Colombar à gros bec

Treron curvirostra - Thick-billed Green Pigeon

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Treron

  • Espèce
    :

    curvirostra

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 31 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 112 à 186 g
Distribution

Distribution

Description identification

Colombar à gros bec
adulte

Les Colombars à gros bec sont caractérisés par leur diphormisme sexuel très marqué. Parfois ils peuvent être confondus avec les Colombars de Phayre. Ils s'en distinguent par leur peau orbitale, leur cire et leur bouche écarlates.
Les Colombars à gros bec sont des petits oiseaux verts, avec un manteau châtain-bordeaux, une queue vert-olive et un trait jaunâtre sur les couvertures des ailes.
Chez le mâle adulte, le front et le devant de la couronne sont gris cendré, Le dos, les épaules et les petites couvertures ont une teinte vineuse. Le reste du dessus, y compris la queue, sont vert-olive. Les rectrices caudales externes grises sont ornées d'une barre noire. Les plumes des parties inférieures sont vert jaunâtre. Celles des flancs ont des liserés blancs bien visibles. Celles du dessous de la queue forment une tache cannelle.
La femelle n'a pas de châtain sur le manteau. Le dessous blanchâtre des sous-caudales porte des barres discontinues vertes.
Les immatures ressemblent aux femelles. Cependant, à la naissance, les plumes du dessous de la queue sont entièrement gris terne. L'iris brun-gris, la peau nue orbitale est gris livide. Au fur et à mesure de la progression de l'âge, le manteau acquiert un peu de rouge. La base du bec devient rosâtre.
Il y a quelques variantes régionales. Bien que ces oiseaux soient difficilement identifiables grâce à leur taille et à la nuance des couleurs du plumage, leur reconnaissance comme sous-espèce n'est pas vraiment satisfaisante. Salim ali est parvenu à nommer 7 sous-espèces.

Indications subspécifiques 9 sous-espèces

  • Treron curvirostra curvirostra (Malay Pen., Sumatra)
  • Treron curvirostra nipalensis (c Nepal and ne India through Myanmar to s Indochina)
  • Treron curvirostra hainanus (Hainan I.. off se China.)
  • Treron curvirostra haliplous (Simeulue I.. off nw Sumatra.)
  • Treron curvirostra pegus (Nias I.. off w Sumatra.)
  • Treron curvirostra smicrus (Sipora, Siberut and Batu Is.. off w Sumatra.)
  • Treron curvirostra hypothapsinus (Enggano I.. off sw Sumatra.)
  • Treron curvirostra nasica (Borneo)
  • Treron curvirostra erimacrus (Balabac, Palawan, Mindoro. Philippines.)

Noms étrangers

  • Thick-billed Green Pigeon,
  • Vinago Piquigrueso,
  • Papageischnabeltaube,
  • papagájcsőrű zöldgalamb,
  • Dikbekpapegaaiduif,
  • Piccione verde beccogrosso,
  • Tjocknäbbad grönduva,
  • Tykknebbgrønndue,
  • trerón hrubozobý,
  • holub jihoasijský,
  • Tyknæbbet Papegøjedue,
  • paksunokkakyyhky,
  • colom verdós becgròs,
  • treron grubodzioby,
  • Толстоклювый зелёный голубь,
  • Delimukan puyuh,
  • ハシブトアオバト,
  • 厚嘴绿鸠,
  • นกเขาเปล้า,
  • 厚嘴綠鳩,

Voix chant et cris

En plus de quelques séries de miaulements sifflés, le Colombar à gros bec émet parfois un son rude ou rauque composé de 2 notes que l'on peut retranscrire de la façon suivante : "goo-goo".
Ce dernier est peut être entendu très constamment lorsqu'il rentre au nid pour prévenir la couvée qu'il rapporte le ravitaillement. Pendant la construction de l'édifice il communique de façon très discrète.

Habitat

Colombar à gros bec
adulte

Les Colombars à gros bec fréquentent une grande variété d'habitats boisés, qui comprennent des forêts pluviales primaires ainsi que des marais salants et des rivières bordant les cours d'eau.
On les trouve aussi dans les parcelles en cours de régénération, des mangroves et des boisements implantés non loin des terres cultivées et des villages. Dans les Philippines, sur l'île de Mindooro, ils séjournent dans les forêts plus sèches. Ils évitent les bois où le Colombar Pomadour est déjà installé.
Normalement, c'est une espèce des plaines mais il tolère les parcelles qui s'élèvent jusqu'à 1 500 mètres dans l'Himalaya.

Comportement traits de caractère

Les Colombars à gros bec se regroupent généralement en bandes de 10 à 40 individus ou approximativement. Ils se réunissent dans les lieux où il y a un grand nombre d'arbres fruitiers, en particulier les figuiers et les lieux réputés pour leur abondance. Ils descendent fréquemment sur le sol pour se désaltérer. S.E. Baker signale qu'il a eu souvent l'occasion de le repérer dans le parcelles de fraises, de baies ou de toutes autres plantes terrestres.
Leur vol et ses autres moyens de déplacement ne sont pas spécialement différents des autres Pigeons verts. La nuit, ils s'allongent sur les branches des longues branches feuillues ou à l'intérieur des bosquets de bambou. Les Colombars à gros bec sont habituellement sédentaires. Cependant, ils sont capables de se déplacer localement si le lieu le plus souvent fréquenté vient à manquer de ressources alimentaires.

Vol

Leur vol et ses autres moyens de déplacement ne sont pas spécialement différents des autres pigeons verts.

Alimentationmode et régime

Les Colombars à gros bec sont des oiseaux exclusivement frugivores et végétariens. Ces oiseaux sont arboricoles mais ils passent de longs moments au sol, de la matinée jusqu'au moitié de l'après-midi. Ils se regroupent en grandes bandes le long des rives des cours d'eau et des petites mares. Ils accordent généralement leur préférence aux figuiers, mais il arrive qu'ils consomment aussi des fraises sauvages et des baies provenant d'autres plantes.

Reproduction nidification

Colombar à gros bec
adulte

La saison de nidification se déroule principalement de la fin du mois d'avril jusqu'au début du mois de juin. Le nid est une construction fragile et désordonnée qui est formée par un entassement de brindilles et qui est placée à hauteur modérée sur une fourche. Parfois, 2 ou 3 nids sont rapprochés à une très faible distance les uns des autres.
La couvée est constituée par 2 œufs blancs et elliptiques. La taille d'un œuf mesure approximativement 30 millimètres sur 23. Selon Baker, dans les nids découverts en Assam, les œufs sont légèrement plus petits. Les deux parents prennent part à l'édification du nid et à la couvaison. L'incubation dure environ 14 jours.

Distribution

T. c. nipalensis - sud-centre du Népal, Himalaya, Sud-Yunnan, Birmanie, Thaïlande, Laos, Cambodge et Vietnam.
T. c. nainana - île d'Hainan, au sud de la Chine.
T. c. curvorostra - péninsule malaise, Bornéo, Sumatra, Riau, archipel Ling et les Philippines.
T. c. hypothaspina - sud-ouest de Java.
T. c. smicra (île Bata et Mentawai).
T. c. pega - île de Nias.
T. c. haliploa - Simuelue.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Ces colombars sont assez communs ou abondants. Dans les compagnies, ils fréquentent volontiers les Pigeons verts (Treron, plus que les autres espèces, difficiles à identifier dans ces cas là). Leur aire de distribution est très répandue : de l'Himalaya (Népal, Bhoutan, Nord du Bengale jusqu'au Bengale). En lisière de l'Inde, le territoire s'agrandit vers la Birmanie, les anciens pays de l'Indochine (Laos, Cambodge, Vietnam). Il se termine aux niveau des grandes îles de la Sonde (Java).

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Colombar à gros becFiche créée le 31/01/2019 par
publiée le - modifiée le 2019-01-31 15:30:32 © 1996-2019 Oiseaux.net