Choucador à queue violette

Lamprotornis chalcurus - Bronze-tailed Starling

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Sturnidés

  • Genre
    :

    Lamprotornis

  • Espèce
    :

    chalcurus

Descripteur

Nordmann, 1835

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 63 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, le capuchon, la nuque et le manteau sont bleu-vert irisé. Le dos et les sus-caudales sont bleus avec une nuance violette. Les couvertures auriculaires sont violettes. Le menton, la gorge, la poitrine, les cuisses et les sous-caudales forment un ensemble bleu-vert contrastant avec le ventre qui est violet. Les ailes sont bleu-vert mais les plumes des couvertures et des tertiaires ont des terminaisons bleu foncé alors que les épaulettes sont bleues et violettes. Les filets intérieurs de certaines primaires sont légèrement dentelés. Le dessous des ailes est violet. Les rectrices sont violettes avec un léger lustre bronze et quelques fines barres en forme de croix. Les plumes les plus extérieures de la queue sont bleues.

Les iris sont jaunes, le bec et les pattes noires. Les 2 sexes sont identiques. D'après Van Sommeren, les juvéniles ont un dessus noirâtre avec une légère teinte bleue. Le dessous est noir fuligineux terne avec quelques reflets bleu-vert sur la poitrine. La queue est verte, excepté la moitié basique des rectrices centrales qui est violette.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Lamprotornis chalcurus chalcurus (Senegal and Gambia to Nigeria)
  • Lamprotornis chalcurus emini (n Cameroon to w Kenya)

Noms étrangers

  • Bronze-tailed Starling,
  • Estornino colibronceado,
  • Melro-metálico-rabeta,
  • Erzglanzstar,
  • szenegáli fényseregély,
  • Bronsstaartglansspreeuw,
  • Storno splendente codabronzo,
  • Bronsstjärtsglansstare,
  • Bronsehaleglansstær,
  • liskavec pôvabný,
  • leskoptev bronzová,
  • Bronzehaleglansstær,
  • pronssipyrstökottarainen,
  • estornell cua de bronze,
  • błyszczak spiżowosterny,
  • Бронзовохвостый блестящий скворец,
  • タンビマキエテリムク,
  • *短尾辉椋鸟,
  • 短尾輝椋鳥,

Voix chant et cris

Les choucadors à queue violette produisent des cris nasaux rudes et des conversations gutturales. On n'en sait pas plus.

Habitat

Ces oiseaux fréquentent les zones boisées ouvertes et les contrées recouvertes de buissons. On les trouve dans les régions qui reçoivent un fort taux de précipitations. Au Kenya, ils vivent au-dessus de 1000 mètres. Les choucadors à queue violette fréquentent une large bande de terres au sud du Sahara. Leur aire de distribution s'étend de la Sénégambie jusqu'au Soudan, à l'Ouganda et à l'Ouest du Kenya. Ils sont vraisemblablement assez courants mais ils passent assez facilement inaperçus au sein de grands groupes mixtes.

Comportement traits de caractère

Les choucadors à queue violette sont très grégaires. De larges troupes contenant plus d'une centaine d'individus sont souvent aperçues au Ghana. Ils peuvent joindre de grands rassemblements à l'intérieur desquels on trouve également des choucadors à oreillons bleus et des choucadors de Swainson. Ces troupes sont souvent très bruyantes et faciles à repérer.

Les choucadors à queue violette sont majoritairement sédentaires mais certaines populations subissent des déplacement limités à l'intérieur de l'espace géographique africain. Au Soudan, ces oiseaux ne sont présents que de septembre à avril. Au Ghana, ce sont des visiteurs en dehors de la période de reproduction. En Gambie, on peut observer des bandes de passage pendant les mois d'octobre et de novembre. Tous ces mouvements ne sont pas clairement expliqués en raison de la confusion qui existe entre certaines espèces similaires.

Alimentation mode et régime

Les choucadors à queue violette ont un régime mixte. Leur estomac contient à la fois des insectes et des baies. Au Kenya, un rapport indique de la consommation de charogne sur du bétail mort, mais ce genre d'évènement est tout à fait inhabituel.

Reproduction nidification

Le nid est placé dans une cavité naturelle d'arbre à deux mètres au-dessus du sol. L'intérieur est rembourré avec des feuilles et parfois avec une épaisse couche de plumes dont la plupart sont collectées dans des colonies voisines de hérons garde-bœufs (Bubulcus ibis). Le nid peut également être situé dans une vieille souche et il est garni avec des feuilles et des herbes. Les œufs sont bleu clair uni ou avec des petites taches brun-orange. Ils mesurent en moyenne 27 millimètres sur 17 et demi et pèsent environ 4 grammes. La taille des pontes n'est pas connue. Au Sénégal, la saison de nidification se déroule en août. Au Nigeria, elle a lieu en juin. Il n'y a pas de dates indiquées pour le Soudan et pour l'Afrique Orientale, néanmoins certains observateurs mentionnent l'envol de jeunes en mai au Kenya. Au sud du Zaïre, on a trouvé des oisillons au nid au cours du mois de mars.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Ces oiseaux sont probablement très communs, mais leurs effectifs sont difficilement quantifiables du fait qu'ils vivent en groupes dans lesquels les espèces sont très ressemblantes. Compte tenu de la superficie de leur aire qui dépasse 1 700 000 kilomètres carrés, l'espèce n'est pas considérée comme menacée.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 03/09/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net