Céréopse cendré

Cereopsis novaehollandiae - Cape Barren Goose

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Cereopsis

  • Espèce
    :

    novaehollandiae

Descripteur

Latham, 1801

Biométrie
  • Taille
    : 100 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 3180 à 5000 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cette grande espèce trapue, originaire d'Australie du Sud ne peut être confondue avec aucune autre dans cette région en raison de sa silhouette typique d'oie, son corps massif et ses ailes assez larges. Les oies céréopses sont semblables en tous plumages. Les adultes présentent une livrée presque entièrement gris cendré hormis le centre de la calotte plus clair, presque blanc. Les scapulaires et les couvertures alaires affichent une bande subterminale foncée. L'extrémité des secondaires, primaires, rectrices et sus caudales est noire.
Le bec noir est presque entièrement caché par la cire jaune verdâtre. Les pattes sont de couleur chair à rougeâtre foncé, le bas du tarse, les doigts et les palmures ont une teinte noirâtre. L'iris est brun rougeâtre.
Les juvéniles ressemblent aux adultes, cependant les taches des scapulaires et des ailes sont plus évidentes. Dans l'ensemble, leur plumage est plus clair, plus terne. Avant d'atteindre une teinte assez semblable à celle des adultes, leurs pattes sont préalablement verdâtres ou noirâtres. L'iris, légèrement différent, est brun terne.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Cereopsis novaehollandiae novaehollandiae (s Australia, Tasmania)
  • Cereopsis novaehollandiae grisea (Recherche Arch.. sw Australia.)

Noms étrangers

  • Cape Barren Goose,
  • Ganso Cenizo,
  • Ganso-cinzento,
  • Hühnergans,
  • tyúklúd,
  • Hoendergans,
  • Oca di Cape Barren,
  • Hönsgås,
  • Hønsegås,
  • zemnárka krátkozobá,
  • husa kuří,
  • Hønsegås,
  • tuhkahanhi,
  • oca cendrosa,
  • kapodziób,
  • Куриный гусь,
  • ロウバシガン,
  • 澳洲灰雁,
  • 蠟嘴雁,

Voix chant et cris

Les mâles émettent des cris puissants aigus et brusques que l'on peut retranscrire de la façon suivante : 'Ark-ark-ark'. Les femelles lancent des grognements porcins assez graves. Lorsqu'ils sont en famille, les jeunes gardent le contact avec les adultes au moyen de sifflements flûtés.

Habitat

En saison de reproduction, les céréopses nichent dans les prairies des petites îles et viennent également se nourrir un peu le long des rivages. Après la nidification, elles gagnent les prairies côtières et le bord des lacs d'eau douce ou saumâtre en terrain dégagé. L'oie céréopse est une espèce endémique au sud de l'Australie où l'on compte quatre zones principales de nidification. Le reste de l'année, elles se déplacent vers les grandes îles et l'intérieur du continent. Ce sont surtout les immatures qui se déplacent ainsi, les adultes préférant probablement demeurer à proximité des aires de reproduction . Les déplacement à grande distance sont très occasionnels.

Comportement traits de caractère

Les oies céréopses sont sociables, mais elles vivent généralement en plus petites troupes (rarement 300 oiseaux) que les oies de l'hémisphère nord. Bien qu'elles vivent près des côtes, elles nagent rarement et ne vont dans l'eau que si un danger menace leurs oisons. Comme la plupart des autres anatidés, elle subissent une incapacité temporaire de vol pendant la mue de leurs rémiges. Elles sont bruyantes lorsqu'elles paradent ou se sentent en danger
Le vol : Les oies céréopses ont un vol puissant constitué de battements d'ailes rapides mais peu amples. Elles volent en ligne désordonnées ou en troupes lâches.

Alimentation mode et régime

Les céréopses ont un menu exclusivement végétarien et se nourrissent en broutant. Les populations orientales passent beaucoup plus de temps à brouter dans les prairies au point que, localement, elles créent des difficultés aux éleveurs de bétail et sont considérées comme des animaux nuisibles pour l'agriculture.

Reproduction nidification

La saison de reproduction est assez longue et s'étale d'avril à septembre. Les couples sont en général fidèles pour la vie. Les céréopses nichent en colonies au sein desquelles les nids très espacés sont défendus très vigoureusement par leurs occupants. Ces derniers sont placés à terre ou juste au-dessus, parfois dans les buissons et les petits arbres.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 27/06/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net