Calao à cimier

Rhyticeros cassidix - Knobbed Hornbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Bucérotiformes

  • Famille
    :

    Bucérotidés

  • Genre
    :

    Rhyticeros

  • Espèce
    :

    cassidix

Descripteur

Temminck, 1823

Biométrie
  • Taille
    : 80 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 2400 à 2500 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les mâles adultes ont un capuchon et un arrière de la tête brun-roux. La face et le cou présentent une coloration roux clair à crème. Le corps et les ailes sont entièrement noirs, la queue blanche. Le bec est jaune avec des stries transversales orange-brun à la base des deux mandibules. Il est surmonté d'un énorme casque rouge dont la forme ressemble à celui d'un casoar. La peau orbitale est bleu pâle avec des cils bleu foncé. La peau nue du gosier est soulignée par une bande sombre qui est elle même soulignée de turquoise. Les iris sont rouge à orange. Les pattes et les pieds sont noirs.
La femelle adulte est semblable au mâle mais en plus petit et avec un casque moins developpé. La tête et le cou sont entièrement noirs. La peau gulaire a une bande sombre plus étroite. Les iris sont bruns à orange. Les juvéniles des deux sexes ont un plumage identique au mâle, mais ne possèdent pas de casque. Le bec est jaune clair avec un lavis rouge à la base. La peau faciale est plus pâle que chez l'adulte. L'iris est brun sombre avec une tache intérieure jaune. Vers l'âge de 10 à 13 mois, le casque commence à prendre de l'ampleur et la jeune femelle opère sa mue pour acquérir les caractères du plumage adulte. Elle perd alors ses plumes rousses et se pare de plumes noires sur la tête et sur le cou.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Knobbed Hornbill,
  • Cálao Grande de Célebes,
  • Helmhornvogel,
  • sisakos goge,
  • Sulawesi-jaarvogel,
  • Bucero caruncolato,
  • Sulawesihornkorp,
  • Knopphornfugl,
  • zobákorožec prilbatý,
  • zoborožec přílbový,
  • Hvidhalet Rynkenæb,
  • celebesinsarvinokka,
  • calau de Sulawesi,
  • dzioborożec hełmiasty,
  • Сулавесский калао,
  • Julang sulawesi,
  • アカコブサイチョウ,
  • 苏拉皱盔犀鸟,
  • 蘇拉皺盔犀鳥,

Voix chant et cris

Habitat

L'aire de distribution du calao à cimier est restreinte aux îles indonésiennes de Sulawesi, Lambeth et Togian. Il vit dans des forêts sempervirentes de plaine et de moyenne montagne jusqu'à 1800 mètres. L'espèce présente une densité importante au voisinage des grands arbres fruitiers mais les effectifs sont en diminution là où les zones boisées subissent des défrichements. Il est difficile de recenser avec exactitude les populations nomades qui s'agglomèrent autour des figuiers et des autres arbres fruitiers. Les comptages réalisés ne donnent pas une image exacte du nombre des populations et tendent à exagérer les estimations qui sont faites. Une seconde sous-espèce, plus méridionale, Aceros cassidix brevirostris vit dans les îles de Butung et de Muna.

Comportement traits de caractère

Le calao à cimier est un oiseau non territorial qui parcourt une grande superficie de pays. Il vit souvent en couples mais on peut également l'observer en larges bandes qui ne dépassent pas habituellement les 120 individus lorsqu'il se nourrit à la cime des arbres fruitiers. Il émet de puissants aboiements qui sont entendus à plus de deux kilomètres. C'est un oiseau utile car il participe au développement de la forêt en dispersant les nombreuses graines contenues dans ses déjections.

Alimentation mode et régime

85% du régime du calao à cimier est constitué de figues qu'il trouve dans l'étage supérieur des arbres et qui sont disponibles pendant toute l'année. Le complément est constitué d'insectes et d'autres fruits mous.

Reproduction nidification

La saison de nidification commence en juin ou en juillet, à la fin de la période des pluies, si bien que les jeunes oisillons peuvent profiter de la pleine saison des fruits. Sans parler de colonies, les nids peuvent être assez proches les uns des autres et il n'est pas rare que dix couples nicheurs se retrouvent à l'intérieur d'un espace réduit d'un kilomètre carré. Pour déposer leur ponte, les calaos à cimier sont dépendants de cavités naturelles creusées dans les arbres. S'ils n'en trouvent pas, ils entreprennent d'en réaliser une avec leurs pattes et avec leur bec. Les femelles déposent généralement deux ou trois oeufs dont l'incubation dure entre 32 et 35 jours. La durée totale de la nidification est longue d'environ 100 jours. Comme la plupart des calaos, la femelle s'enferme à l'intérieur du nid pendant toute cette période. Cette opération est rendue nécessaire par la présence de la civette géante de Sulawesi (Macrogalidia muschenbrcoeki), redoutable prédateur qui s'attaque aux couvées. Pendant sa réclusion, sa survie et celle des petits dépend alors du mâle qui lui apporte à manger plusieurs fois par jour. L'alimentation de la couvée se fait souvent à son détriment, car elle renonce à une part importante de subsistance pour permettre aux petits de grandir normalement.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les calaos à cimier ne sont pas menacés. C'est une espèce assez commune et par endroits sa densité avoisine les 51 oiseaux au kilomètre carré. Toutefois, ses effectifs sont en légère régression en raison de la diminution des zones boisées. Malgré son statut actuel, le Calao à cimier bénéficie d'une protection locale depuis 1999. La plupart des effectifs sont confinés dans le Lore Lindu National Park.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 19/03/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net