Calao de Mindoro

Penelopides mindorensis - Mindoro Hornbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Bucérotiformes

  • Famille
    :

    Bucérotidés

  • Genre
    :

    Penelopides

  • Espèce
    :

    mindorensis

Descripteur

Steere, 1890

Biométrie
  • Taille
    : 45 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 376 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle adulte, la tête, le cou et les parties inférieures sont blanc jaunâtre. Les plumes de la calotte sont un peu plus longues, formant une sorte de huppe qui retombe sur l'occiput. Les couvertures auriculaires et la bande qui entoure la gorge sont noirs, contrastant avec le reste de la face. La peau nue orbitale et gulaire est couleur chair grisâtre. Le dos, le manteau, les couvertures alaires et sus-caudales présentent une teinte noire avec un lustre vert métallique. Le dessus de la queue est rouge-brique avec une bande terminale noire. Le large bec noir avec une pointe jaune est recouvert d'un casque. Des stries jaunes verticales et parallèles marquent la mandibule supérieure Ces stries sont d'autant plus développées que l'individu est âgé. Les yeux sont brun rougeâtre, les pattes brun foncé.
La femelle adulte adulte n'est guère différente du mâle. Elle affiche un manteau et une queue identique. Cependant, la tête et les parties inférieures sont entièrement noir fuligineux. Le bec porte un casque moins proéminant, les stries sont moins marquées. Elle présente une peau faciale bleue.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Mindoro Hornbill,
  • Cálao Chico de Mindoro,
  • Mindorotariktikhornvogel,
  • mindorói szarvascsőrű,
  • Mindoro-neushoornvogel,
  • Bucero di Mindoro,
  • Mindorohornskata,
  • Mindorohornfugl,
  • zobákorožec mindorský,
  • zoborožec mindorský,
  • Mindorohornfugl,
  • calau de Mindoro,
  • dzioborożec mindorski,
  • Миндорская птица-носорог,
  • ミンドロカオグロサイチョウ,
  • 民岛犀鸟,
  • 民多羅犀鳥,

Habitat

On trouve cette espèce dans les forêts primaires, aux lisières des zones boisées et dans les parcelles secondaires en cours de régénération. Occasionnellement, elle fréquente également les petits bouquets d'arbres isolés et même les arbres fruitiers solitaires situés au milieu d'une zone cultivée. Le calao de Mindoro recherche surtout sa nourriture en bordure des forêts et dans les parcelles de faible étendue, toutefois, il reste tributaire des grands massifs forestiers constitués de grands arbres pour ce qui concerne la nidification et certains besoins alimentaires. Dans les régions perturbées par les activités humaines, il semble capable de s'adapter car on a pu l'apercevoir dans d'étroits rideaux d'arbres le long de cours d'eau ou dans des zones boisées ayant subi des coupes récentes. L'aire du calao de Mindoro se situe généralement dans des terres basses et moyennes du niveau de la mer jusqu'à 1000 mètres environ. Comme son nom l'indique, cet oiseau est endémique des Philippines, et plus particulièrement de Mindoro, directement au sud de l'île principale de Luçon.

Comportement traits de caractère

Les calaos de Mindoro recherchent leur nourriture soit en solitaire, soit en groupe pouvant compter jusqu'à une petite dizaine d'individus. Il n'est pas rare que ces groupes soient plurispécifiques intégrant d'autres espèces telles que les carpophages paulines (Ducula aenea) ou les goulins gris (Sarcops calvus). Habituellement, chaque groupe possède un guetteur qui est chargé de donner l'alarme en cas de présence de prédateurs. Il procède à une inspection méticuleuse des lieux avant que la troupe ne se perche dans l'arbre nourrissier pour s'y restaurer. Les calaos de Mindoro ont une façon assez fascinante de se nourrir. Ils picotent les produits qu'ils veulent consommer, les placent tout à l'extrémité de leur long bec et les projettent en l'air avant de les avaler. Si l'aliment de leur convoitise est trop volumineux pour être englouti, ils le rongent ou le machouillent, le replacent en bonne position et le lance en hauteur avant de l'enfouir dans leur gorge. Les calaos de Mindoro sont des agents essentiels du développement de la forêt. Ils propagent parfois à de grandes distance les graines contenues dans leurs déjections.

Alimentation mode et régime

Le calao de mindoro est principalement frugivore, consommant des figues riches en glucides, des drupes qui ont une forte teneur en lipides ainsi que des capsules végétales et d'autres fruits juteux. La quête de nourriture s'effectue surtout au sommet des grands arbres tels que les kalumpits (terminalia eludis), les caoutchoucs (ficus elastica) ou les bois de l'évêque (bischofia javanica) qui sont riches en fruits charnus et acides. Les insectes et les petits animaux n'en sont pas pour autant négligés. Les matières d'origine animale constituent environ 30% de son menu.

Reproduction nidification

A Mindoro, la saison de reproduction se déroule en avril et en mai. Ce calao choisit des cavités naturelles confortables situées à une hauteur respectable dans des grands arbres. Comme tous les calaos asiatiques, la femelle barricade l'entrée avec une paroi constituée d 'un mélange de boue, de fientes et d'aliments, ne laissant qu'un trou modeste. C'est dire que pendant toute sa claustration, elle dépend de ravitaillements que le mâle lui apporte plusieurs fois par jour. Si le mâle est tué ou capturé, la couvée est perdue et la femelle meurt d'inanition. On n'a pratiquement aucune information sur les moeurs reproductives du calao de Mindoro. On ignore tout sur la durée d'incubation et la taille de la ponte. On sait néanmoins que, chez les calaos, plus la taille corporelle est réduite, plus le dépôt d'oeufs est important. On peut donc raisonnablement penser que les calaos de Mindoro, étant de taille très modeste (45 cm), sont assez productifs. La femelle commence à couver dès le premier oeuf, si bien que les naissances sont échelonnées, ce qui occasionne un surcroît de tache pour le mâle qui est déjà bien occupé. En conséquence, on soupçonne que près d'un tiers des espèces de calaos utilisent les services d'assistants qui les aident dans leur travail, ce qui représente le plus fort pourcentage de reproduction coopérative pour tous les ordres d'oiseaux. Les assistants sont souvent des jeunes de l'année précédente mais peuvent être également des adultes. Mais on ignore véritablement si les calaos de Mindoro font appel à ce genre de services.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Calao de MindoroFiche créée le 06/03/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net