Capucin à dos marron

Lonchura malacca - Tricolored Munia

Capucin à dos marron
adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Estrildidés

  • Genre
    :

    Lonchura

  • Espèce
    :

    malacca

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 10 à 15 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les deux sexes sont pratiquement identiques mais il est possible de les différencier dans la nature. Chez le mâle adulte, la tête entière jusqu'à la nuque, les côtés du cou, le menton, la gorge et la partie centrale de la poitrine forment un ensemble noir de jais. Le manteau, le dos et les scapulaires affichent une couleur châtain-brun brillant. Le croupion et les couvertures sus-caudales sont légèrement plus sombres, avec une nuance châtain plus foncé. La queue, cunéiforme et légèrement arrondie à sa pointe, présente des rectrices centrales plus longues et un peu plus pointues, de couleur brun chaud à châtain clair avec des bordures jaune pâle, jaune doré ou jaune-orange qui sont plus larges à la base des plumes extérieures. Les moyennes et les grandes couvertures sont identiques aux scapulaires. L'alula, les couvertures primaires et les plumes de vol sont plus sombres ou brun terne, ces dernières avec une frange châtain plus large au niveau des tertiaires. Les côtés de la partie supérieure et moyenne de la poitrine, le haut du ventre et les flancs sont blanc-crème. La partie centrale du ventre jusqu'à la zone anale, les cuisses et le dessous de la queue sont noirs. Le bec, large et trappu, est entièrement gris clair ou gris-bleu avec un culmen souvent plus foncé que le reste de cet appendice. Les iris sont brun sombre ou brun rougeâtre. L'oeil est entouré par un anneau orbital à peine perceptible gris pâle ou gris moyen. Les pattes et les pieds sont gris ou bleu grisâtre.
La femelle adulte est assez semblable à son partenaire, cependant le dessous de sa queue est brun noirâtre. Ses parties inférieures sont aussi généralement plus brun clair ou brun terne. La queue contient moins de jaune. Comparativement, le bec est plus petit que celui du mâle. Les juvéniles possèdent un dessus de tête brun ou gris-brun jusqu'à la nuque, des lores plus sombres, des couvertures auriculaires gris-brun foncé, un menton et une gorge chamois clair. Les parties supérieures et les ailes sont chamois-brun, le croupion et les couvertures sus-caudales brun-olive. La queue est brun plus sombre, initialement sans marques jaunes sur les bordures. La poitrine présente une teinte brun chaud ou chamois-brun, plus claire ou variant de blanchâtre à chamois jaunâtre sur le reste des dessous. Au départ, le bec est gris noirâtre terne, devenant progressivement bleu ou gris-bleu lavande au fur et à mesure qu'il acquiert son plumage adulte. L'anneau orbital est chamois pâle.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Tricolored Munia,
  • Capuchino tricolor,
  • Capuchinho-tricolor,
  • Schwarzbauchnonne,
  • feketefejű szarkapinty,
  • Driekleurennon,
  • Munia testanera,
  • Kastanjemunia,
  • Svarthodenonne,
  • mníška čiernohlavá,
  • panenka tříbarvá,
  • Trefarvet Nonne,
  • kastanjamanikki,
  • maniquí tricolor,
  • mniszka kapturowa,
  • melngalvas smailastīte,
  • Чернобрюхая муния,
  • ギンパラ,
  • 黑头文鸟,
  • 栗腹文鳥,

Voix chant et cris

Habitat

Cet oiseau qu'on trouve généralement dans les prairies marque une certaine préférence pour les endroits humides et marécageux où les herbes sont riches et hautes et où les épis et les graines, parvenus à différents stades de maturité, sont abondants. Les capucins à dos marron fréquentent une grande variété d'habitats : en dehors des prairies marécageuses, on les trouve dans les roselières, les champs de riz ou de canne à sucre, dans les arbustes à la limite des mangroves ou en bordure d'autres zones cultivées. Dans certaines régions, ils vivent à la lisière des forêts. Le capucin à dos marron est endémique de l'Asie où il occupe un vaste espace géographique qui se déploie d'ouest en est, du sud de l'Inde jusqu'aux Philippines, et du nord au sud, du Népal jusqu'à Java et Bali. Dix sous-espèces sont officiellement reconnues :
1) Lonchura Malacca Malacca, sud de l'Inde, de la rivière Tapi en direction de l'est jusqu'à environ Raipur et le Sri Lanka. 2) L.M. Rubroniger, nord de l'Inde, de l'Haryana jusqu'au nord Bihar et aux terres basses situées dans le sud et l'est du Népal. 3) L.M. Atricapilla, sud du Népal, nord-est de l'Inde, du Bihar au nord Orissa, de l'ouest du Bengale et de l'Assam en direction de l'est vers le Bengladesh, le Manipur, le Nagaland, la Birmanie ainsi que le nord-ouest du Yunnan, dans le sud-est de la Chine. 4) L.M. Deignani, sud-ouest du Yunnan et de la Chine, discontinuellement jusqu'au nord et au centre de la Thaïlande, le sud du Laos, ainsi que le centre et le sud du Vietnam. 5) L.M. Sinensis, Aire morcelée qui couvre la péninsule de la Thaïlande et la Malaisie, les plaines de Sumatra, les archipels de Riau et de Lingga. 6) L.M. Bahakana, montagnes du nord de Sumatra. 7) L.M.Formosana, Taïwan et les Philippines. A l'intérieur de ces dernières, Batan, Catayan, Fuga, Tvojos, le nord de Luzin et Sabtang. 8) L.M. Jagori, dans prtiquement toutes les philippines excepté le nord de Luzon, Halmahera, les îles Sulu, Palawan, Bornéo, le nord et le centre de Sulawesi, ainsi que Togian, Mana et Buntung. 9) L.M.Brunneiceps, uniquement dans le district de Makassar, au sud de Sulawesi. 10) L.M. Ferruginosa, Java et Bali.

Comportement traits de caractère

C'est un oiseau très grégaire, se rassemblant en troupes qui peuvent atteindre 40 à 50 individus. On peut également très souvent l'apercevoir en petits groupes familiaux, errant dans les milieux des hautes herbes à la recherche de nourriture. Dans le sud de l'Inde, les capucins à dos marron s'associent au tisserin manyar. Ce dernier est également un habitant des marécages et des roselières à l'intérieur desquels il niche en petites colonies de 3 ou 4 couples. Il arrive souvent qu'un ou deux couples de capucins à dos marron viennent se joindre à la petite colonie mais on ignore s'ils occupent ou pas des nids de tisserins abandonnés. Une chose est certaine, c'est qu'ils ne recherchent pas leur nourriture de concert.
Certains scientifiques ont décrit le capucin à dos marron comme un oiseau qui conserve ses distances quand il se repose et qu'il se perche. Selon ces derniers, il maintient toujours un espace de deux centimètres avec l'oiseau qui lui est le plus proche. D'après d'autres observateurs, le capucin à dos marron serait, au contraire, un oiseau qui recherche le contact. Ils citent l'exemple de plusieurs oiseaux blottis les uns contre les autres sur une branche. Cette dernière attitude a souvent été observée chez les Paddas de Java.

Alimentation mode et régime

Bien qu'ils se nourrissent souvent de graines tombées à terre ou qu'ils les prélèvent sur les épis qui ont été couchés au sol par le poids de leur corps, les capucins préfèrent généralement grimper sur les plantes en pleine croissance pour saisir leur nourriture. Leurs griffes particulièrement développées leur permettent de s'accrocher aux tiges et de s'y déplacer avec une grande agilité. Ces oiseaux se livrent à de véritables exercices d'acrobatie pour passer d'une tige à l'autre à l'aide de leurs pattes et de leur bec. S'ils sont dérangés lorsqu'ils mangent, les capucins à dos marron volent à toute vitesse en direction du couvert, émettant des cris d'alarme. Ils reviennent bien vite pour se nourrir dès que l'alerte est passée.

Reproduction nidification

Les deux partenaires s'entraident pour construire le nid. C'est une construction assez peu soignée, de forme sphérique voire ovale, dont l'entrée est située plutôt à une extrémité. Il est particulièrement grand par rapport à la taille de l'oiseau et surtout si l'on compare avec les autres espèces de capucins. Le corps principal est composé de fines lanières végétales. Certaines pendent au-dessus de l'entrée et forment une sorte de porche. La garniture est composée de plantes plus douces et plus fines. La structure extérieure est renforcée de tiges de roseaux et de feuilles qui assurent au nid une certaine stabilité. Le nid est parfois construit dans un buisson près d'habitations humaines mais on le trouve plus couramment dans les roselières ou des marécages herbeux à l'écart de toute agitation. Il est situé à une faible hauteur par rapport au sol ou au-dessus de l'eau.
Les capucins à dos marron ne nichent pas en colonies mais les nids sont parfois à faible distance les uns des autres. Ces petits regroupements ne sont pas forcément monospécifiques et ils partagent parfois la compagnie de tisserins manyars. Au Sri Lanka, la ponte contient 4 ou 5 oeufs, mais apparemment 7 oeufs constituent la taille normale en Inde. Ils sont blancs, de forme ovale, avec une extrémité plus épaisse que l'autre. L'incubation dure 12 à 13 jours. Les deux adultes se relaient pour couver pendant la journée. Pendant la nuit, ils sont tous les deux présents à l'intérieur du nid. Les jeunes sont pratiquement autonomes au bout de 8 à 10 jours, mais ils ne prennent leur envol qu'à l'âge d'environ 3 semaines. Les oisillons sont nourris uniquement de matières végétales. On ne possède aucun rapport mentionnant la consommation d'insectes. La nourriture est vraisemblablement constituée de végétaux facilement ingérables ; graines mûres, petits bourgeons, épis fleurissants avant que la graine ne soit proprement formée.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Capucin à dos marronFiche créée le 11/08/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net