Chevalier arlequin

Tringa erythropus - Spotted Redshank

Chevalier arlequin

Chevalier arlequin

Tringa erythropus

((Pallas, 1764))


Ordre : Charadriiformes

Famille : Scolopacidés  ;

Genre : Tringa

Espèce : erythropus

Espèce monotypique

Chant :

Biométrie :

Taille : 32 cm
Envergure : 61 à 67 cm.
Poids : 160 à 205 g

Longévité : 6 ans

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :
Distribution

Synonymes : Gevlekte Rooipootruiter (af), vodouš tmavý (cs), Sortklire (da), Dunkler Wasserläufer (de), Spotted Redshank (en), Archibebe Oscuro (es), mustaviklo (fi), Füstös cankó (hu), Totano moro (it), ツルシギ (ja), Sotsnipe (nb), Zwarte Ruiter (nl), brodziec śniady (pl), Perna-vermelha-escuro (pt), Щёголь (ru), kalužiak tmavý (sk), Svartsnäppa (sv), 鹤鹬 (zh)

Identification :
Chevalier arlequin En plumage nuptial, il ne peut être confondu avec nul autre en raison de son plumage presque entièrement noir fuligineux ponctué de blanc sur le dessus. Les pattes sont rouge noirâtre, les sous-caudales rayées de blanc. En plumage hivernal, sa livrée gris pâle et ses ailes finement barrées de noir peuvent le faire confondre avec le chevalier gambette. Cependant, il est plus grand et plus élancé, avec des pattes plus longues et un tache rouge à la base du bec, qui est également plus long, plus mince et plus incurvé. D'autres éléments viennent renforcer la discrimination : Il est d'un gris plus pâle et plus pur dessus et plus blanc dessous. Les marques faciales sont différentes : chez l'arlequin, un étroit sourcil blanchâtre bien déterminé marque Chevalier arlequin l'avant de l'oeil qui est également souligné par un trait loral noirâtre.

Chant :

Habitat : Dans son aire de nidification située dans l'extrême nord de l'Europe, il fréquente la toundra boisée ainsi que les tourbières et les marécages de la taïga. En hiver et au passage, on le trouve dans les marais salants, les estuaires vaseux et les lagunes saumâtres. Par contre, sa présence est rare le long des côtes basses.

Comportements : La quête de la nourriture se fait en petits groupes serrés qui se déplacent rapidement, en courant souvent et en nageant, tenant la tête très bas par rapport à la surface de l'eau, ainsi que le font aussi les chevaliers aboyeurs.

Nidification : La période de nidification commence vers la fin avril. Le lieu est choisi à la lisière des forêts, dans les landes et les prairies au voisinage des eaux. Il bâtit son nid dans une petite dépression qu'il garnit sobrement d'herbes. La ponte est de 4 oeufs olive tachés de brun dont l'incubation est assurée par les deux adultes pendant environ 21 jours.

Régime : Le chevalier Arlequin recherche sa nourriture dans les bas-fonds et les marécages où il déambule dans l'eau jusqu'au bas- ventre. Il se nourrit principalement de petits mollusques qu'il prélève grâce à son long bec légèrement incurvé, mais aussi d' insectes aquatiques qu'il capte à la surface.

Sources :

 

Autres liens :
Iucn
Birdlife
Xeno_Canto
Avibase
Hbw Alive


Chevalier arlequin

Chevalier arlequin

Chevalier arlequin

Chevalier arlequin

Chevalier arlequin


Fiche créée le 01/07/2003 par Didier COLLIN avec la participation de Daniel LE-DANTEC


Partager cette page sur facebook Flus rss Twitter oiseaux.net
A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts | Version imprimable
Mis à jour le 20/08/2014 04:34:20 - © 1996-2014 Oiseaux.net

Oiseaux du bord de mer

Chevalier arlequin

Chevalier arlequin

Chevalier arlequin

Chevalier arlequin

Chevalier arlequin

Chevalier arlequin

Chevalier arlequin

Chevalier arlequin

Chevalier arlequin

Chevalier arlequin

Chevalier arlequin