Calao à cuisses blanches

Bycanistes albotibialis - White-thighed Hornbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Bucérotiformes

  • Famille
    :

    Bucérotidés

  • Genre
    :

    Bycanistes

  • Espèce
    :

    albotibialis

Descripteur

Cabanis Reichenow, 1877

Biométrie
  • Taille
    : 77 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 900 à 1400 g
Distribution

Distribution

Description identification

Bien qu'il occupe un territoire distinct et qu'il soit différent par la coloration de son plumage, le calao à cuisses blanches est encore considéré par certains auteurs comme une sous-espèce du calao à joues brunes (Bycanistes cylindricus). Il faut reconnaître qu'il a vraiment beaucoup de caractères communs avec son ex-congénère : son corps est noir brillant, le croupion, le ventre, la queue et l'extrémité des ailes sont blancs. La large bande noire qui traverse le centre des rectrices est également identique.
Ce calao diffère toutefois par l'absence de brun sur les joues et sur les plumes de la gorge. Ses cuisses sont recouvertes d'une belle couleur blanche immaculée, ce qui lui vaut son nom. Les mâles ont un bec brun avec quelques rainures à la base de la mandibule inférieure et une pointe couleur crème. Le casque qui surmonte le bec est couleur crème et présente également des légères rainures. Il est plus sombre, moins massif et il a une forme plus pointue que celui du calao à joues brunes. La peau nue qui entoure les yeux est jaune pâle., les iris sont brunâtres, les pieds et les pattes sont noires.
Les femelles sont plus petites, elles ont un bec et un casque plus réduit. Les juvéniles sont plus ternes et n'ont pas encore de casque.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • White-thighed Hornbill,
  • Cálao de Patas Blancas,
  • Calau- de patas brancas,
  • Weißhornvogel,
  • Witdijneushoornvogel,
  • Bucero zampebianche,
  • Vitlårad hornkorp,
  • Båndhalehornfugl,
  • zobákorožec nohavičiar,
  • Hvidlåret Hornfugl,
  • calau de cuixes blanques,
  • dzioborożec białosterny,
  • Белобёдрый калао,
  • モモジロサイチョウ,
  • 白腿噪犀鸟,
  • 白腿犀鳥,

Voix chant et cris

Les calaos à cuisses blanches sont des oiseaux très vocaux et très bruyants. Ils délivrent des cris rauques qui portent à longue distance et qui sont sans doute amplifiés par le casque. On peut ainsi entendre un "gak" ou un " rrhoak" rude et puissant délivré en simple note ou en séries lentes et descendantes. Un "kekh" abrupt fait également partie du répertoire.

Habitat

Les calaos à cuisses blanches vivent généralement dans les vastes étendues de forêt primaire n'ayant subi aucune modification. Ce sont des oiseaux des plaines et des régions basses, ce qui n'empêche qu'on peut parfois les observer dans les zones montagneuses jusqu'à 4 000 mètres d'altitude. Occasionnellement, ils visitent les forêts secondaires adjacentes, les parcelles en cours de régénération et les plantations.

Comportement traits de caractère

D'après Borrow et son livre sur les oiseaux de l'ouest africain, les mœurs du calao à cuisses blanches ne sont pas très différentes de celles du calao à joues brunes. Peu de temps avant la nidification, les mâles peuvent être observés à proximité des mares et des termitières car ce sont eux qui sont chargés de collecter les matériaux pour la fabrication du nid (voir ci-dessous reproduction). Ces oiseaux recherchent leur nourriture à une grande hauteur dans la canopée, des groupes atteignant un grand nombre d'individus peuvent se former quand ils visitent les arbres fruitiers.

Alimentation mode et régime

Les calaos à cuisses blanches se nourrissent surtout de fruits qui composent souvent près de 90% du menu. Ils consomment aussi des insectes, des œufs et des oisillons d'autres espèces.

Reproduction nidification

Comme les autres calaos, les calaos à cuisses blanches sont réputés pour être monogames. Il n'y a pas véritablement de saison de nidification bien établie. Simplement, ces oiseaux s'arrangent pour faire coïncider leur reproduction avec la période où les conditions sont les plus favorables, c'est à dire au moment de l'année où les fruits et les ressources alimentaires sont les plus abondants. Les années au cours desquelles la nourriture n'est pas suffisante pour élever une couvée, la nidification est carrément abandonnée.
Ces calaos ont un mode de reproduction très original. La femelle utilise de la boue ou ses propres déjections pour sceller l'entrée du nid où elle s'enferme avec les oisillons jusqu'à ce que ceux-ci soient aptes à s'envoler. Le mâle pourvoie les matériaux, il avale de la boue qu'il rapporte au nid et qu'il régurgite à la femelle sous la forme de pelotes. Celle-ci laisse juste un étroite ouverture pour que le mâle puisse la ravitailler.
Peu de renseignements sont fournis en ce qui concerne la reproduction : la ponte comprend habituellement 2 œufs, mais il ne reste qu'un seul oisillon avec les parents après l'envol. La durée de l'incubation et la longueur du séjour au nid ne sont pas renseignées.

Distribution

Les calaos à cuisses blanches sont originaires de l'ouest et du centre de l'Afrique. Leur aire de distribution s'étend du Bénin et du Nigéria en direction de l'est jusqu'au Soudan et en Ouganda. La limite sud de leur territoire se situe au niveau du centre de la République Démocratique du Congo et du nord de l'Angola. L'espèce nouvellement créée est considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après Birdlife, la superficie de l'aire de distribution dépasse les 2 millions de kilomètres carrés. La population globale est en déclin car, même si elle fréquente les zones dérangées par l'activité humaine, elle souffre de la destruction ou de l'appauvrissement de son habitat. On ignore exactement dans quelle proportion ce calao est persécuté ou chassé pour sa chair et pour sa domestication. On sait toutefois que cette espèce, ainsi que d'autres calaos, est protégée par certains tabous qui interdisent aux indigènes de la tuer ou de s'en emparer. Les effectifs ne sont pas quantifiés mais aucune mesure spécifique n'est prise pour sa protection. Le calao à cuisses blanches est classé comme de préoccupation mineure (LC).

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Calao à cuisses blanchesFiche créée le 09/09/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net