Carpophage de Wharton

Ducula whartoni - Christmas Imperial Pigeon

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Ducula

  • Espèce
    :

    whartoni

Descripteur

Sharpe, 1887

Biométrie
  • Taille
    : 45 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 450 à 700 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, les plumes qui sont situées tout à la base du bec sont gris-brun pâle, formant une très étroite bande qui se fond imperceptiblement dans le noir fumeux du front, du capuchon, du cou, du manteau et des ailes. Le capuchon présente un léger lustre vert huileux sur la partie postérieure, les reflets devenant plus intenses sur l'arrière du cou puis nettement plus visibles sur le manteau, les scapulaires et les couvertures alaires. Les rémiges sont noirâtres avec plus ou moins de reflets vert huileux sur les filets extérieurs, en particulier sur les tertiaires et les secondaires internes où elles présentent également un lustre bronzé. Le dos et les sus-caudales sont vert huileux avec des reflets bronzés mais plus bleuâtres et un peu moins métalliques que sur le manteau. Le desssus de la queue est vert huileux foncé, les plumes fraîches paraissant lustrées, les plumes usées affichant une teinte noirâtre. Le menton et la gorge présentent une couleur bordeaux sombre qui se fond dans la teinte plus bleuâtre des oreillons et de l'avant du cou. Les côtés du cou sont légèrement lustrés de vert. La zone qui va de la poitrine au ventre est bordeaux terne, devenant plus grisâtre sur les flancs et sur les cuisses. Les pattes sont bien emplumées. Les sous-caudales sont châtain foncé. Le dessous de la queue affiche une couleur gris-brun foncé. Le dessous des ailes est gris sombre mais les rémiges sont plus claires, légèrement argentées. Les iris sont jaune doré, contrastant avec le très fin anneau orbital qui est noirâtre. Le bec est noir, les pattes sont rouge violacé.

Les juvéniles sont assez semblables aux adultes, mais ils ont un dessus plus terne avec moins de lustre, notamment sur les couvertures alaires. Le dessous est plus brun et moins bordeaux, particulièrement le ventre qui est brun pâle uni. Les sous-caudales sont brun-roux. Les iris sont bruns, les pattes gris-brun.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Christmas Imperial Pigeon,
  • Dúcula de la Christmas,
  • Pombo-imperial-de-Natal,
  • Weihnachtsfruchttaube,
  • karácsony-szigeti császárgalamb,
  • Whartons Muskaatduif,
  • Piccione imperiale di Christmas,
  • Christmaskejsarduva,
  • Raggkeiserdue,
  • plodožer tmavý,
  • holub Whartonův,
  • Juleø-kejserdue,
  • joulusaarenkyyhky,
  • colom imperial de l'illa Christmas,
  • muszkatela ciemna,
  • Тёмный плодоядный голубь,
  • クリスマスミカドバト,
  • 圣诞岛皇鸠,
  • 聖誕島皇鳩,

Voix chant et cris

Deux cris bien distincts sont connus, un glougloutement faible ou un roucoulement ronronnant qui prend de la hauteur et qui s'estompe ainsi qu'un "whoo" pur et profond. Il existe plusieurs variations de ces 2 cris : un "croo-croo-croo" long et bas ainsi qu'un "doo-too-doo-too-doo" qui ressemble au meuglement du bétail que l'on entend dans le lointain.

Habitat

Les carpophages de Wharton fréquentent à la fois les forêts primaires et secondaires qui couvrent le plateau central de l'île. On les trouve egalement dans les cerisiers japonais qui ont été importés et plantés à proximité des villages et aux abords des habitations. Ces oiseaux sont rarement observés dans les forêts qui bordent le littoral, encore qu'ils y soient présents lorsque les arbres regorgent de fruits. Néanmoins, ils préfèrent les forêts pluviales luxuriantes, pourvues de grands arbres à la canopée bien épaisse, situées sur les hauteurs du centre de l'île.

Comportement traits de caractère

Les carpophages de Wharton vivent généralement en solitaire, en couples ou en petites bandes. Un arbre fruitier contenant d'abondantes ressources peut générer de grands rassemblements. Ces pigeons sont des oiseaux arboricoles, ils passent une grande partie de leur temps dans la canopée mais ils fréquentent également des niveaux inférieurs et ils sont capables de descendre à terre pour se désaltérer, particulièrement pendant la saison sèche. Malgré les persécutions dont ils sont victimes de la part des chasseurs, ce sont des oiseaux calmes qui ne cherchent pas à se dissimuler. Les carpophages de Wharton sont très actifs pour rechercher leur nourriture juste avant le crépuscule. Bien qu'ils claquent parfois puissamment leurs ailes, ils sont relativement discrets en vol pour des oiseaux de cette taille. On ne leur connaît pas de parades aériennes.

Alimentation mode et régime

Les carpophages de Wharton son frugivores, mais ils consomment également des feuilles, des bourgeons et des jeunes pousses de plantes. Les cerisiers du Japon (Muntigia calabura) qui ont été importés pour reboiser les anciennes mines abandonnées de Christmas constituent sans doute la principale ressource. Les fruits des arbres de la famille des myrtacées (Eugenia, Syzygium) sont également très importantes. Les figues sauvages et les baies des lauracées ou des méliacées viennent compléter le menu. Les carpophages de Wharton cueillent directement les fruits sur les branches, ils passent beaucoup de temps à prospecter dans la canopée des arbres.

Reproduction nidification

Les carpophages de Wharton nichent en colonies lâches. La saison de nidification s'étend de la fin août au mois d'avril mais l'activité bat son plein surtout de novembre à mars. Ces pigeons choisissent surtout des forêts de basse altitude situées sur des terrasses calcaires. Le nid est une structure composée de brindilles qui sont lâchement entremêlées. Il est placé à une assez grande hauteur dans un grand arbre et il est bien dissimulé par le feuillage. Comme la plupart des carpophages du genre Ducula, ces oiseaux ne pondent généralement qu'un seul œuf de couleur blanche, rarement deux. A sa naissance, le pigeonneau est nu et aveugle, il est pris en charge par ses deux parents. Il prend son envol au bout de 24 à 27 jours, mais il reste dépendant d'eux pendant au moins 17 jours supplémentaires. Les carpophages de Wharton nichent parfois deux fois par saison.

Distribution

Les carpophages de Wharton sont endémiques de Christmas Island. Cette île, située dans l'océan indien au sud de Java et à 417 km à l'est des îles Coco est sous la souveraineté de l'Australie. Près des deux tiers de l'île ont eté déclarés parc national.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce est considérée actuellement comme commune et répandue. Sa population globale est estimée environ à 1000 individus pour une superficie de 135 kilomètres carrés alors que dans les années 1940, on la croyait quasiment éteinte. Cette renaissance a une explication : jusque dans les années 80, 25% du territoire de Christmas était occupé par des mines de phosphate. En 1987, le gouvernement australien a décidé de mettre un terme à leur exploitation. En même temps, sur les ruines de ces installations, il a procédé à des mesures de reboisement, important des cerisiers (Muntigia calabura) qui sont devenus une des ressources principales des carpophages et des autres oiseaux frugivores. Le parc national a été agrandi à plusieurs reprises (1980, 1986, 1989) si bien que sa superficie atteint désormais 63% de l'île. A l'intérieur de son enceinte, toutes les espèces animales sont protégées. Néanmoins, la chasse illégale se perpétue mais à une moindre échelle qu'autrefois, ce qui ne semble pas avoir de grosse influence sur l'évolution de la population des carpophages. En raison des risques que constitue une si faible superficie, les carpophages de Wharton sont classés comme vulnérables. A noter qu'une tentative pour implanter l'espèce aux îles Coco a échoué.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Carpophage de WhartonFiche créée le 15/07/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net