Choucador à queue bronzée

Hylopsar cupreocauda - Copper-tailed Starling

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Sturnidés

  • Genre
    :

    Hylopsar

  • Espèce
    :

    cupreocauda

Descripteur

Hartlaub, 1857

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 51 à 66 g
Distribution

Distribution

Description identification

Choucador à queue bronzée
adulte

Le capuchon et la nuque sont bleu-turquoise avec des reflets violets. Le manteau, le dos et les ailes forment un ensemble uniformément bleu-turquoise. Le menton, la gorge, les côtés de la tête et le haut de la poitrine sont violets, passant progressivement au bleu-turquoise sur le bas de la poitrine, le ventre et les flancs. Les sus-caudales et le dessus de la queue affichent une couleur bronze brillant, ce qui lui vaut son nom. Le dessous de la queue présente une teinte "charbon de bois" avec des terminaisons violettes sur certaines plumes. Les iris sont jaunes, le bec et le pattes noires. Les sexes sont identiques.
Les juvéniles sont gris-charbon avec du lustre uniquement sur la queue et sur les ailes. Après leur première mue, ils acquièrent leur dos bleu lustré en premier. Leurs iris sont déjà initialement jaunes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Copper-tailed Starling,
  • Estornino colicobrizo,
  • Kupferglanzstar,
  • rézfényű fényseregély,
  • Koperstaartglansspreeuw,
  • Storno splendente codarame,
  • Kopparstjärtglansstare,
  • Kobberhaleglansstær,
  • liskavec medenochvostý,
  • leskoptev měděnoocasá,
  • Kobberhaleglansstær,
  • kuparipyrstökottarainen,
  • estornell cua de coure,
  • błyszczak miedzianosterny,
  • Медный блестящий скворец,
  • ドウイロマキエテリムク,
  • 铜尾辉椋鸟,
  • 銅尾輝椋鳥,

Voix chant et cris

Les oiseaux en vol émettent des cris rudes et grinçants. Le chant est un pot-pourri ou un méli-mélo assez désordonné de notes âpres et stridentes.

Habitat

Le choucador à queue bronzée est avant tout un oiseau de la canopée que l'on rencontre dans les forêts primaires mais également dans les boisements exploités, les plantations et les buissons situés sur les terres cultivées en Sierra Leone, en Côte d'Ivoire et au Ghana. Cet oiseau est originaire du continent africain, mais son aire de distribution est assez réduite le long de la côte occidentale, de la Guinée et de la Sierra Leone jusqu'au Ghana. L'espèce est monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces.

Comportement traits de caractère

En Côte d'Ivoire, on peut apercevoir des bandes contenant jusqu'à 50 oiseaux le long des côtes. Au Ghana, les choucadors à queue bronzée se restaurent à la cime des arbres en fin d'après-midi. Dans ce pays, les bandes sont moins copieuses et atteignent seulement la vingtaine d'individus. En Sierra Leone, ils recherchent leur nourriture en couples ou en petits groupes familiaux. A la fois au Ghana et en Sierra Leone, ces oiseaux rejoignent occasionnellement des rassemblements dans lesquels on trouve également d'autres espèces qui chassent les insectes.

Alimentation mode et régime

Les choucadors à queue bronzée ont un régime mixte : ils recherchent leur nourriture dans les arbres fruitiers mais ils prospectent également à l'étage moyen des feuillages pour trouver des invertébrés. En Sierra Leone, ils semblent apprécier particulièrement les fruits du Rauwolfia, aussi appelé arbre aux serpents ou Peau de cobra, qui est un arbrisseau toujours vert d'un mètre de haut. Ils complètent leur menu avec un peu d'insectes.

Reproduction nidification

La reproduction de cet oiseau est connue de façon très fragmentaire. Apparemment, si on s'en rapporte à des informations collectées en Sierra Leone, il niche dans des trous d'arbres morts. Le couple rapporte des matériaux pour garnir la cavité qui est souvent située à une assez grande hauteur (environ 15 mètres au-dessus du sol au Ghana ). Le nid et les œufs ne sont pas décrits. En dépit de la relative réduction de l'aire de reproduction, les dates sont différentes selon les pays : octobre en Sierra Leone, décembre au Ghana, février en Côte d'Ivoire. La saison est plus ou moins longue : au Liberia, elle pourrait s'étaler d'octobre à mars. Les durées de l'incubation et du cycle reproducteur sont inconnues.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Il y a quelques années, cet oiseau a été classé comme "presque menacé" en raison de son aire de distribution réduite. Assez récemment son classement a été modifié car, au vu de récentes enquêtes, il est considéré comme un des choucadors les plus courants dans les zones forestières.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 29/08/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net