Chevêchette cuculoïde

Glaucidium cuculoides - Asian Barred Owlet

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Glaucidium

  • Espèce
    :

    cuculoides

Descripteur

Vigors, 1830

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 150 à 175 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, le sourcil de couleur blanche se développe jusqu'en arrière de l'œil. Il y a une épaisse moustache blanchâtre en forme de strie. La totalité des parties supérieures, les côtés de la tête et du cou, ainsi que les couvertures alaires sont brun terne ou brun-olive avec une légère nuance rousse et tout un système de barres blanchâtres qui sont resserrées les unes contre les autres. La queue est noirâtre avec six barres blanches qui sont assez largement espacées. La gorge est tamponnée d'une épaisse tache blanche, ce qui contraste nettement avec la zone pectorale qui est recouverte de barres sombres. Le haut de la poitrine exhibe des motifs brun clair qui s'apparentent plus à des stries qu'à des barres.
Les tarses sont emplumés mais les orteils sont nus et partiellement recouverts de vibrisses.
Chez les juvéniles, le corps est entièrement recouvert d'un fin duvet blanc. Le mésoptile est barré uniquement sur les ailes et sur la queue et il a une teinte plus roussâtre. La tête et le capuchon sont mouchetés de chamois, le manteau est très discrètement barré.
chez les parents, les iris sont jaune-citron, le bec vert jaunâtre. Les pieds jaunâtres sont terminés par des griffes couleur corne.

Indications subspécifiques 8 Sous-espèces

  • Glaucidium cuculoides cuculoides (w and c Himalayas)
  • Glaucidium cuculoides austerum (ne India, Bhutan and nw Myanmar)
  • Glaucidium cuculoides rufescens (ne India, Bangladesh, n Myanmar and s Hunnan. s China.)
  • Glaucidium cuculoides whiteleyi (s China to ne Vietnam)
  • Glaucidium cuculoides persimile (Hainan. off s China.)
  • Glaucidium cuculoides delacouri (ne Laos, nw and c Vietnam)
  • Glaucidium cuculoides deignani (se Thailand, s Vietnam, Cambodia)
  • Glaucidium cuculoides bruegeli (se Myanmar, Thailand. except se.)

Noms étrangers

  • Asian Barred Owlet,
  • Mochuelo Cuco,
  • Mocho-pequeno,
  • Kuckuckstrillerkauz,
  • kakukkhangú törpekuvik,
  • Koekoeksdwerguil,
  • Civettina barrata asiatica,
  • Göksparvuggla,
  • Orientgjøkugle,
  • kuvičok jarabý,
  • kulíšek kukaččí,
  • Gøgeugle,
  • raitavarpuspöllö,
  • mussolet cucut,
  • sóweczka falista,
  • dzegužu apodziņš,
  • Кукушковый воробьиный сыч,
  • オオスズメフクロウ,
  • 斑头鸺鹠,
  • นกเค้าโมง, นกเค้าแมว,
  • 斑頭鵂鶹,

Voix chant et cris

Le chant du mâle est décrit comme un chapelet de note variables et mélodieuses. Il commence doucement par une série de notes bégayantes, se poursuit par une séquence progressivement plus rapide et plus puissante puis se termine par des saccades plus rudes avant de s'interrompre brusquement, ce que l'on peut retranscrire de la façon suivante : "kurühk- kurükh-kk'-kurühk-kurühk-kekekürre kukürrek kukürre kutürrekutürre .........Kurür-rekwhür". Ce chant s'accélère parfois de 2 à 4 notes par seconde. La totalité de la partition dure de 5 à 20 secondes selon le rythme. Souvent on peut entendre également des "hoop" courants et mélodieux.

Habitat

Les chevêchettes cuculoïdes fréquentent les forêts ouvertes de pins, de chênes et de rhododendrons qui sont situées dans les zones montagneuses ou submontagneuses. On peut également les apercevoir à des élévations plus modestes dans des parcelles de jungle sempervirente, à des latitudes tropicales et subtropicales.
Ces oiseaux vivent parfois à proximité ou à l'intérieur des lotissements humains qui comportent des jardins, des parcs ou d'autres espaces aménagés. Dans les régions de collines, ils peuvent coloniser des territoires qui grimpent aux alentours de 2 000 mètres. Localement, ils peuvent atteindre des altitudes de 2 700 mètres.

Comportement traits de caractère

Bien que les strigidés aient toujours été considérés comme des prédateurs nocturnes, la chevêchette cuculoïde, mais ce n'est pas la seule, déroge à la règle principale de cette famille. En effet, cet oiseau est actif à la pleine lueur du jour. On peut donc l'apercevoir sur les branches nues ou sur les souches mortes de certains arbres. Il n'est pas rare de la voir en chasse à tous les moments de la journée. Cette chouette est vocale à toutes les heures du jour, mais elle est toutefois plus bruyante à l'aube et dans les 2 premières heures qui suivent le lever du soleil. Elle subit le harcèlement opiniâtre et implacable des bandes de petits passereaux dès qu'elle est repérée. La chevêchette cuculoïde se tient raide et immobile pendant l'attaque des passereaux (bulbuls et mésanges), elle ne trahit sa présence que par un faible tremblement de la queue d'un côté à un autre.
Comme les autres chevêchettes, cet oiseau produit un vol ondulant composé de petites vaguelettes. Celui-ci est formé par des petits battements qui alternent avec de courts moments de pause.

Alimentation mode et régime

Les chevêchettes cuculoïdes se nourrissent principalement d'insectes : le régime alimentaire comporte la plupart du temps des coléoptères, des sauterelles, des cigales et d'autres catégories de gros orthoptères. Les lézards, les souris et les petits passeriformes font également partie de la diète. Quand ils sont dans les airs, ils ont parfois l'attitude d'un véritable prédateur, adoptant un allure de rapace pour capturer les cailles de la famille des phasianidés qui rodent dans les parages.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule du mois d'avril au mois de juin au Népal, en avril et en mai dans les autres régions. Les juvéniles sont visibles à partir du début du mois de juillet. La ponte est installée dans une cavité naturelle d'arbre, plus particulièrement dans un tronc qui n'est garni d'aucune fourniture végétale. Elle est parfois déposée dans un nid abandonné de barbet ou de pic. Occasionnellement, la chevêchette élimine le propriétaire du nid et s'en sert à son propre profit. Le nombre de nids usurpés semble être en chiffres croissants.
La ponte comprend généralement 4 œufs, de couleur blanche et de forme arrondie, ils mesurent environ 38 millimètres sur 30.

Distribution

La chevêchette cuculoïde est originaire de l'Asie du Sud-Est, du Cachemire au delta du Mékong. Son aire de distribution se poursuit en Chine Méridionale et Centrale en direction du nord jusqu'à la mer Jaune. Il existe officiellement 8 sous-espèces : G. c. cuculoides - collines de l'Himalaya à partir du nord-est du Pakistan et du Cachemire jusqu'au Sikkim.
G. c. austerum (Ripley, 1948) - est du Sikkim, Bhoutan, Nord-Est-Assam, sud-est du Tibet et nord-ouest du Myanmar.
G. c. rufescens - nord-est de l'Inde, Bangladesh, sud de la Chine (Sud-Ouest-Yunnan) et nord du Myanmar.
G. c. whiteleyi - ouest, centre et sud-est de la Chine, nord-est du Vietnam.
G. c. persimile - île d'Hainan.
G. c. bruegeli - sud du Myanmar et sud de la Thaïlande.
G. c. delacouri - nord-est du Laos, nord-ouest et centre du Vietnam.
G. c. deignani - Sud-Est de la Thailande et sud de l'Indochine.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les chevêchettes cuculoïdes sont des oiseaux relativement communs. Les populations qui vivent à l'ouest du Pakistan et au Cachemire pratiquent peut-être des migrations altitudinales en dehors de la saisons de reproduction. Les autres races, qui vivent soit en Birmanie, en Indochine ou en Chine sont sédentaires. Les chevêchettes cuculoïdes sont souvent confondues avec les chevêchettes de la jungle (G. radiata). De nouvelles informations doivent être trouvées pour renforcer la différence entre les 2 espèces.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 18/12/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net