Chevalier stagnatile

Tringa stagnatilis - Marsh Sandpiper

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Scolopacidés

  • Genre
    :

    Tringa

  • Espèce
    :

    stagnatilis

Descripteur

Bechstein, 1803

Biométrie
  • Taille
    : 26 cm
  • Envergure
    : 55 à 59 cm.
  • Poids
    : 43 à 120 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Scolopacidés constituent, avec les Charadriidés, un groupe d'oiseaux appelés limicoles, c'est à dire littéralement "oiseaux de rivages". Les Scolopacidés sont majoritairement des oiseaux migrateurs de l'hémisphère nord, mais seul le continent antarctique en est dépourvu. Ce sont des ois... lire la suite

Description identification

Le chevalier stagnatile a une silhouette délicate qui le fait ressembler à un échassier miniature. Le plumage d'été montre un contraste total entre les parties supérieures noires et les parties inférieures blanches. En tous plumages, le sourcil est blanc, ainsi que les plumes autour de la base du bec. Celui-ci est effilé comme une aiguille. Les longues pattes sont jaune terne ou gris verdâtre.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Marsh Sandpiper,
  • Archibebe Fino,
  • Perna-verde-fino,
  • Teichwasserläufer,
  • Tavi cankó,
  • Poelruiter,
  • Albastrello,
  • Dammsnäppa,
  • Damsnipe,
  • kalužiak štíhly,
  • vodouš štíhlý,
  • Damklire,
  • lampiviklo,
  • Moerasruiter,
  • siseta comuna,
  • Vatnastelkur,
  • brodziec pławny,
  • dīķu tilbīte,
  • jezerski martinec,
  • Поручейник,
  • Trinil rawa,
  • コアオアシシギ,
  • 泽鹬,
  • นกชายเลนบึง,
  • 小青足鷸〔澤鷸〕,

Voix chant et cris

Le chevalier stagnatile a un chant nuptial "tu-ii-u" répété. Sur les aires de reproduction, le cri d'alarme est un "chip" aigu. En vol, c'est un cri plaintif répété trois ou quatre fois.

Habitat

En hiver, le chevalier stagnatile s'installe sur les landes humides intérieures, eau douce ou saumâtre.

Comportement traits de caractère

Pour trouver ses proies, le chevalier stagnatile doit patauger dans l'eau peu profonde, en marchant d'un pas alerte et sur, en picorant les meilleurs morceaux à la surface de l'eau, ou en décrivant des cercles sur le fond avec le bec. Il préfère fouiller dans la vase.
Le chevalier stagnatile se nourrit habituellement seul, mais sur les aires de nourrissage, il peut être vu en groupes, ou se joindre à d'autres échassiers.
Le vol : Le chevalier stagnatile peut voler sur de longues distances.

Alimentation mode et régime

Il se nourrit principalement de vers, d'insectes, de larves et de bivalves.

Reproduction nidification

Le chevalier stagnatile niche dans les zones herbeuses et vaseuses des mares d'eau douce, dans la steppe et les forêts boréales où la végétation est luxuriante. Mais il peut aussi se contenter d'eau saumâtre. Le nid peut être isolé ou en colonies lâches, les nids étant espacés d'une dizaine de mètres. Les deux parents assurent l'incubation et l'élevage des jeunes.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le chevalier stagnatile est particulièrement menacé par l'usage intensif des pesticides et des herbicides, lorsqu'il se nourrit sur les zones cultivées ou dans les rizières.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/07/2003 par Didier Collin © 1996-2017 Oiseaux.net