Colombar de Seimund

Treron seimundi - Yellow-vented Green Pigeon

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Treron

  • Espèce
    :

    seimundi

Descripteur

Robinson, 1910

Biométrie
  • Taille
    : 33 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle adulte, la cire et les lores ne sont pas emplumés, ils s'intègrent dans le gris-vert pâle du cou. Le manteau et les scapulaires sont vert foncé. Les petites couvertures sont bordeaux foncé, plus noires sur les séries extérieures et plus olive sur l'intérieur. Les moyennes couvertures sont olive foncé. Les grandes couvertures sont vert foncé, noires sur les plus externes et bordées de jaune-citron sur la pointe des filets extérieurs. Les tertiaires sont vert foncé avec des liserés jaunes. Les secondaires sont noires avec la même sorte de bordures jaunes. Les primaires sont noires avec de très fines bordures blanches. Le dos vert foncé se confond dans la couleur plus brillante du croupion et des sus-caudales. Les rectrices longues et pointues sont gris-ardoise,elles ont une nette pointe gris foncé.
Le menton, la gorge et les oreillons vert foncé se fondent dans le jaune doré de l'avant du cou et de la poitrine. Le haut du ventre est olive brillant alors que le bas est blanc, nettement démarqué de l'abdomen par des stries centrales. Les couvertures sus-caudales sont terminées par une bande grise. Le dessous des ailes est fuligineux.
Les iris sont orange, rose ou rouges, la peau orbitale varie du bleu-cobalt au bleu-pourpre. Les pattes sont cramoisi ou rouge-pourpre.
Chez la femelle, le plumage est identique hormis le gris qui manque sur l 'avant-cou. Les petites couvertures et les scapulaires sont homochromes (pas de bordeaux). La poitrine est moins nuancée d'orange, le dessous de la queue est vert nettement plus foncé.
Les Colombars de Seimund peuvent être confondus avec les pigeons suivants : Colombar à longue queue (T. apicauda), cependant ce dernier a un plumage un peu plus vert clair, en particulier sur la gorge et sur la poitrine, des rectrices bien plus longues, surtout chez le mâle. 2 autres colombars partagent quelques caractères de convergence : Colombar chanteur (T. sphenurus), Treron de Siebold (T. sieboldii).

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Treron seimundi seimundi (sc Malay Pen.)
  • Treron seimundi modestus (Laos, Vietnam)

Noms étrangers

  • Yellow-vented Green Pigeon,
  • Vinago Culigualdo,
  • Weißbauch-Grüntaube,
  • fehérhasú zöldgalamb,
  • Seimunds Papegaaiduif,
  • Piccione verde culgiallo,
  • Gulbukad grönduva,
  • Spisshalegrønndue,
  • trerón bielobruchý,
  • holub Seimundův,
  • Hvidbåndet Papegøjedue,
  • malakanpuikkokyyhky,
  • colom verdós culgroc,
  • treron białobrzuchy,
  • Белобрюхий зелёный голубь,
  • シロハラハリオアオバト,
  • 白腹针尾绿鸠,
  • นกเปล้าหางเข็มหัวปีกแดง,
  • 白腹針尾綠鳩,

Voix chant et cris

Le chant du Colombar de Seimund est une phrase très aiguë. D'après Robeson, il peut être retranscrit de la façon suivante : "poooooah po-po-yo poooah".

Habitat

Les Colombars de Seimund fréquentent les forêts pluviales de collines et de montagnes avec des feuilles permanentes. Dans la région de l'Annam, ces oiseaux descendent apparemment dans les plaines pendant la saison hivernale. Certains autres, pratiquant le vagabondage, ont été aperçus à proximité des côtes en Malaisie et en Thaïlande.
Les Colombars de Seimund vivent du niveau de la mer jusqu'à une altitude maximale de 1 525 mètres. Cependant, ils préfèrent les altitudes moyennes entre 400 et 800 mètres.
Les Colombars de Seimund sont séparés en deux populations : la première dans les collines de la péninsule malaisienne, la seconde au Vietnam (est du Tonkin, centre et sud de l'Annam, Cochinchine) et centre du Laos). Ces colombars sont vus régulièrement près du lac de retenue d'eau à Nam Theun. Des errants sont parfois visibles et forment une petite population isolée dans le nord du Laos.
Par conséquent, malgré la faible différence de plumage, on distingue officiellement 2 sous-espèces :
T. s. modestus - montagnes du Nord-Centre-Laos ainsi que le nord, le centre et le sud du Vietnam (Annam, Cochinchina); présumément Thaïlande.
T. s. seimundi - montagnes de la péninsule Malaise.

Comportement traits de caractère

Peu de renseignements sont fournis sur les mœurs et les attitudes des Colombars de Seimund. Pour la Malaisie, les rapports signalent principalement des couples ou des individus solitaires. Cependant, en Malaisie, lorsqu'il se restaurent, ils forment de petites bandes plurispécifiques en compagnie des Colombars à gros bec (Treron recurvirostra) dans les figuiers de moyenne taille et de deux catégories différentes. Des oiseaux errants sont souvent signalés à une assez longue distance de leur résidence habituelle.

Vol

Comme ils parcourent souvent un nombre important de kilomètres, les Colombars de Seimund ont un vol rapide et direct. Ils volent haut lorsqu'ils traversent les vallées pour aller d'un village à un autre.

Alimentationmode et régime

Les colombars ingurgitent des figues qui ont un diamètre de 16 millimètres. Bien que les Colombars de Seimund soient repérés dans les zones au pied des montagnes, ces petits pigeons parcourent parfois de relatives longues distances pour chercher leurs aliments.

Reproduction nidification

Le Colombar de Seimund descend pour nicher dans les plaines en hiver. Cette information n'a pas été confirmée par des rapports récents et il est possible qu'elle soit douteuse à présent. La saison de nidification se déroule d'avril à juin, ce qui est une assez courte période.
Le nid est placé dans un arbre, entre 6 et 9 mètres au-dessus du sol. Pas d'information sur la taille de la couvée et sur la longueur de l'incubation des œufs.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Colombars de Seimund sont assez rares. Une sévère déforestation des parcelles montagneuses avait entraîné au début du siècle une désertification des colombars. Avec la reprise, l'espèce est désormais classée comme de préoccupation mineure (LC)

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Colombar de SeimundFiche créée le 08/05/2019 par
publiée le - modifiée le 2019-05-09 07:16:07 © 1996-2019 Oiseaux.net