Calao de Malabar

Anthracoceros coronatus - Malabar Pied Hornbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Bucérotiformes

  • Famille
    :

    Bucérotidés

  • Genre
    :

    Anthracoceros

  • Espèce
    :

    coronatus

Descripteur

Boddaert, 1783

Biométrie
  • Taille
    : 65 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 570 à 1180 g
Longévité

12 ans

Distribution

Distribution

Description identification

La tête entière, le cou, les parties supérieures y compris les couvertures alaires, ainsi que la partie supérieure des rectrices forment un vaste ensemble noir lustré de vert sombre. Ils contrastent avec la partie basse de la poitrine et l'abdomen blancs ; les extrémités des ailes et de la queue sont également de couleur blanche. Le menton et les côtés du cou dénudés sont de couleur chair. Le bec est entièrement jaunâtre excepté une petite tache noire à la base des deux mandibules. Il est doté d'un casque protubérant dont la tache noire, située à l'extrémité, varie de forme, ce qui permet de différencier les sous-espèces. Chez les mâles, l'iris est rouge-orange, entouré par une peau orbitale noirâtre. Chez les femelles, l'iris est brun avec une peau orbitale blanche. Chez les deux sexes, les pattes et les pieds sont gris.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Malabar Pied Hornbill,
  • Cálao Coronado,
  • Malabarhornvogel,
  • malabári szarvascsőrű,
  • Malabarneushoornvogel,
  • Bucero bianconero del Malabar,
  • Indisk hornkorp,
  • Hinduhornfugl,
  • zobákorožec strakatý,
  • zoborožec malabarský,
  • Rajahnæsehornsfugl,
  • lippasarvinokka,
  • calau becfalcat de l'Índia,
  • dzioborożec orientalny,
  • Индийская птица-носорог,
  • カササギサイチョウ,
  • 印度冠斑犀鸟,
  • 冠斑犀鳥,

Voix chant et cris

Habitat

Cet oiseau vit aux abords des forêts naturelles clairsemées ainsi qu'au sein des plantations forestières, mais il affectionne les berges des rivières et des rizières. Il n'est jamais très éloigné des habitations et des zones cultivées.

Comportement traits de caractère

Pendant la plus grande partie de l'année, les Calaos de Malabar vivent habituellement en groupes comptant jusqu'à 40 individus qui se déplacent avec aisance dans les arbres et dans les buissons en passant, par petits bonds, d'une branche à l'autre pour y cueillir les fruits. Ces mouvements saisonniers sont surtout observables pendant la période hivernale lorsqu'ils recherchent la nourriture disponible dans les forêts humides de feuillus ou dans les zones cultivées.

Alimentation mode et régime

Cet oiseau est majoritairement frugivore. S'il lui arrive de consommer des noix vomiques, fruit du strycnos vomica, il ne s'empoisonne jamais car, contrairement à d'autres espèces, il ne brise pas les graines qui contiennent la strychnine. Il se nourrit également d'insectes, de petits mammifères, de reptiles et de poissons.

Reproduction nidification

À la période de reproduction, qui intervient de fin février à la mi-avril, les troupes se fractionnent pour former des couples. Les mâles marquent leur intérêt en offrant la becquée aux femelles choisies. Le couple nouvellement formé sélectionne un arbre pour y établir un nid dont l'entrée est barricadée dès le moment où la femelle commence sa ponte. Elle laisse une entrée juste suffisante pour que son partenaire puisse lui porter le ravitaillement. La ponte est composée de 2 ou 3 œufs dont les dimensions moyennes sont de 52 X 38 millimètres. La durée d'incubation est d'environ 29 jours. Dès que les petits atteignent une taille si importante qu'ils ne peuvent plus tenir ensemble avec la femelle dans le nid, cette dernière brise le ciment de la paroi qui est constitué d'un mélange de boue, de déjections et de pulpe de fruit. Elle s'en extrait et se joint alors au mâle pour nourrir les oisillons.

Distribution

Le Calao de Malabar possède, avec ses trois sous-espèces, une large distribution qui s'étend de l'Inde à la Birmanie, au sud de la Chine, à l'Indochine,au Siam et à l'archipel malais.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 21/11/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net