Colibri robinson

Sephanoides fernandensis - Juan Fernandez Firecrown

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Sephanoides

  • Espèce
    :

    fernandensis

Descripteur

King, PP, 1831

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 6.8 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le Colibri robinson mâle porte un resplendissant plumage châtain brillant et de magnifiques plumes irisées couvrent le front jusqu'à la nuque. La femelle, quant à elle, exhibe le même type de calotte, mais le vert et le blanc du corps contrastent avec le blanc du ventre. Les reflets irisés, plus vifs et plus éclatants, éblouissent les intrus lors des disputes territoriales. Du fait de l'intense compétition qui se déroule à l'intérieur de l'espèce, il peut y avoir une variation plus ou moins importante dans les ornements et les caractères distinctifs.
Les femelles ont des ailes gris-cuivre, le bec est noir et rectiligne. Le haut des parties supérieures ont un fond bleu-vert avec un tapissage de nombreux points noirs.
Les juvéniles progressent en iridescence et en taille jusqu'à ce qu'ils aient atteint l'âge adulte. Les jeunes femelles ont un dessous plus cannelle que chamois.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Sephanoides fernandensis fernandensis (Robinson Crusoe I.)
  • Sephanoides fernandensis leyboldi (Alejandro Selkirk I.)

Noms étrangers

  • Juan Fernandez Firecrown,
  • Colibrí de Juan Fernández,
  • Juan-Fernandez-Kolibri,
  • Juan Fernandez-szigeteki kolibri,
  • Juan Fernandezkolibrie,
  • Capo di fuoco di Juan Fernandez,
  • Juan Fernandezkolibri,
  • Gullkolibri,
  • plamienok škoricový,
  • kolibřík ostrovní,
  • Juan Fernandez-ildkrone,
  • juanfernandezinkolibri,
  • colibrí de les illes Juan Fernández,
  • fernandezik wyspowy,
  • Фернандесский огненношапочный колибри,
  • フェルナンデスベニイタダキハチドリ,
  • 火冠蜂鸟,
  • 火冠蜂鳥,

Voix chant et cris

Le chant est un méli-mélo de notes criardes et montantes. On peut également entendre des trilles graveleux et rudes et des bavardages qui descendent progressivement. Le répertoire est peu répandu.

Habitat

Le Colibri robinson fréquente les forêts résiduelles, les fourrés et les petits arbres, mais on le trouve également dans les jardins et dans les zones plus ombragées. Cette espèce est entièrement dépendante des végétaux et se nourrit presque exclusivement de plantes indigènes que l'on trouve sur la plus grande partie de son aire de distribution. Néanmoins, elle fréquente également les plantes allochtones qui sont fleurissantes en dehors de la saison de reproduction.
Les Colibris robinson sont principalement nectarivores mais ils complètent leur menu avec des petits insectes qu'ils poursuivent après une brève course dans les feuillages ou de rapides battements d'ailes dans les airs.

Comportement traits de caractère

Le mâle et la femelle gèrent un territoire de nourrissage qu'ils maintiennent en bon état pendant toute l'année. En cas de conflit, ils se placent face aux intrus en jetant des cris fortement dissuasifs et en tentant de les impressionner par toute une série d'agitations de la calotte. Les mâles ont un comportement particulièrement agressif.
Le pourcentage d'insectes ingurgités est en croissance pendant le début de la ponte et de la couvaison.

Alimentation mode et régime

Les Colibris robinson mangent principalement des Rhaphithamnus venustus, connus localement sous le nom Juan Bueno. C'est une espèce de plante de la famille des Verbénacées de l'archipel Juan Fernandez. Ces oiseaux consomment une grande variété de plantes, qu'elles soient endémiques où qu'elles soient importées d'autres contrées, comme les eucalyptus. Ils préfèrent les massifs de fleurs dont les corolles submergent à une hauteur non négligeable, bien au-dessus du sol. Ils consomment aussi les petits insectes qu'ils trouvent dans les feuillages ou au cours de vols prolongés.

Reproduction nidification

Jusqu'à une période assez récente, on ne repérait que peu d'indices concernant la découverte de nids de Colibris robinson. Peu d'informations étaient valables ou pertinentes concernant la saison de nidification. Depuis peu, on a acquis la conviction que la période de reproduction se déroule de septembre à la mi-octobre. Les édifices sont de petite taille en forme de coupe et placés environ 4 mètres au-dessus du sol. On les trouve dans des arbres du genre microeugenia ou cypressus. Ils sont recouverts de brindilles reliées entre elle par des fleurs de fougères. Des mousses et des cocons d'araignée portent les dimensions extérieures entre 55 et 75 mm. Le diamètre intérieur mesure environ 30 mm. La coupe intérieure mesure 25 mm et contient 2 œufs blancs et on possède des mensurations de 18X11 mm concernant le diamètre médian. Certains de ces nids subissent la prédation des Grives des Falklands. L'observation de certains mâles, on permis de révéler des comportements homosexuels.

Distribution

Les Colibris robinson sont des oiseaux strictement insulaires : ils sont endémiques de l'archipel Juan Fernandez, au large des côtes du Chili. Malgré quelques variations dans les plumages. Cette espèce est considérée comme monotypique. L'existence de la sous-espèce S. f. leybardi, à ce jour éteinte, n'a jamais été vraiment prouvée.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Colibri robinson est une des onze espèces avicoles les plus rares au monde. D'après "Beauty of Birds" les effectifs globaux ne dépassent pas 740 individus. D'après Del Hoyo, en 2006, les effectifs étaient compris entre 1 700 et 2 200. À une période assez ancienne, en 1908, un recensement sur le terrain avait permis de détailler que la population évaluée par Alejandro Selkirk étaient comprise entre 4 000 et 6 000 individus.
Ces colibris ne semblent pas avoir atteint récemment l'archipel de San Juan, depuis quelques années, ce qui l'a obligé à modifier considérablement ses habitudes reproductives. C'est la principale raison de son déclin au début du XXème siècle.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Colibri robinsonFiche créée le 29/04/2018 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net