuant de nombreux déplacements entre ses lieux de nourrissage et les endroits où il se perche pour se reposer, ce qui rend difficile l'estimation de ses effectifs.

Comportement traits de caractère

Ces oiseaux vivent habituellement en couple ou en petits groupes. Ils ne sont guère agressifs et paraissent parfois maladroits en vol. Ils ont des cris profonds qui résonnent en écho. Ce sont des 'kak-kak' rauques, des 'rowwow' graves ou des 'wakowwakowkow' que l'on peut entendre à des miles de distances. Les calaos à casque rouge ont une façon assez originale de manger : ils saisissent délicatement leur nourriture, fruit ou insecte, par l'extrémité du bec et la jettent en l'air comme une pièce avec laquelle on joue à pile ou face avant de l'ingurgiter.

Alimentation mode et régime

Les calaos à casque rouge consomment principalement des petites graines molles et des fruits comme les figues. Ils ingurgitent également des petits animaux tels que les grenouilles, les lézards, les escargots, les arthropodes et les jeunes oisillons. La matière animale constitue environ 30% de leur régime. Pendant la période de reproduction, le mâle régurgite jusqu'à 150 figues pour nourrir sa femelle. Ces oiseaux ne sont pas obligés de se désaltérer car il trouve toute la source d'hydratation dont ils ont besoin dans les aliments qu'ils consomment. Lors du ravitaillement au nid, si le mâle rapporte toujours la même sorte de nourriture, la femelle finit par la rejeter, lui signifiant ainsi qu'elle veut quelque chose d'autre à manger. Durant cette période, les femelles sont totalement dépendantes de leur partenaire. si celui-ci ne revient pas, la femelle et la couvée sont perdus et meurent d'innanition.

Reproduction nidification

Comme ses autres congénères, le calao à casque rouge est un oiseau monogame. Le lien conjugal avec son partenaire est particulièrement long quand il ne dure pas toute la vie. La saison de reproduction se déroule habituellement pendant la saison des pluies en décembre et en janvier. A cette époque la terre est molle et permet facilement de construire des parois pour obstruer l'entrée des nids. Comme beaucoup de ses proches cousins asiatiques, ce calao choisit en effet un trou de pic que les champignons ou les moisissures ont élargis. Souvent les abeilles viennent y installer leur ruche, ce qui attire les ours à la recherche de miel. Ces derniers utilisent leurs griffes pour agrandir le trou et faire main basse sur la nourriture tant convoitée, si bien que la cavité ainsi élargie possèdent alors des dimensions qui conviennent parfaitement à la nidification des calaos. Les cavités nidicoles sont situées entre 40 et 50 mètres au-dessus du sol. L'aménagement du nid est surtout la tâche de la femelle. Elle en obture l'entrée avec de la boue, des fientes et des restes alimentaires régurgités, le mâle lui apporte les matériaux dont elle a besoin. Elle ne laisse qu'une petite fente au travers de laquelle le mâle est chargé de la ravitailler. Ce mur, qu'elle bâtit avec soin, est sensé la protéger contre l'éventuelle agression de prédateurs comme les singes et les serpents. Après cette période préparatoire de 4 à 6 jours, la femelle dépose une ponte moyenne de deux oeufs. Elle peut effectuer une ponte de substitution si les premiers oeufs sont perdus. Après un mois d'incubation, les oisillons cassent leur coquille. Ils naissent nus mais ils acquièrent assez rapidement un plumage violacé. C'est à ce moment que la femelle casse la paroi d'entrée, partageant désormais avec le mâle la responsabilité du nourrissage des jeunes. Ceux-ci, ayant rescellé l'entrée, restent au fond de la cavité et ne quittent le nid qu'après une période supplémentaire qui dure entre 65 et 73 jours. La durée totale du cycle de nidification prend environ 4 mois.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le calao à casque rouge est considéré comme une espèce presque menacée. La destruction massive des forêts en Malaisie et en Thailande en fait dans ces deux pays un oiseau presque disparu. Le manque de sites de reproduction et la chasse accroit encore l'importance de ce statut. Au Nord de Bornéo, ses plumes sont utilisées pour fabriquer des costumes dans les cérémonies traditionnelles. Le braconnage qui a pour but de capturer de jeunes oiseaux représente une activité florissante et nombreux sont ceux qui dans les villages sont prêts à payer de fortes sommes pour en acquérir. Les calaos à casque rouge constituent la catégorie de calao qui compte le plus d'oiseaux en captivité.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 30/03/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net