Canard amazonette

Amazonetta brasiliensis - Brazilian Teal

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Amazonetta

  • Espèce
    :

    brasiliensis

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 40 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 350 à 480 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le canard amazonette se distingue principalement par sa silhouette assez trapue et par la coloration brune de son plumage. Le mâle et la femelle sont différents, cette dernière se distinguant de son partenaire par les motifs particuliers de sa face. Chez le mâle adulte, le capuchon est brun foncé, la nuque est noirâtre contrastant avec la couleur jaune grisâtre pâle des joues et des côtés du cou. La face jusqu'en arrière de l'œil et la gorge sont brun moyen. La poitrine affiche une teinte brun roussâtre mais les flancs et le ventre sont plus clairs et infusés de jaunâtre. Quelque croissants noirs viennent orner les côtés de la poitrine et l'avant des flancs. Les parties supérieures ont une dominante brune mais le dos et le croupion sont noirâtres et les sus-caudales brun jaunâtre clair. La queue est noire. Le dessus et le dessous des ailes sont sombres avec des reflets verts et violets. Les plus internes des secondaires sont blanches, formant un miroir. Chez cette espèce très colorée, on assiste à quelques variations individuelles. On remarque notamment 2 phases différentes, une phase sombre et un phase claire. Dans la phase sombre, la gorge est foncée, le plumage est plus sombre, les joues et les côtés du cou sont gris brunâtre pâle. Dans la phase claire, les joues et la gorge sont plus pâles, les côtés du cou sont presque blanchâtres. Il n'y a pas de répartition géographique particulière des 2 phases.
La femelle adulte n'est pas très différente de son partenaire. Cependant, la calotte et le cou sont plus ternes. On peut apercevoir des marques blanchâtres sur la face et sur les joues ainsi qu'une tache lorale et un net sourcil blanc qui va de l'œil jusqu'à la base du bec. Les marques claires de la tête sont moins visibles chez les oiseaux en phase sombre. Les juvéniles sont une copie plus terne de la femelle.
Le mâle a un bec rouge foncé, des pattes et des pieds qui varient du rouge vif à l'orangé rougeâtre. L'iris est brun. Chez les juvéniles, le bec est gris-olive, les pattes et les pieds rouge-orange terne.

La race ipécutiri est nettement plus grande que la race nominale.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Amazonetta brasiliensis brasiliensis (e Colombia to e Brazil)
  • Amazonetta brasiliensis ipecutiri (e Bolivia to s Brazil and n Argentina)

Noms étrangers

  • Brazilian Teal,
  • Pato Brasileño,
  • Marreca-ananai,
  • Amazonasente,
  • amazonasi réce,
  • Amazonetaling,
  • Anatra del Brasile,
  • Brasiliansk and,
  • Brasiland,
  • kačica amazoňanka,
  • kachnička amazonská,
  • Amazonand,
  • amazoniantavi,
  • ànec del Brasil,
  • amazonetka,
  • Бразильский чирок,
  • アカアシコガモ,
  • 巴西凫,
  • 巴西鴨,

Voix chant et cris

Canard amazonette
♂ adulte

Le mâle fait entendre un sifflement aigu "tou-oui, tou-oui" qu'il émet lorsqu'il est en vol ou pendant les parades nuptiales. A contrario, la femelle lance un cancanement grave et fort que l'on peut retranscrire de la façon suivante : "grak" ou "unk".

Habitat

Les canards amazonette vivent généralement à l'intérieur des terres, sur des réservoirs ou des petits lacs d'eau douce situés à l'intérieur de contrées boisées. Après la nidification, ils marquent une nette préférence pour les terres temporairement inondées et pour les marais. Ce sont des oiseaux de plaines, leur habitat ne va jamais au-dessus de 500 mètres d'altitude. Les canards amazonette sont très peu répandus à proximité du littoral, il est extrêmement rare de pouvoir les observer dans les mangroves et dans les lagunes car ils n'apprécient guère les eaux saumâtres ou salées.

Comportement traits de caractère

Les canards amazonette aussi appelés sarcelles du Brésil vivent en couples ou en petites bandes atteignant au maximum 6 individus. Ils se nourrissent en nageant et en barbotant dans l'eau peu profonde à proximité des berges. Fréquemment, ils se perchent sur les branches qui surplombent l'eau et ils se reposent sur les rives en compagnie d'autres canards ou d'autres espèces aquatiques tels que les ibis, les aigrettes ou les dendrocygnes. Lorsqu'ils se déplacent, ils ont un vol rapide mais à faible hauteur au-dessus de l'eau. Selon les sous-espèces, ces canards ont un statut différent. Les oiseaux de la race nominale qui vivent dans le nord de l'aire de distribution ont un mode de vie sédentaire, encore qu'ils soient capables de faibles mouvements à la recherche de zones humides. Les populations du sud (race ipecutiri) sont migratrices. Après la reproduction, elles remontent vers le nord, s'installant partiellement dans l'espace déjà occupé par les oiseaux de la race nominale.

Alimentation mode et régime

On possède vraiment peu d'informations sur ce secteur de son activité. Les canards amazonette ont vraisemblablement un menu très varié. Il est composé de fruits, de graines, de racines de plantes locales et d'invertébrés, en particulier des insectes.

Reproduction nidification

La saison de reproduction est mal connue : elle est sans doute variable selon les régions. Elle se déroule en juin-juillet dans le nord de l'Argentine, en novembre-décembre au Paraguay et en septembre-octobre dans les Guyanes. Peu de nids ont été décrits dans leur milieu maturel. La plupart se trouvent à terre près de l'eau, dissimulés par de la végétation, d'autres sont des structures flottantes placées sur des plantes aquatiques. Les canards amazonette utilisent aussi parfois d'anciens nids abandonnés d'autres espèces pour nidifier. Ils sont également capables de se reproduire dans des falaises. La ponte comprend 6 à 8 œufs qui sont couvés pendant environ 25 jours. Chez cette espèce, les liens conjugaux semblent durables et les mâles aident les femelles à s'occuper des canetons. En captivité, ces canards mènent à terme plusieurs nichées par saison.

Distribution

Les canards amazonnette sont originaires d'Amérique du Sud. Ils sont répandus dans les plaines tropicales à l'est des Andes. Leur aire de distribution couvre l'est de la Colombie, le centre du Venezuela, les Guyanes, le Brésil, le nord de l'Argentine et l'est de la Bolivie. On reconnaît officiellement 2 sous-espèces : A. b. brasiliensis, la race nominale (nord de l'aire, Est-Colombie, Nord-Est-Venezuela, Guyana, nord-centre du Brésil) - A. b. ipecutiri (sud de l'aire, Est-Bolivie, Sud-Brésil, nord de l'Argentine et Uruguay).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après Birdlife, le territoire du canard amazonette approche les 9 millions de kilomètres carrés. Ses effectifs globaux sont estimés entre 110 000 et un peu plus d'1 million d'individus adultes. Cette espèce passe pour être commune dans certaines parties de son aire et elle ne semble pas menacée. Aucune menace flagrante n'est enregistrée et la population paraît stable.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/07/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net