Cipaye écarlate

Carpodacus sipahi - Scarlet Finch

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Fringillidés

  • Genre
    :

    Carpodacus

  • Espèce
    :

    sipahi

Descripteur

Hodgson, 1836

Biométrie
  • Taille
    : 19 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 38 à 42.5 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Fringillidés (fringilles dans le langage courant) sont des passereaux de taille petite à moyenne (9 à 25 cm de longueur). Leur plumage est extrêmement variable et souvent haut en couleurs. Leur bec court et conique est adapté à un régime granivore, mais non exclusif. Ils occupent des mili... lire la suite

Description identification

Cet assez grand passereau possède un gros bec et une silhouette trapue avec de courtes ailes et une queue brève. Chez le mâle adulte, la totalité de la tête, les parties supérieures et inférieures sont écarlate brillant. Le front et les lores sont légèrement plus sombres. La queue est noire mais les rectrices extérieures sont très finement bordées de rouge brillant à la base. Le dessus des ailes est également noir mais avec des liserés écarlates qui sont fins sur les rémiges et larges sur les tertiaires. Les moyennes et les grandes couvertures ont également de larges bordures rouges. Les sous-caudales affichent de larges bases noirâtres avec des pointes rouges. Les iris sont brun sombre. La mandibule supérieure varie du rosâtre au cramoisi. La mandibule inférieure est jaunâtre ou chamois-corne. Les pattes sont brun rosâtre.
La femelle est très différente de son partenaire. Elle présente un dessus de tête qui est jaune-olive terne avec des mouchetures et des barres brun-olive. Les parties supérieures sont olive terne avec une teinte vert pâle sur le manteau. Toutes les plumes sont finement striées de noir et bordées d'olive verdâtre, ce qui procure à cette partie du corps un aspect fortement écaillé. Le croupion est jaune brillant, les sus-caudales olive avec des liserés jaunes. La queue est brun sombre, le dessus des ailes noirâtre avec des liserés olive. Les joues sont chamois jaunâtre, les oreillons plus sombres ou olive avec des stries chamoisées. Les parties inférieures sont gris pâle ou blanchâtres mais avec d'abondantes barres ou mouchetures plus sombres ainsi que des motifs en forme de stries et de chevrons noirs. Les parties nues sont assez semblables à celles du mâle.
Les juvéniles ressemblent à la femelle adulte. Les mâles de premier été passe par un stade de transition avant d'acquérir leur beau plumage écarlate : ils ont une nuance roux chaud ou orange clair sur le capuchon, la gorge et la poitrine, une tache orange sur le croupion et des liserés chamois-orange sur les rémiges.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Scarlet Finch,
  • Camachuelo escarlata,
  • Pintarroxo-escarlate,
  • Scharlachgimpel,
  • vérsüvöltő,
  • Scharlaken Dikbek,
  • Fringuello scarlatto,
  • Scharlakansfink,
  • Skarlagenfink,
  • červenák sipahi,
  • hýl šarlatový,
  • Skarlagenfinke,
  • tulitaviokuurna,
  • pinsà escarlata,
  • dziwonia szkarłatna,
  • sarkanais svilpis,
  • Алый вьюрок,
  • シュイロマシコ,
  • 血雀,
  • นกจาบปีกอ่อนสีแดง,
  • 血雀,

Voix chant et cris

Le cipaye écarlate émet un "too-eee" agréable qui rappelle celui de l'échenilleur terrestre, bien qu'il soit plus doux et plus aigu. On peut également entendre un "kwee-i-u" dont les intonations ne sont pas très éloignées des notes d'un canari. D'après Del Hoyo et le Handbook, le chant clair et liquide est composé de notes montantes que l'on peut retranscrire de la façon suivante : "par-tee-teeeeeeeee".

Habitat

Les cipayes écarlates nichent dans les forêts montagneuses de sapins ou d'arbres à larges feuilles. A l'intérieur de cet habitat, on les trouve principalement le long des lisières ou en bordure des clairières. Ces oiseaux se reproduisent à des altitudes qui varient de 1400 à 3550 m. Au Sikkim, ils montent jusqu'à 3800 m juste après la reproduction. Pendant la période automnale et hivernale, les cipayes écarlates marquent une nette préférence pour les sous-bois, les abords des massifs de bambous et les forêts de chênes. A cette époque de l'année, ils peuvent descendre jusqu'à 600 mètres au Sikkim et jusqu'à 400 m au Bhoutan.

Comportement traits de caractère

Les cipayes écarlates vivent en solitaire ou en bandes dispersées pouvant compter jusqu'à 25 individus. Ils forment également des rassemblements mixtes qui contiennent de nombreuses espèces de petits passereaux. En dehors de la saison de reproduction, les bandes sont souvent formées d'individus du même sexe. Ils recherchent leur nourriture très haut dans les arbres où ils se perchent de façon à être bien visibles à l'extrémité d'une branche morte. Ils descendent également dans les buissons bas, dans les broussailles et même à terre. Ils explorent également les mousses qui recouvrent les branches pour y trouver des insectes. Lorsqu'ils se déplacent, les cipayes ont un vol typique de fringille, puissant, plongeant et constitué de rapides battements d'ailes.

Les mouvements de cette espèce ne sont pas toujours bien expliqués. De novembre à la mi-mai elle descend dans les vallées au Népal, au Sikkim, au Bhoutan et plus largement dans l'est et le nord-est de la Birmanie. Durant les mois d'hiver, on assiste à un afflux d'oiseaux en Thaïlande, au Laos et dans l'ouest du Tonkin mais leur statut n'est pas précisé.

Alimentationmode et régime

Les cipayes écarlates consomment une grande variété de matières végétales : graines, bourgeons et baies. Occasionnellement, ils ingurgitent également des petits insectes. Les catégories de plantes exploitées sont nombreuses. Elles comprennent des framboisiers communs (Rubus idaeus), des framboisiers d'Asie (Rubus rosifolius), des orties, des arbres corail (Erythrina), des ormes (Ulmus) et de nombreuses espèces de la famille des euphorbiacées. La liste n'est pas exhaustive.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule du mois de mai au mois de juillet. Le nid assez volumineux est construit avec des brindilles et des racines grossières, la coupe est garnie avec des radicelles plus fines, un peu de crin, de la laine et de la mousse sèche. L'édifice est placé sur une fourche à une hauteur qui varie de 7 à 12 mètres. La ponte comprend généralement 4 œufs qui sont de couleur bleue avec de petites taches brun roussâtre formant une sorte d'anneau sur la partie la plus large de la coquille. Leur taille est assez variable, mesurant de 23 à 25 mm de longueur sur 17 à 18 mm de largeur. La durée d'incubation, le séjour des jeunes au nid et la répartition des tâches parentales sont inconnues.

Distribution

Le cipaye est originaire des contreforts de l'Himalaya, de l'Uttarakhand et du Centre Népal jusqu'au nord-est de l'Inde (Arunachal Pradesh, Assam, Meghalaya). Cependant, son aire de distribution se poursuit au sud et sud-Est de la Chine (Xizang,Yunnan) ainsi qu'au nord du Myanmar. En hiver, cette espèce migre au nord-ouest de la Thaïlande, au nord du Laos et nord-ouest du Viet-nam.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Bien qu'ils soient généralement considérés comme peu communs ou rares, ces oiseaux ne sont pas globalement en danger. Ils sont même assez répandus dans l'ouest et le centre de leur aire de répartition. D'après Birdlife, la superficie de cette dernière est estimée à 471 000 kilomètres carrés et l'espèce est classée comme "de préoccupation mineure".

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Cipaye écarlateFiche créée le 20/05/2011 par
publiée le - modifiée le 2011-05-22 09:24:20 © 1996-2019 Oiseaux.net