Carpophage de Peale

Ducula latrans - Barking Imperial Pigeon

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Ducula

  • Espèce
    :

    latrans

Descripteur

Peale, 1848

Biométrie
  • Taille
    : 41 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Carpophage de Peale
adulte

Chez le mâle adulte, le front, les lores et le capuchon sont gris-cendre foncé, avec des infiltrations de brun vineux sur la nuque et le centre de la calotte. Le cou est gris fumeux devenant légèrement plus brun sur l'arrière et formant une transition qui se fond dans le brun foncé huileux du manteau, des scapulaires et des couvertures alaires. Toutes les plumes des parties supérieures ont des liserés brun terne. Les tertiaires et les secondaires sont brun terne, ces dernières avec une légère nuance grise. Les primaires sont noirâtres. Le dos et les sus-caudales présentent une couleur d'un brun plus riche que celui du manteau. Ce caractère est particulièrement remarquable sur les sus-caudales qui contrastent à peine avec le brun sombre des rectrices. Les recrices externes affichent une couleur riche les distinguant des paires centrales qui sont nuancées d'olive. Le manteau et la gorge sont chamois vineux, se fondant dans le gris des couvertures auriculaires. La poitrine est nettement plus sombre que le cou et s'intègre délicatement dans le chamois-rouille du ventre. Les cuisses sont chamois-sable, les sous-caudales sont jaunâtres avec des stries gris foncé. Le dessous de la queue est brun terne. Les iris sont rouge sang ou rouge violacé. La peau orbitale et les sourcils sont rouges. les pattes varient du rouge au brun-rouge.
Les femelles sont presque identiques à leur partenaire, mais la nuance vineuse est moins visible sur la nuque et sur la poitrine. Les juvéniles ont une couleur moins éclatante que leurs parents. La couleur vineuse est remplacée par du chamois terne. La plupart des plumes corporelles portent d'étroites bordures chamois-rouille.

Genétiquement , les carpophages de Peale sont proches des carpophages de Benchley et de Baker. Ils entretiennent également des grands liens de parenté avec les carpophages géants (Ducula goliath) et les carpophages pinon.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Barking Imperial Pigeon,
  • Dúcula Ladradora,
  • Braunschwanz-Fruchttaube,
  • barnafarkú császárgalamb,
  • Peale's Muskaatduif,
  • Piccione imperiale di Peale,
  • Peales kejsarduva,
  • Fijikeiserdue,
  • plodožer hnedochvostý,
  • holub hnědoocasý,
  • Fijikejserdue,
  • fidzinkeisarikyyhky,
  • colom imperial de les Fiji,
  • muszkatela płowa,
  • Фиджийский плодоядный голубь,
  • フィジーミカドバト,
  • 皮氏皇鸠,
  • 吼皇鳩,

Voix chant et cris

Les carpophages de Peale émettent 3 sortes de cris bien distincts. Ils sont tous très variables. Le premier est un aboiement puissant "u-oo, u-oo" qui est répété en longues séries. On peut également entendre un aboiement grognant et fort "raa" qui est délivré souvent à 2 reprises. Le dernier cri est un "wu-wu-wu-wu-wu" mugissant et retentissant qui est répété. En plus des 3 cris principaux, cet oiseau délivre des cris rauques semblables à ceux des perroquets ou des notes roucoulantes. Les vocalisations commencent bien avant l'aube et cessent généralement une heure avant la tombée de la nuit. Elles sont émises à partir du sommet d'un grand arbre.

Habitat

Les carpophages de Peale sont généralement confinés aux grandes étendues de forêt indigène entre le niveau de la mer et 1000 mètres d'altitude. Ils marquent une préférence pour les forêts pluviales dont les grands arbres parvenus à maturité forment une canopée épaisse. On les trouve également dans les plantations proches du littoral et dont le sous-bois est envahi par les herbes. Les carpophages de Peale résident surtout dans les grandes et les moyennes îles contrairement au carpophage pacifique (Ducula pacifica) qui choisit plutôt les petites îles et les îlettes.

Comportement traits de caractère

Les carpophages de Peale vivent habituellement en solitaire ou en couples mais parfois de très petits rassemblements de 3 ou 4 individus se forment dans les arbres fruitiers. Ce sont des oiseaux très arboricoles et ils passent une grande partie de leur temps dans la canopée à une assez grande hauteur au-dessus du sol. Occasionellement, ils descendent à terre pour se nourrir. Les carpophages de Peale ont un vol rapide et direct formé de battements d'ailes lents et réguliers. Ces oiseaux se déplacent souvent sur de longues distances au-dessus de la cime des arbres. Lorsqu'ils atterrissent, ils agitent nerveusement la queue de haut en bas pendant environ 30 secondes. S'ils sont perturbés, ils hochent la tête en avant et en arrière avant de prendre leur envol.

Alimentation mode et régime

Les carpophages de Peale sont principalement frugivores : ils consomment une grande variété de fruits qui ont un diamètre de 10 à 12 millimètres mais ils sont probablement capables d'avaler ou d'ingurgiter des aliments de plus grande taille. Les carpophages de Peale marquent une nette préférence pour les fruits des Ylang-ylangs (Cananga odorata), des arbres de la famille des méliacées (dysoxylum) et des euphorbiacées (endospermum). Ils apprécient également les noix de muscade. Ces oiseaux cueillent directement ces victuailles sur les branches et sautillent bruyamment dans la canopée. Il leur arrive de prendre une position inversée ou de se mettre la tête en bas pour avoir acccès aux fruits qu'ils avalent entièrement sans les découper.

Reproduction nidification

On connaît peu de choses sur le sujet. La saison de nidification se déroule de mai à janvier, mais le pic dans l'activité peut sans doute varier localement. Le nid est une fragile plate-forme construite avec des brindilles sur la fourche d'une branche horizontale. Comme chez la plupart des pigeons du genre Ducula, la ponte comprend un seul
œuf de couleur blanche. La durée d'incubation et le soin parental sont inconnus.

Distribution

Les carpophages de Peale sont endémiques des îles Fidji. Comme indiqué précédemment, ces pigeons choisissent en priorité les grandes îles telles que Vanua Levu, Viti Levu, Kandavu et Koro. La liste n'est pas exhaustive et plus d'une trentaine d'îles sont ainsi visitées. Dans certaines d'entre elles, ils cohabitent avec les carpophages pacifiques et dans ce cas, ils sont moins abondants.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les carpophages de Peale sont assez communs, surtout dans les grande îles. Ils sont moins courants dans les endroits où ils sont en concurrence avec les carpophages pacifiques. Bien qu'ils souffrent d'une importante persécution de la part des chasseurs qui sont très actifs pendant leur saison, leur avenir ne semble pas compromis et cette espèce est considérée comme de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Carpophage de PealeFiche créée le 14/07/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net