Capucin damier

Lonchura punctulata - Scaly-breasted Munia

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Estrildidés

  • Genre
    :

    Lonchura

  • Espèce
    :

    punctulata

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 12 à 15 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les sexes sont identiques. La tête entière, la face et la nuque sont rougeâtre foncé ou châtain brun. Le manteau, le dos et les scapulaires sont plus brun avec des discrètes stries chamois pâle. Le croupion est brun-chamois clair barré et moucheté de brun sombre. Les couvertures sus-alaires présentent une belle teinte jaunâtre ou jaune-paille. La queue, courte et cunéiforme, possède des rectrices centrales pointues. La base est masquée par les longues couvertures sus-alaires mais la partie terminale visible est brun sombre au centre et jaunâtre ou brun doré au niveau des rectrices externes. Les moyennes et les grandes couvertures alaires, de même que les scapulaires, l'aloula et les primaires affichent une coloration brun-châtain sombre. Les plumes de vol sont également brun sombre mais avec des bordures brun moyen. Le menton et la gorge ainsi que la partie supérieure de la poitrine sont rougeâtre ou brun-châtain sombre comme la tête et la face. Le vaste ensemble qui comprend la poitrine, les côtés de la poitrine, les flancs et les côtés du ventre est fortement écaillé ou moucheté, les plumes de cette région présentant une partie centrale blanche et des bordures noires. Le centre du ventre, la zone anale et les couvertures sous-caudales sont blanc-crème. Le bec est court, puissant et possède une arête incurvée sur le dessus de la mandibule supérieure qui est gris-plomb, bris-bleu ou noire. La mandibule inférieure est gris-bleu avec une base habituellement plus pâle. Les pattes et les pieds sont gris ou gris-bleu. En plumage usé ou en plumage d'hiver, l'ensemble est plus terne. Les couleurs jaunâtre ou jaune-paille sur la queue et les couvertures caudales sont absentes ou réduites.
Les juvéniles sont fauve sur la tête et les parties supérieures. Le croupion est brun-olive avec un centre jaune.Les parties inférieures du menton jusqu'à la poitrine et aux flancs sont chamois clair ou chamois-pêche. Le reste du dessous est crème. Il ne porte pas d'écailles ni de mouchetures comme le adultes.

Indications subspécifiques 11 Sous-espèces

  • Lonchura punctulata punctulata (n Pakistan, India. except ne. , Nepal and Sri Lanka)
  • Lonchura punctulata subundulata (Bhutan, ne India, Bangladesh and w Myanmar)
  • Lonchura punctulata yunnanensis (se Tibet, sw China and n Myanmar)
  • Lonchura punctulata topela (s Myanmar, Thailand, se China, Taiwan, Hainan and Indochina)
  • Lonchura punctulata cabanisi (n and w Philippines, n Borneo)
  • Lonchura punctulata fretensis (s Malay Pen., Sumatra and Nias I.)
  • Lonchura punctulata nisoria (Java, Bali, w Lesser Sundas and s Borneo)
  • Lonchura punctulata sumbae (Sumba I.. w Lesser Sundas.)
  • Lonchura punctulata blasii (c and e Lesser Sundas)
  • Lonchura punctulata baweana (Bawean I.. north of Java.)
  • Lonchura punctulata particeps (Sulawesi)

Noms étrangers

  • Scaly-breasted Munia,
  • Capuchino punteado,
  • Capuchinho-dominó,
  • Muskatamadine,
  • muskátpinty,
  • Muskaatvink,
  • Munia pettosquamato,
  • Fjällig munia,
  • Muskatnonne,
  • mníška muškátová,
  • panenka muškátová,
  • Muskatfinke,
  • suomumanikki,
  • maniquí d'escates,
  • mniszka muszkatowa,
  • garšvielu smailastīte,
  • Чешуйчатая амадина,
  • Bondol peking,
  • シマキンパラ,
  • 斑文鸟,
  • นกกระติ๊ดขี้หมู,
  • 斑文鳥〔斑胸文鳥〕,

Voix chant et cris

Son cri de contact est un 'tay' nasal très aigu. Il produit également un pépiement très caractéristique des capucins. Son chant est une série presque inaudible de cinq notes.

Habitat

Cet oiseau qui selon les régions est abondant, commun ou localement commun s'observe dans une grande variété de paysages ouverts ou semi-ouverts du niveau de la mer jusqu'à 2000 mètres en Inde et au Népal, 2200 mètres dans certaines regions de la Wallacée, 2275 mètres au Bhoutan. Il fréquente surtout les rizières et les prairies avec buissons, arbres et arbustes, mais on le trouve également à la lisière de la forêt et de la jungle, dans les régions cultivées, les parcs et les jardins des zones habitées.
Le capucin damier est endémique de l'Asie dont il occupe un large quart sud-est. Ce vaste territoire couvre le subcontinent indien, le sud de la Chine, la Birmanie, la péninsule malaise et l'Indochine. Il s'étend également dans les îles du Pacifique comme les Philippines, Taïwan, Hainan, les grandes îles de l'Indonésie (Sumatra, Java, Sulawesi, mais Bornéo absent) ainsi que les petites îles de la Sonde jusqu' à Tanimbar. Pour le détail voir ci-dessous.
Sous-espèces (11) : Lonchura punctata punctata - race type- tout le sous-continent indien hormis le nord-ouest, l'Assam et le Sri Lanka, absent également du sud Népal et du Sikkim. Lonchura P. subundulata - Assam, Bhoutan et ouest de la Birmanie. Lonchura P. yunnanensis- nord-est de la Birmanie, sud-ouest de la Chine, du sud du Szechwan jusqu'à l'ouest et au sud-ouest du Yunnan. Lonchura P. topela - sud de la Chine, du sud du Yunnan en direction de l'est jusqu'au Kiangsi et au Fukien, Taian, Hainan, nord de la Thaïlande, Laos, Cambodge et Vietnam. Lonchura P. cabanisii - Philippines, dans les îles de Luzon, Mindoro, Panay, Palawan, Cebu et Calauit. Lonchura P. fretensis -Thaïlande péninuaire, péninsule malaise, Sumatra, Batam, Bangka, Belitung et Nias. Lonchura P. nisoria - Java, Bali, Tombok et Sumbawa. Lonchura P. Sumbae - petites îles de la Sonde, Sumba. Lonchura P. blasii - petites îles de la Sonde, Flores, Tomblen, Sawu, Timor, Kisar, Romang, Leti, Bahar et Tanimbar. Lonchura P. particeps - nord et centre de Sulawesi. Lonchura P. Baweana - île de Bawean, mer de Java.

Comportement traits de caractère

A la fin de la journée, les capucins damier peuvent se réunir en bandes sur des branches nues au sommet de grands arbres d'où ils s'appellent mutuellement. Peu de temps après, il se dispersent en plus petits groupes ou en couples pour aller se reposer dans des nids, même en dehors de la période de reproduction. Ces nids, situés dans d'épais feuillages, ne sont pas destinés à la reproduction, ils servent pour le repos nocturne. Ils sont assez spacieux et jusqu'à douze oiseaux s'y entassent. Contrairement aux nids qui servent pour la ponte, ils sont assez éloignés les uns des autres. Ces dortoirs collectifs accueillent parfois d'autres espèces de capucins et même des tisserins.
Les capucins damier sont en général sédentaires. La plupart vivent dans les plaines ou à des altitudes modestes sur une grande partie de leur aire de répartition. Cependant, on trouve certaines races à des altitudes considérables, habituellement au-dessus de 1500 m, qu'elles n'occupent qu'entre le mois de juin et le mois d'octobre. La race topela notamment hiverne dans le sud-est de la Birmanie où elle est censée trouver des conditions plus clémentes.

Alimentation mode et régime

Le capucin damier possède un régime exclusivement végétarien. Il est spécialisé dans la consommation de graines herbeuses et de roseaux et son bec conique est parfaitement adapté à ce genre d'alimentation. Il ingurgite aussi bien les graines restées sur le pied que les graines mûres tombées à terre. Il consomme également des petites baies telles que celles du lantanier. Les capucins damier sont très grégaires et recherchent habituellement leur nourriture en petites troupes, parfois avec d'autres espèces de capucins. Quand elles se déplacent dans les champs à la quête de graines, les grandes bandes se déplacent en ordre régulier. Les quelques oiseaux qui sont en tête sont suivis à peu de distance par une autre groupe formant une sorte de rang et ainsi de suite. Le groupe est constitué de plusieurs vagues successives. Quand une parcelle de terrain a été parfaitement quadrillée, la bande s'envole de concert vers un autre lieu de nourissage. Les petites troupes semblent moins organisées et recherchent leur nourriture au petit bonheur de la chance.

Reproduction nidification

Les capucins damier nichent tout au long de l'année et peuvent avoir jusqu'à 3 ou 4 couvées pendant la saison. Les mâles émettent un chant de sollicitation dans le but d'attirer un autre mâle ou même plusieurs. Ces oiseaux se regroupent sur un perchoir autour du chanteur et scrutent attentivement son bec. Ce rituel est appelé 'peering' en anglais. De plus, le mâle essaie également de séduire une femelle en volant à sa proximité avec une paille ou un brin d'herbe dans son bec tout en faisant vibrer ses ailes et sa queue. La femelle peut alors répondre positivement à cette proposition. A son tour, elle introduit un brin d'herbe dans son bec et fait osciller ses ailes pour signifier son accord.
Les capucins damier bâtissent un nid bien caché à une hauteur de 4 ou 5 mètres à l'intérieur d'un buisson épineux, dans un arbre, une plante grimpante ou la couronne d'un palmier. Souvent, la seule façon de localiser le nid consiste à observer l'oiseau qui apporte les matériaux pour la construction du nid dans cet endroit bien dissimulé. Ce dernier est parfois construit dans un endroit infesté par les fourmis, ce qui évite les voisins et procure une protection supplémentaire contre les éventuels intrus. Contrairement aux nids qui servent pour le repos, les nids destinés à recevoir la ponte sont plus proches les uns des autres et sont même souvent regroupés en colonies qui accueillent parfois plusieurs centaines d'individus. Le mâle se charge de la collecte des matériaux alors que la femelle s'occupe de l'architecture du nid. Dans certains cas , le nid pour la ponte est réutilisé ultérieurement comme nid de repos.
Le nid est une construction désordonnée en forme de globe avec une entrée latérale. Il est constitué principalement d'herbes et de feuilles de bambous et garni intérieurement de graines duveteuses ou de plumes. Il est bien fait, robuste et généralement à l'épreuve de l'eau. Les deux partenaires y travaillent sans relâche et la construction peut devenir un énorme globe. La femelle y dépose 5 ou 6 oeufs blancs que les deux parents couvent alternativement pendant environ deux semaines. La ponte peut être parfois plus importante mais, dans ce cas là, elle est sans doute le résultat de deux ou plusieurs femelles qui ont déposé dans le même nid. Les jeunes sont nourris exclusivement de matière végétale régurgitée par leurs parents. Ils sont autonomes au bout de 18 ou 19 jours. Après qu'ils aient quitté leur parents, ils forment en général leurs propres bandes et errent ensemble à la recherche de nourriture.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 16/04/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net