Calao de Hartlaub

Horizocerus hartlaubi - Black Dwarf Hornbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Bucérotiformes

  • Famille
    :

    Bucérotidés

  • Genre
    :

    Horizocerus

  • Espèce
    :

    hartlaubi

Descripteur

Gould, 1861

Biométrie
  • Taille
    : 32 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 83 à 135 g
Distribution

Distribution

Description identification

Calao de Hartlaub
adulte

Ce petit calao presque entièrement noir présente un large sourcil blanc qui se poursuit jusqu'à la nuque. La queue a une pointe blanche, surtout visible sur les rectrices extérieures. Le bec est sombre avec une tache rouge à son extrémité. Chez le mâle de la race nominale, le casque atteint environ la moitié du bec. La peau nue orbitale est noirâtre, l'iris brun rougeâtre avec des bordures grises. La peau qui recouvre la gorge est de couleur chair. La femelle est plus petite. Son casque est plus réduit et elle n'affiche pas de tache rouge sur le bec. Les juvéniles sont semblables à la femelle adulte. La race granti a des liserés blancs sur les couvertures alaires. Son casque est rouge.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Horizocerus hartlaubi hartlaubi (Guinea and Sierra Leone to Gabon and Congo)
  • Horizocerus hartlaubi granti (DR Congo and ec Congo to w Uganda)

Noms étrangers

  • Black Dwarf Hornbill,
  • Toco Negro,
  • Calau-pigmeu-de-bico-preto,
  • Hartlaubtoko,
  • fényesszárnyú tokó,
  • Zwarte Tok,
  • Bucero nano nero,
  • Svart dvärgtoko,
  • Svartdvergtoko,
  • toko tmavý,
  • zoborožec Hartlaubův,
  • Sort Dværgtoko,
  • aarnitoko,
  • calau nan occidental,
  • toko białoskrzydły,
  • Чёрный малый ток,
  • マミジロマメサイチョウ,
  • 黑弯嘴犀鸟,
  • 黑彎嘴犀鳥,

Voix chant et cris

Habitat

Les calaos de Hartlaub fréquentent les forêts sempervirentes de grands arbres et les forêts-galeries et on les trouve dans les plus hautes branches de la subcanopée. Ils apprécient particulièrement les lianes et les perchoirs qui ont un faible diamètre. Ils sont rarement présents dans les forêts secondaires. Le calao de Hartlaub est originaire de l'Afrique Equatoriale et Subtropicale. La race type hartlaubi est présente en Sierra Leone, dans le sud de la Guinée, dans l'est et le sud du Cameroun, et du sud-ouest de la République Centrafricaine jusqu'au Gabon et au nord du Congo. La race granti occupe une aire plus méridionale et plus orientale, dans l'est et le centre du Congo, au Zaïre, dans l'est et le sud du Soudan, l'ouest de l'Ouganda et dans l'enclave du Cabinda (Angola).

Comportement traits de caractère

Les calaos de Hartlaub ne sont pas particulièrement grégaires, ils vivent généralement en couples. Ils sont sédentaires et ils adoptent un comportement territorial tout au long de l'année. Les calaos de Hartlaub recherchent surtout leur nourriture à une hauteur comprise entre 20 et 45 mètres, opérant de fréquentes incursions dans les feuillages pour capturer des proies. Ils en saisissent souvent sur le dessous des feuilles. Ils poursuivent également les insectes en vol ou parfois ils effectuent un bref vol stationnaire. Il leur arrive de suivre les troupes de singes, ou, quand ils sont à terre, les colonnes de fourmis dorylines. Ils attrapent alors les insectes affolés par leur présence.

Alimentation mode et régime

Les calaos de Hartlaub se nourrissent principalement d'insectes, en particulier de gros coléoptères et de sauterelles mais ils en consomment de plus petite taille, comme les chenilles. Ils ingurgitent également des grosses araignées, des petits lézards et rarement des fruits. La partie végétale de son menu représente vraiment un faible pourcentage.

Reproduction nidification

On connaît peu de choses sur la reproduction. En Afrique Occidentale, il n'y a pas véritablement de saison et les nids sont trouvés en février, en juin, mais principalement d'octobre à décembre. En Afrique Centrale, la saison de nidification est plus régulière et continue. Elle intervient de juin à décembre. Le nid est placé dans la cavité naturelle d'une branche ou d'un tronc, entre 9 et 35 mètres au-dessus du sol. La femelle scelle elle-même l'entrée. La ponte comprend probablement jusqu'à 4 oeufs. Le mâle se charge du ravitaillement et ne rapporte à la fois qu'un seul 'article' qu'il porte du bout du bec, ce qui rend sa tâche fastidieuse. La femelle émerge de la cavité avant les oisillons et apporte alors son aide au mâle pour nourrir la couvée. Des nichées de 1 à 3 oisillons sont généralement répertoriées à l'envol.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce n'est pas globalement menacée. Comme il s'agit d'un calao relativement secret et qu'il a un comportement discret, ses effectifs sont souvent sous-évalués mais il est probablement assez commun. Sa petite taille et son exigence de 25 hectares par couple lui assurent des densités raisonnables. Une ombre, toutefois. C'est un resortissant des forêts absolument inviolées et il est sensible à la moindre dégradation de son habitat.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/02/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net