Cincle à tête blanche

Cinclus leucocephalus - White-capped Dipper

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Cinclidés

  • Genre
    :

    Cinclus

  • Espèce
    :

    leucocephalus

Descripteur

Tschudi, 1844

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 44 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, le dessus de la tête est gris-blanc avec des mouchetures noirâtres sur le capuchon et des stries sur la nuque. Le dos, les épaules, le croupion, les plumes de vol et les couvertures sont uniformément brun noirâtre foncé. Le menton, la gorge et le haut de la poitrine forment un ensemble blanchâtre qui contraste avec le reste des parties inférieures (ventre et flancs) qui affichent une couleur rigoureusement identique à celle du dos et des ailes. Les lores, les oreillons et la zone en arrière de l'oeil forment un masque brun-noir foncé. Le dessous est ailes est noir grisâtre avec une tache blanche au niveau des filets intérieurs des secondaires qui se voit parfaitement en vol. L'iris est brun, le bec noir. Les pattes et les pieds sont gris-plomb.

Chez les juvéniles, les plumes du dos, du croupion et du ventre ont des terminaisons claires. Les plumes de la poitrine sont striées.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Cinclus leucocephalus leucocephalus (Peru and Bolivia)
  • Cinclus leucocephalus rivularis (n Colombia)
  • Cinclus leucocephalus leuconotus (w Venezuela to Ecuador)

Noms étrangers

  • White-capped Dipper,
  • Mirlo-acuático Coroniblanco,
  • Weißkopf-Wasseramsel,
  • koronás vízirigó,
  • Witkopwaterspreeuw,
  • Merlo acquaiolo capobianco,
  • Vithättad strömstare,
  • Andesfossekall,
  • vodnár bielohlavý,
  • skorec bělohlavý,
  • Hvidkronet Vandstær,
  • andienkoskikara,
  • merla d'aigua capblanca,
  • pluszcz białogłowy,
  • Белоголовая оляпка,
  • シロガシラカワガラス,
  • 白顶河乌,
  • 白頂河烏,

Voix chant et cris

Cincle à tête blanche
adulte

Le cri est un "zeet zeet" tranchant. Le chant est un trille puissant et musical qui est parfois difficile à entendre à cause du bruit des cascades et du grondement du courant.

Habitat

Cincle à tête blanche
adulte

Les cincles à tête blanche fréquentent les torrents de montagne avec un fort courant. Ils s'installent indifféremment le long de larges rivières ou au bord de petits ruisseaux. Ils marquent une nette préférence pour les eaux limpides mais on les trouve également dans des eaux troubles, du moins temporairement. Leur habitat se situe à des altitudes qui varient de 1000 à 3900 mètres, c'est à dire jusqu'à la limite supérieure du paramo.

Comportement traits de caractère

Ses moeurs sont très semblables à celles des autres cincles. Toutefois, il ne plonge pas dans les courants bouillonnants et il ne nage pas aussi fréquemment que les espèces d'Amérique du Nord (Cinclus mexicanus) et d'Eurasie (Cinclus cinclus). La technique qu'il utilise pour rechercher sa nourriture consiste surtout à patauger ou à barboter dans l'eau qui se situe près des rives. Il picore également au milieu des rochers. Il ne reste dans les eaux agitées que lorsqu'elles se situent à la limite d'une cascade. Il fouille aussi dans la végétation qui borde les berges, capturant un grand nombre de proies terrestres tels que les vers de terre. Le cincle à tête blanche est présumé sédentaire mais on ne ne sait pas s'il procède à des déplacements altitudinaux et s'il descend à des hauteurs plus modestes pendant la saison hivernale.

Alimentation mode et régime

Peu d'informations. A priori, son menu est composé strictement de matières organiques. Il consomme principalement des invertébrés aquatiques, mais aussi des mollusques terrestres qu'il trouve dans la végétation qui borde les cours d'eau.

Reproduction nidification

On possède peu de renseignements sur la reproduction du cincle à tête blanche. Ils proviennent de la découverte de deux nids en Equateur. Le premier était situé dans la fissure d'un rocher recouvert de mousse, dissimulé derrière une chute d'eau, environ 1 mètre 30 au-dessus du courant. D'un diamètre de 25 cm, il avait une vague forme sphérique, était recouvert de mousse sur la partie extérieure et comportait une entrée latérale. La coupe intérieure était tapissée de feuilles mortes, de lanières d'écorce et de morceaux de plastique. Le diamètre du trou d'entrée était d'environ 8 cm. Le second nid était placé dans l'étroite niche d'une façade de falaise, juste à côté d'une cascade. La ponte comprend 2 oeufs dont on ne possède pas la description détaillée mais qui sont probablement blancs. Compte-tenu des gros écarts en latitude entre le nord et le sud de l'aire de nidification, les pontes ont lieu à des moments très différents. Les oeufs sont trouvés en mars au Venezuela et en novembre en Bolivie. On a aperçu des oisillons au nid, en octobre en Colombie, en juillet au Pérou et en mai en Bolivie.

Distribution

Les cincles à tête blanche sont endémiques du nord-ouest de l'Amérique du Sud. Ils sont présents exclusivement dans la Cordillière des Andes, du Venezuela au centre de la Bolivie, en passant par la Colombie, l'Equateur et le Pérou. Sur ce territoire assez étiré du nord au sud, on peut trouver 3 sous-espèces : C.l. leucocephalus, la race type (Andes du Pérou et de la Bolivie) - C.l. leuconotus (Ouest Venezuela, Colombie, Equateur) - C.l. vivularis (montagnes de Santa Marta, dans le nord de la Colombie).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Bien qu'il soit très sensible à la pollution et qu'il ait disparu de certaines rivières d'Equateur en raison de la dégradation de la qualité de l'eau, cet oiseau est relativement commun dans les habitats qui lui conviennent. Il est considéré comme ne posant pas de problème majeur et aucune mesure spécifique n'est prise pour sa protection.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Cincle à tête blancheFiche créée le 24/08/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net