Colibri de Constant

Heliomaster constantii - Plain-capped Starthroat

Colibri de Constant
Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Heliomaster

  • Espèce
    :

    constantii

Descripteur

Delattre, 1843

Biométrie
  • Taille
    : 13 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 7.1 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les mâles adultes, les Colibris de Constant ont des parties supérieures vert-bronze. Le capuchon est légèrement plus terne, en particulier sur le front. Le croupion est recouvert par une longue tache longitudinale ou par une large rayure blanchâtre. Les rectrices médianes ont une terminaison grise, les rectrices externes ont de longues pointes noires. Les filets intérieurs sont tachés de blanc, les rémiges sont brun-ardoise avec une nuance pourprée.
Deux lignes inégales blanches traversent le reste de la face qui est rouge-magenta jusqu'au menton. Selon les individus, la couleur du menton varie du rouge-orange au rouge-pourpre en passant par l'écarlate et le rouge rosé.
Les parties inférieures du corps sont gris brunâtre se décolorant en blanc sur l'abdomen et en gris fumé ou au gris-souris sur la zone anale et sur les fémurs. Un remarquable "V" noir orne la queue dans sa partie subterminale. D'évidentes touffes blanches et soyeuses s'intercalent entre les flancs et le dos noirs.
Le bec est noir, les iris brun sombre. Les pieds sont noirâtres.
La femelle est très identique au mâle et n'est pas souvent différenciable avec lui. Toutefois, le noir du menton est parfois plus développé.
Les immatures sont assez similaires aux adultes. Néanmoins, la gorge est parfois entièrement brune. Les plumes ont des liserés gris.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Heliomaster constantii constantii (El Salvador and Nicaragua to Costa Rica)
  • Heliomaster constantii pinicola (nw Mexico)
  • Heliomaster constantii leocadiae (w Mexico to w Guatemala)

Noms étrangers

  • Plain-capped Starthroat,
  • Colibrí Pochotero,
  • Funkenkehlchen,
  • Vonkkeelkolibrie,
  • Golastella caposcuro,
  • Brunhättad stjärnkolibri,
  • Bronsestjernestrupe,
  • medovec bielofúzy,
  • kolibřík achátový,
  • Gråbuget Stjernestrube,
  • tummasäiläkolibri,
  • colibrí de Constant,
  • aksamitek białowąsy,
  • pelēkgalvas zvaigznīte,
  • Искрогорлый ангел,
  • ムジボウシノドフサハチドリ,
  • 纯顶星喉蜂鸟,
  • 淡頂星喉蜂鳥,

Voix chant et cris

Les Colibris de Constant peuvent pousser des "ouik" assez mélodieux et montants, des "tcheek" produits pendant les vols aériens ou le vol stationnaire. Lorsqu'ils sont agressifs, ils émettent des "tsik" rudes et brefs répétés après quelques pauses. Lorsqu'ils se posent après une chasse, leurs cris deviennent plus gazouillants.

Habitat

Au Mexique, qui constitue la partie principale de leur aire, les Colibris de Constant occupent les zones arides de broussailles, les lisières des forêts et les contrées ouvertes composées d'arbres parsemés, de fourrés et de buissons qui bordent les petits cours d'eau. Dans ce pays, on peut surtout les apercevoir du niveau de la mer jusqu'à 1 500 mètres d'altitude.
Dans l'état de Colima, sur la côte pacifique au centre du Mexique, on peut les rencontrer dans les forêts d'épineux et à la lisière des forêts tropicales à feuilles caduques mais ils semblent plus répandus dans les parcelles où les arbres épineux sont plus denses.

Comportement traits de caractère

De juillet à septembre. À cause de sa répartition essentiellement tropicale, le Colibri de Constant subit relativement peu de mouvements saisonniers. À Sonora, dans le nord, il est même classé comme sédentaire bien qu'il effectue quelques déplacements saisonniers pendant les mois d'hiver. Autrement, il y a quelques mouvements erratiques pendant l'incursion dans l'Arizona. La visite des mangeoires intervient à peu près aux mêmes périodes. Ces déplacements interviennent en bordure de la frontière avec les États-Unis à près de 500 kilomètres au nord de leur limite septentrionale habituelle. Des mouvements migratoires ont lieu plus tôt, au mois de juin, dans la région de Phœnix et au Nouveau-Mexique.

Alimentation mode et régime

Peu d'informations sont fournies sur le régime des Colibris de Constant. Sur les pentes du volcan de la Colima, ces colibris recherchent leur pitance avec assiduité. Dans cette région, ils dévoilent des signes de territorialité. Cependant les rituels qui accompagnent le parades sont réalisés avec modération, ce qui prouve une domination relativement modérée sur les autres oiseaux qui se restaurent. Pendant une grande partie de l'année, ces colibris donnent la priorité aux arthropodes et aux insectes, alors que de faibles créneaux sont réservés aux végétaux. À ce moment bien précis, les insectes aériens sont chassés avec des battements rapides à une hauteur comprise entre 4 et 6 mètres au-dessus du sol, alors que les fleurs d'acacias ne sont recueillies qu'au moment où la floraison atteint son paroxysme.
Même si l'apport en protéines et en matières organiques est assez important, l'activité principale, l'alimentation en végétaux et en nectar, conserve la prédominance. Avec l'explosion des grappes de fleurs qui est parfois brève dans certains arbres, la récolte de nectar dans les fromagers (ceiba aesculifolia) constitue un changement important dans la composition du menu. Les Erythrinas, les Bombacopsis et les Lapachos (Tabebuia Avellanadae, arbre sacré des Incas) ont également leur importance. Différentes sortes de cactus sont également consommés.

Reproduction nidification

Les Colibris de Constant nichent à la fin de la saison humide et au début de la saison sèche. Les dates sont les suivantes : octobre-janvier ou février au Salvador et au Costa Rica, mars jusqu'à juin dans le nord-ouest du Mexique, mai dans le sud de Sonotra.
On possède peu de description valable sur l'architecture du nid et sur les mœurs reproductives de cet oiseau.
L'édifice est une coupe peu profonde, composée d'un duvet végétal de couleur claire et de toiles d'araignée. Il est décoré avec des lanières d'écorce et de lichens et exposé à une hauteur bien visible dans un arbre, à la transition de la lisière de la forêt et du début de la savane. Le nid peut changer d'emplacement en fonction des zones de floraison.

Distribution

Originaires d'Amérique centrale et de l'Ouest du Mexique jusqu'au Costa Rica. Vu la variété des paysages et des habitats, on note jusqu'à 3 sous-espèces concentrées sur une superficie de 1 770 000 kilomètres carrés.
H. c. pinicola (Gould, 1853) - ouest du Mexique (Sonora juqu'à Jalisco).
H. c. leocadiae (Bourcier Mulsant, 1852) - sud-ouest sud du Mexique (Michoacán, Chiapas) et Guatemala.
H. c. constantii (DeLattre, 1843) - côte pacifique du Salvador jusqu'au sud du Costa Rica.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Bien qu'il ne soient pas véritablement communs, les Colibris de Constant ne subissent pas de véritables menaces. Leur avenir immédiat n'est pas du tout en danger. La cohabitation avec les espèces voisines ou parentes ne semble pas poser de problème majeur, les conflit dûs à des problème de territorialité sont peu nombreux. Un choix différent d'habitat et de menu alimentaire explique facilement cette sociologie.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Colibri de ConstantFiche créée le 13/01/2018 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net