Chevalier grivelé

Actitis macularius - Spotted Sandpiper

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Scolopacidés

  • Genre
    :

    Actitis

  • Espèce
    :

    macularius

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : 37 à 40 cm.
  • Poids
    : 34 à 50 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Scolopacidés constituent, avec les Charadriidés, un groupe d'oiseaux appelés limicoles, c'est à dire littéralement "oiseaux de rivages". Les Scolopacidés sont majoritairement des oiseaux migrateurs de l'hémisphère nord, mais seul le continent antarctique en est dépourvu. Ce sont des ois... lire la suite

Description identification

Cet occasionnel, originaire d'Amérique du Nord, est l'équivalent américain du Chevalier guignette auquel il ressemble beaucoup. Comparé côte à côte, le chevalier grivelé est légèrement plus petit que le Chevalier guignette, avec des pattes légèrement plus longues et une queue plus courte, excédant à peine l'extrémité de l'aile alors qu'elle la dépasse nettement chez le Chevalier guignette. Les pattes ont également une coloration différente : chez le chevalier grivelé, les tarses sont généralement rosâtres en période de nidification mais jaune vif ou gris-jaune verdâtre le reste de l'année alors qu'ils sont habituellement gris verdâtre ou brun jaunâtre chez son proche parent.

Cependant, il n'y a vraiment qu'en plumage nuptial que l'on peut repérer des différences significatives. A cette période, l'adulte grivelé est vraiment typique, avec ses mouchetures sombres sur l'ensemble de ses parties inférieures. Son manteau et ses parties supérieures portent moins de marques sombres, mais plus épaisses. Le bec est rosé avec une pointe sombre.

Après la mue post-nuptiale, les deux espèces sont assez semblables. A peine peut-on remarquer quelques subtiles différences sur les parties supérieures. De plus, le chevalier grivelé peut également conserver quelques mouchetures discrètes sombres aux parties inférieures, notamment sur les flancs.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Spotted Sandpiper,
  • Andarríos Maculado,
  • Maçarico-pintado,
  • Drosseluferläufer,
  • pettyes billegetőcankó,
  • Amerikaanse Oeverloper,
  • Piro piro macchiato,
  • Fläckdrillsnäppa,
  • Flekksnipe,
  • kalužiačik škvrnitý,
  • pisík americký,
  • Plettet Mudderklire,
  • amerikansipi,
  • xivitona maculada,
  • Dílastelkur,
  • brodziec plamisty,
  • punktainā tilbīte,
  • ameriški mali martinec,
  • Пятнистый перевозчик,
  • アメリカイソシギ,
  • 斑腹矶鹬,
  • 斑鷸,

Voix chant et cris

Habitat

Il fait partie des rares limicoles à être présents aussi bien sur la côte que dans l'intérieur du pays, le long des rivières. En période de nidification, les sites sont assez variés : plages de littoral, broussailles de sauges, prairies, forêts, pelouses ou paysages de parcs. Dans tous les cas, ces habitats doivent se situer à proximité d'un point d'eau, bras de mer, étang, lac ou réservoir. Il hiverne à tout endroit où il peut trouver de l'eau.

Comportement traits de caractère

Plus connu sous le nom de "Branle queue" ou "Hoche queue", ce petit limicole se reconnaît en effet facilement à l'agitation nerveuse et régulière de sa queue. Le chevalier grivelé appartient à la catégorie des grands migrateurs. Son aire de nidification se situe de l'est de l'Alaska jusqu'à la baie d'Hudson en Amérique du Nord, ainsi qu'en Sibérie Orientale. Les oiseaux de Sibérie migrent dans l'hémisphère sud en Australie. Ceux du Canada prennent la direction de l'Argentine et de l'Amérique du Sud. Au passage, ils font une halte aux Bermudes d'où un très petit nombre bifurque parfois vers les Açores et l'Europe Occidentale.
Le vol : Quand il est dérangé sur les bords d'une pièce d'eau, il est assez aisément identifiable grâce à son vol composé d'une alternance de battements d'ailes rapides et de planés courts.

Alimentation mode et régime

Pendant la période de nidification, il se nourrit d'insectes, de petits crustacés, de mollusques, de vers, d'escargots et parfois de petits poissons. Ce régime alimentaire hypercalorique lui permet d'accumuler des graisses essentielles à son long voyage.

Reproduction nidification

Les chevaliers grivelés sont pour la plupart polyandres, c'est à dire qu'une femelle s'accouple avec plusieurs mâles et a plusieurs pontes (jusqu'à cinq) sur une courte période. C'est elle qui arrive la première sur le territoire de nidification et se charge habituellement de sa défense. Ce sont ensuite les mâles qui couvent les œufs et prennent en charge l'éducation des jeunes. Le nid est construit au sol, dissimulé généralement par une plante basse mais parfois entièrement exposé. Il s'agit d'une simple dépression creusée et garnie d'herbes sèches, ce qui est un mode de nidification assez commun chez les chevaliers et les bécasseaux. La ponte est constituée en général de 4 œufs d'une teinte chamois-crème moucheté de sombre ou de brun-chocolat sur son extrémité la plus large. Comme la plupart des scolopacidés, les poussins sont capables de quitter le nid très peu de temps après l'éclosion.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 17/11/2004 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net