Cardinal rouge

Cardinalis cardinalis - Northern Cardinal

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Cardinalidés

  • Genre
    :

    Cardinalis

  • Espèce
    :

    cardinalis

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : 25 à 31 cm.
  • Poids
    : 42 à 48 g
Longévité

15 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle adulte de la race nominale, le capuchon aux plumes allongées, les côtés de la face et la quasi totalité des parties supérieures forment un bel ensemble rouge éclatant. La nuque, le dos et le croupion affichent un rouge un peu plus sombre, avec des plumes aux extrémités grisâtres. Les lores, le bas du front, la zone qui entoure le bec et la grande majorité de la gorge sont noirs, formant une barbe. Les vexilles internes des rémiges ont une teinte gris rosâtre, les vexilles externes sont rougeâtres formant un trait rouge sur la bordure de l'aile quand celle-ci est fermée. Les couvertures alaires et l'alula sont d'un rouge plus terne. Les rectrices rouge foncé n'ont pas une apparence éclatante. Les iris sont brun sombre, le bec rouge-orange. Les pattes sont brun moyen.
Chez les femelles, le dessus est brun moyen, contrastant avec le dessous qui est plus brun-chamois. Les plumes allongées de la huppe sont fortement nuancées de rouge rosâtre. Il y a un peu de rose sur la face, le masque noir est aussi développé que celui du mâle mais il présente une couleur noir grisâtre. Les rémiges sont plus ou moins teintées de rose, y compris les tertiaires. Les couvertures alaires sont en majorité brunâtres. Le dessous des ailes est rose éclatant. Les rectrices gris brunâtre ont des taches roses sur le centre des plumes. Les parties nues sont très semblables à celles du mâles.
Les juvéniles sont semblables aux femelles mais l'ensemble est bien plus terne et la huppe est extrêmement réduite ou absente. Le bec varie du noir au gris sombre. Les iris sont gris. Les jeunes mâles peuvent avoir un peu de rouge sur la poitrine et sur les flancs.
Les différentes races se distinguent par leur taille, la plus ou moins grande intensité de rouge sur le plumage du mâle. La huppe et la barbe du menton ont un développement variable. Les races mariae et carneus ont les couleurs les plus remarquables après la race nominale.

Indications subspécifiques 19 Sous-espèces

  • Cardinalis cardinalis cardinalis (se Canada, c and e USA. except se Georgia and peninsular Florida.)
  • Cardinalis cardinalis floridanus (se Georgia and peninsular Florida. se USA.)
  • Cardinalis cardinalis magnirostris (s Texas and c Oklahoma to Mississippi. sc USA.)
  • Cardinalis cardinalis canicaudus (w Oklahoma and w and c Texas. sc USA. to c Mexico)
  • Cardinalis cardinalis coccineus (San Luis Potosí to n Oaxaca. e to sc Mexico.)
  • Cardinalis cardinalis littoralis (Veracruz to Tabasco. se Mexico.)
  • Cardinalis cardinalis yucatanicus (base of the Yucatán Pen.. se Mexico.)
  • Cardinalis cardinalis phillipsi (Yucatán Pen.. se Mexico.)
  • Cardinalis cardinalis flammiger (s Quintana Roo. se Mexico. , ne Belize and n Guatemala)
  • Cardinalis cardinalis saturatus (Cozumel I.. off se Mexico.)
  • Cardinalis cardinalis superbus (sw USA and n Sonora. nw Mexico.)
  • Cardinalis cardinalis seftoni (c Baja California. nw Mexico.)
  • Cardinalis cardinalis igneus (s Baja California. nw Mexico.)
  • Cardinalis cardinalis clintoni (Seralvo I.. off Baja California in nw Mexico.)
  • Cardinalis cardinalis townsendi (Tiburón I. and adjacent coastal Sonora. nw Mexico.)
  • Cardinalis cardinalis affinis (nc and wc Mexico)
  • Cardinalis cardinalis sinaloensis (w Mexico)
  • Cardinalis cardinalis mariae (Tres Marias Is.. off w Mexico.)
  • Cardinalis cardinalis carneus (sw Mexico)

Noms étrangers

  • Northern Cardinal,
  • Cardenal Común,
  • Cardeal-roxo,
  • Rotkardinal,
  • kardinálispinty,
  • Rode Kardinaal,
  • Cardinale settentrionale,
  • Röd kardinal,
  • Rødkardinal,
  • kardinál červený,
  • kardinál červený,
  • Rød Kardinal,
  • punakardinaali,
  • cardenal vermell,
  • kardynał szkarłatny,
  • sarkanais kardināls,
  • Красный кардинал,
  • ショウジョウコウカンチョウ,
  • 主红雀,
  • 主紅雀,

Voix chant et cris

Les 2 partenaires ont été intensivement étudiés en ce qui concerne la vocalisation. Le mâle et la femelle ont un chant largement similaire qui consiste en une série de sifflements gais, puissants et monosyllabiques que l'on peut retranscrire de la façon suivante "wheet, wheet, wit-wit-wit-wit". Parfois les sifflements sont plus complexes ou formés de 2 notes ""wheata-wheata-wheata". Dans le sud de l'Ontario et au Texas, les chants ont habituellement 2 notes, dans le Minnesota 3. Le mâle chante toute l'année, la femelle un peu moins. Le mâle a tendance à produire ses "best-of" à l'aube. La femelle émet son chant quand elle incube ou quand le mâle vient la ravitailler en nourriture. Le cri de contact est un "chip" liquide, mais le répertoire est généralement assez vaste et peut comporter jusqu'à 16 cris différents. Certains cris, ceux qui servent quand ils se restaurent aux mangeoires artificielles ou qui sont délivrés juste avant l'accouplement, ont une tonalité très agressive. Les jeunes émettent des petit cris de sollicitation.

Habitat

Le cardinal rouge fréquentent les zones boisées ouvertes qui sont composées de buissons, de broussailles et de petits arbres. On peut les observer à la lisière des forêts, dans les terres agricoles abandonnées qui sont pourvues de buissons, dans les parcelles de broussailles qui sont en cours de régénération et dans les jardins situés à la banlieue des villes. La race philipsi, qui est sédentaire dans la péninsule du Yucatan est confinée dans les rivages parsemés de broussailles.
Le cardinal rouge requiert des buissons denses pour la nidification. Dans l'Ontario, qui constitue la limite nord de son aire de distribution, il apprécie beaucoup les poteaux qui constituent son perchoir préféré. Cependant, on peut le trouver en plus grande densité dans les banlieues, comme c'est le cas dans la région d'Ottawa.
Le cardinal rouge vit du niveau de la mer jusqu'à 2 000 mètres dans la Baja, en dessous de 1 100 m dans l'ensemble des États-Unis.

Comportement traits de caractère

Le cardinal rouge est généralement sédentaire, mais il procède parfois à de longs déplacements irréguliers dont on ne connaît pas exactement les raisons. Aux États-Unis et au Canada, la plupart des mouvements des oiseaux bagués (66%)sont supérieurs à 100 km, (30% aux alentours de 200, 27% entre 200 et 500, et seulement 5% entre 600 et 1 000 kilomètres). Les trajets les plus courants vont de la Caroline au Québec, du New-Jersey au Kansas et de l'Arkansas à l'Ontario. Les migrateurs ont souvent plus de 5 ans, il n'y a pas de mobilité différente selon les sexes. Un oiseau trouvé dans la baie de James se trouvait à plus de 750 km de son aire habituelle de nidification.

Alimentation mode et régime

Le cardinal rouge consomme principalement des matières végétales (pendant plus de 70% de l'année). Toutefois, les jeunes oisillons reçoivent presque exclusivement des petits invertébrés (environ 95% du régime alimentaire). D'après des études réalisées dans 20 états des États-Unis, en plus de l'Ontario, on a pu décrire le menu dans le détail : celui-ci comprend 34% de fruits sauvages ainsi que d'autres végétaux. Dans la catégorie des invertébrés, on trouve des coléoptères, des sauterelles, des papillons diurnes et nocturnes (lépidoptères) ainsi que des punaises, des hyménoptères et des mouches (diptères).
Occasionnellement des limaces et des escargots de la famille des gastéropodes sont également ingurgités. En Floride, les cardinaux rouges, surtout en hiver, mangent aussi des fleurs contenant du nectar. A Hawaï où ils ont été introduits, ils apprécient les termites ailés, ils profitent des petites excavations creusées par les pics suceurs de sève. Dans de nombreuses parties de son aire, une grande partie de ses ressources provient des mangeoires artificielles, ce qui explique sans doute les grandes densités d'oiseaux dans les banlieues.
Le cardinal rouge recherche sa nourriture en couple ou en groupes, mais il forme aussi de petits rassemblements épars pendant la période non-reproductive.

Reproduction nidification

Chez le cardinal rouge, la période de construction du nid varie selon les endroits. Les renseignements qui ont été recueillis proviennent en général des populations d'Amérique du Nord. Les sous-espèces qui vivent dans le sud commencent à nicher en février, alors que celles du nord ne débutent qu'en avril. Les races qui se reproduisent en Iowa peuvent entamer le cycle de nidification alors que le sol est encore recouvert de neige. Au Belize, un nid appartenant à un couple de la race falmmiger a été trouvé vers la moitié du mois de juin. Il peut y avoir 4 nichées par an, et la saison peut se poursuivre jusqu'en octobre en Virginie Occidentale.
Le cardinal rouge est habituellement monogame, bien qu'en certaines circonstances, certains mâles puissent être bigames. Certains oiseaux entretiennent des liens conjugaux pendant tous les mois de l'année. Dans d'autres cas, ils s'associent en petites troupes pendant l'hiver, puis les mâles rejoignent les territoires de nidification peu de temps avant leurs compagnes.
Les femelles ne portent pas de préférences particulières pour les mâles qui ont des couleurs vives par rapport à ceux qui ont des couleurs ternes. Par contre, elles prennent en compte d'autres facteurs, comme le désir d'un territoire plus étendu. La fertilisation hors-couples est un phénomène qui intervient moins souvent que chez les autres passerins (environ 12-13%). Dans certains cas, les jeunes des couvées précédentes aident leurs parents en tant qu'assistants.
Le site de nidification est utilisé par les 2 parents, le mâle rapporte les matériaux et sa compagne les arrange. Cette organisation prend 3 à 9 jours, ce qui permet aux 2 partenaires de bâtir un édifice en forme de boule. Le nid a une couche de feuilles plus rudes sur l'extérieur ainsi que des écorces de plantes grimpantes et des herbes assez solides. Il a une taille très modeste (4 cm de diamètre) et il est placé le plus souvent entre 1 et 2 mètres au-dessus du sol, dissimulé dans un enchevêtrement de plantes grimpantes ou de buissons, épais comme du chèvrefeuille ou de l'aubépine.
La ponte comprend de 1 à 5 œufs, dont la couleur varie du blanc grisâtre au chamois ou au vert clair. La femelle dépose 1 œuf tous les 3 jours et couve seule pendant 11 à 13 jours. Passée cette période, le mâle apporte son aide et les petits peuvent alors voler au bout de 19 jours. Ils sont totalement indépendants vers l'âge de 40 jours. Les nids sont régulièrement parasités par les vachers à tête noire ou les vachers bronzés.

Distribution

Le cardinal rouge est répandu dans l'est de le centre de l'Amérique du Nord. Son aire se poursuit vers le sud, de la Floride et du Mexique jusqu'à Belize et au Guatemala. Il y a des populations isolées en Arizona, en Californie et au Nouveau-Mexique. L'espèce a été introduite aux Bermudes et à Hawaï où on la trouve jusqu'à 2 300 mètres.

C. c. superbus - sud-ouest des États-Unis (extrême sud-est de la Californie, Arizona et sud-ouest du Nouveau-Mexique) débordant légèrement sur le nord du Mexique (Nord Sonora).
C. c. townsendi- Tiburón Island et côte adjacente du Sonora, dans l'ouest du Mexique.
C. c. affinis - centre-ouest du Mexique (Sonora, Chihuahua, Sinaloa et ouest de Durango).
C. c. sinaloensis - ouest du Mexique (centre et sud de Sinaloa , Michoacán).
C. c. mariae - Tres Marías Islands (María Madre, María Magdalena et María Cleofas), au large de Nayarit.
C. c. seftoni - centre de la Baja californienne (entre le 28° N et le 27° N), dans le nord-ouest du Mexique.
C. c. igneus - Baja californienne, sud du 27° N.
C. c. clintoni - Cerralvo Island, au large de la Baja.
C. c. carneus - côte ouest du Mexique (de la province de Colima jusqu'à l'isthme de Tehuantepec).
C. c. cardinalis - la plus grande partie de l'est des États-Unis et du sud-est du Canada du Sud-Dakota jusqu'à l'Oklahoma et la Louisiane, en direction de l'est jusqu'à l'océan Atlantique (excepté le sud-est de la Géorgie et la péninsule de la Floride).
C. c. floridanus - sud-est de la Géorgie, et péninsule de la Floride (sud-est des États-Unis).
C. c. magnirostris - sud des États-Unis, du sud du Texas et du centre de l'Oklahoma jusqu'à l'Arkansas, la Louisiane et le sud du Mississippi.
C. c. canicaudus - ouest de l'Oklahoma , centre et ouest du Texas, centre-est du Mexique (Coahuila, Jalisco, Guanajuato, centre de San Luis Potosí et Hidalgo).
C. c. coccineus - versant atlantique de l'est du Mexique et dans les provinces de San Luis Potosí, Veracruz, nord-est de Puebla et Nord-Oaxaca.
C. c. littoralis - plaines du sud de Veracruz et de Tabasco (sud-est du Mexique).
C. c. yucatanicus - base de la péninsule du Yucatán et sud-est du Mexique.
C. c. phillipsi - côtes broussailleuses du Yucatán.
C. c. flammiger - sud-est du Mexique (centre et sud de Quintana Roo), nord-est du Belize et nord du Guatemala (Petén).
C. c. saturatus- Cozumel Island, (au large de Quintana Roo).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, le cardinal rouge n'est pas globalement menacé. Il est même assez abondant sur la plus grande partie de son aire de distribution dans l'est de l'Amérique du Nord. Sa densité peut être très importante dans certaines régions et atteindre jusqu'à 167 oiseaux par kilomètre carré. La reproduction est importante dans le nord de l'Ontario et la vallée de l'Ottawa, si bien que les effectifs se sont constamment développés entre 1980 et 2005. Cette espèce a également colonisé le nord du Honduras dans un délai récent.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 08/03/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net