Colombine longup

Ocyphaps lophotes - Crested Pigeon

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Ocyphaps

  • Espèce
    :

    lophotes

Descripteur

Temminck, 1822

Biométrie
  • Taille
    : 36 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 120 à 230 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez la colombine longup, la tête et le cou sont majoritairement gris clair, avec une remarquable longue huppe noirâtre sur la nuque que l'oiseau peut maintenir dressée ou aplatie selon les "sentiments" qu'il éprouve. La nuque, l'arrière du cou, le manteau, le dos et le croupion forment un ensemble gris brunâtre qui se fond dans le rose-brun des côtés du cou, du manteau et du haut de la poitrine. Le dessus de la queue est brun noirâtre avec une légère irisation verte et violet et une fine extrémité blanche. Les couvertures secondaires sont grises avec des nettes barres noires et chamois rosâtre sur les petites et moyennes couvertures. Au niveau des rémiges secondaires, des irisations bronze, vertes et violet sont également visibles.
Les parties inférieures sont gris pâle avec du brun-rose sur les côté de la poitrine et sur les flancs. Le bec est gris-noir, l'anneau orbital rose-rouge. Les pattes et les semelles des pieds sont rose-rouge.
Les sexes sont identiques. Les juvéniles sont semblables aux adultes mais la huppe est plus brève avec des plumes arrondies. L'ensemble du plumage est plus terne car les parties irisées de la queue et des ailes sont plus réduites. La race whitlocki a une taille un peu plus petite et moins de blanc sur le bout de la queue.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Ocyphaps lophotes whitlocki (nw Australia)
  • Ocyphaps lophotes lophotes (ne, c, s and e Australia)

Noms étrangers

  • Crested Pigeon,
  • Paloma-bronce Crestuda,
  • Pomba-lofote,
  • Spitzschopftaube,
  • kontyos galamb,
  • Spitskuifduif,
  • Piccione crestato,
  • Tofsduva,
  • Toppdue,
  • holúbok chochlatý,
  • holub hnědochocholatý,
  • Australsk Topdue,
  • töyhtökyyhky,
  • colom bronzat crestat,
  • aborygenek długoczuby,
  • Хохлатый бронзовокрылый голубь,
  • レンジャクバト,
  • 冠鸠,
  • 冠鳩,

Voix chant et cris

Le cri de reconnaissance de la colombine longup est plutôt variable. La plupart du temps, il est décrit comme un "coo" dissyllabique mais parfois certains auteurs le reconnaissent comme un "coo-oo" doux et plaintif, la première syllabe étant accentuée et la seconde étant moins longue et moins puissante que la précédente. Autre variante, il existe un "coo-woo" qui monte en hauteur et en intensité jusqu'au milieu. Durant la parade, la colombine longup produit un grognement qui est suivi par une courte respiration à peine audible, même à faible distance.

Habitat

A l'origine, les colombines longup fréquentaient prioritairement les zones légèrement boisées dans les zones arides ou semi-arides. Suite à l'éclaircissement des denses forêts côtières, ils ont étendu leur aire de répartition dans les zones agricoles et les districts suburbains. L'aménagement de réservoirs artificiels pour le bétail leur ont permis de s'ancrer plus profondément dans les régions plus arides.
Désormais, les colombines longup peuvent être aperçues sur tout le continent excepté les véritables déserts sans arbres et les forêts pluviales qui ont une épaisse canopée.

Comportement traits de caractère

La colombine longup se nourrit surtout à terre où on la trouve en petits groupes de 5 ou 6 individus. Pendant les périodes de sècheresse, elles sont encore plus grégaires et on peut les observer autour des mares et des points d'eau, formant de très grands rassemblements de plusieurs centaines.
Les colombines longup déploient leur activité au tout début et à la fin de la journée, elles se désaltèrent à l'aube, avant de commencer les premières recherches de nourriture. Comme, elles ont besoin de boire à tout moment de la journée, elles ne sont jamais trop éloignées d'un point d'eau ou d'une source. Ces oiseaux se reposent dans les feuillages denses, à proximité de leurs lieux terrestres de nourrissage. Elles s'adaptent volontiers aux habitats artificiels modifiés par l'homme et se déplacent vers les lieux qu'il a rendu convenables.
Les colombines longup sont probablement sédentaires. La plupart des mouvements ont lieu après la nidification et sont attribuables à la recherche de territoires qui ont été bonifiés par la chute de "bonnes" pluies. Elles ne sont pas timides comme les autres colombines et notamment elles s'enhardissent près des habitations. Néanmoins, elles prennent parfois peur et elles s'enfuient précipitamment, en courant avant de prendre leur envol.
Le vol : L e vol de la colombine longup est assez semblable à celui des tourterelles et celui des autres pigeons, il est constitué de battements rapides d'ailes, le frottement de ces dernières produisant une sorte de sifflement qui alterne avec une certaine lisseur quand ces oiseaux planent.

Alimentation mode et régime

Les colombines longup se nourrissent principalement de graines et de feuilles. Elles ingèrent également une quantité assez limitée de petits insectes, les matières organiques ne formant pas plus de 10% de la diète. Ces oiseaux d'assez grosse taille consomment aussi des mauvaises herbes et des graminées, qu'elles soient d'origine indigène ou d'importation Dans le détail du menu, on trouve des Boriginacées qui sont des plantes mellifères comme les bourraches, les pulmonaires et les consoudes, des légumineuses comme les plantes grimpantes, des chénopodes et des Euphorbiacées qui ont toutes la particularité de contenir du latex dans leurs feuilles et dans leurs branches. Dans les régions de graminées, ces colombines semblent friandes de blé ou de céréales.

Reproduction nidification

Les colombines longup peuvent nicher à n'importe quel moment de l'année, encore que peu de couvées soient visibles en hiver, entre le mois d'avril et le mois de juillet. Il peut y avoir plus d'une couvée par an, certains couples tentent même 5 ou 6 nichées sur une durée théorique de 12 mois.
Le nid est une plate-forme fragile construite habituellement avec des brindilles et placée ordinairement à une hauteur de 5 mètres, dans un arbre touffu ou dans un buisson. La femelle y dépose une ponte de 2 œufs, de couleur blanc brillant et dont l'incubation dure entre 18 et 20 jours. . A leur naissance, les poussins pèsent entre 9 et 10 grammes et il sont recouverts d'un épais duvet brun-fauve dessus et couleur crème dessous. Quand ils atteignent un âge compris entre 13 et 15 jours, les petits sont entièrement emplumés et ils ressemblent à une réplique miniature des adultes, avec une huppe qui a déjà bien progressé.
En captivité, les jeunes oisillons quittent le nid entre 16 et 35 jours. Pour le milieu naturel, on ne possède pas l'information.

Distribution

Les colombines longup sont endémiques de l'Australie. Ils sont présents dans toutes les régions sauf la péninsule du cap York, la péninsule de Darwin et l'extrême nord de Groote Eylandt. Il y a officiellement deux sous-espèces:
O. l. whitlocki - ouest-centre de l'Australie Occidentale.
O. l. lophotes - nord-ouest, centre , sud-est de l'Australie.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les colombines longup sont communes et largement répandues dans leur habitat. Elles sont réparties sur la totalité du continent australien et elles ont bénéficié de la modification de leurs lieux de vie par les colons européens. Ces derniers ont éclairci les zones boisées et apporté de nouvelles ressources en eau. Les ressources distribuées au bétail constitue également une nouvelle source d'alimentation compatible avec celle de ces columbidés d'Australie.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 31/01/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net