Colombine lumachelle

Phaps chalcoptera - Common Bronzewing

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Phaps

  • Espèce
    :

    chalcoptera

Descripteur

Latham, 1790

Biométrie
  • Taille
    : 36 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 230 à 390 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le front chamois est bordé par une rayure violet foncé qui entoure la moitié antérieure du capuchon, se poursuit sur les côtés et se développe jusqu'à la nuque. Le reste de la calotte, la nuque et l'arrière du cou sont bruns, il y a une fine ligne blanche qui va du bec jusqu'en arrière de l'œil. Les lores brun sombre sont bordés en dessous par un trait malaire blanchâtre qui cerne les oreillons gris. Le menton et le haut de la gorge forment un ensemble blanc. Une bande gris-bleu longe les côtés du cou, se fondant dans le rose-brun du bas de la gorge et des parties inférieures. Le dessus brun-olive est fortement écaillé de chamois. Le dessous de la queue est brun terne au centre, gris-bleu ailleurs. Il a une bande subterminale noire et une large pointe claire. Les couvertures alaires sont brun-olive foncé, avec des taches variables vertes, jaune, bronze et violet iridescent. Des petites barres sont visibles sur les primaires et les secondaires. La poitrine et les flancs sont rosâtres.
La femelle est plus terne que son partenaire. La tache frontale est absente et les couvertures sont moins irisées. La poitrine est brun-rouge. Les juvéniles mâles ressemblent aux mâles adultes. Les parties inférieures sont plus pâles et les ornements sont plus discrets. Les juvéniles femelles se distinguent par leur front gris.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Common Bronzewing,
  • Paloma-bronce Común,
  • Rola-asa-de-bronze,
  • Bronzeflügeltaube,
  • bronzszárnyú galamb,
  • Bronsvleugelduif,
  • Alabronzo comune,
  • Vanlig bronsvingeduva,
  • Skogglansdue,
  • blyskavec bronzovokrídly,
  • holub bronzovokřídlý,
  • Bronzevinge,
  • isopensaskyyhky,
  • colom bronzat comú,
  • błyskolotka białogardła,
  • Обыкновенный бронзовокрылый голубь-фапс,
  • ニジバト,
  • 铜翅鸠,
  • 銅翅鳩,

Voix chant et cris

Chez la colombine lumachelle, le cri qui sert à reconnaître le territoire est un "ooom" profond et bas qui résonne de façon un peu étonnante, comme le meuglement d'une vache. La tête est baissée en forme de salutation lorsque le cri est émis. Ce dernier est délivré à intervalles réguliers d'environ 2 secondes et demi. Il existe une version plus douce et plus rapide de ce cri et un grognement qui montre un signe de détresse.

Habitat

Les colombines lumachelles peuvent résider dans toutes sortes d'habitats boisés, mais elles évitent généralement les forêts pluviales les plus épaisses et les plus humides. Elles sont communes dans les landes côtières, dans différents types de broussailles arides, y compris les Mulgas, les Mallees et les autres catégories d'arbustes indigènes. On peut les apercevoir dans toutes les forêts qui ont des feuilles épaisses adaptées à la sècheresse, dans les plaines dont les buissons sont compatibles à une grande salinité et dans les prairies ouvertes où il y a quelques petits arbres ou buissons persistants. Les colombines lumachelles aiment les habitats modifiés tels que les fermes, les jardins et les bords des routes

Comportement traits de caractère

Cet oiseau familier peut être fréquemment aperçu soit en couples, soit parfois en petits groupes familiaux pouvant atteindre une dizaine d'individus. Cependant, quand ils viennent se désaltérer, il arrive souvent qu'elles soient plusieurs centaines autour du même trou d'eau. Les colombines lumachelles sont nettement plus actives tôt dans la matinée et en soirée, certains oiseaux n'arrivent pour boire que quand le crépuscule est tombé et ils visitent alors les sources pendant les heures nocturnes. Les lumachelles sont des oiseaux majoritairement terrestres. Quand ils sont sur le sol, ce qui arrive souvent, ils se montrent très craintifs et très prudents, ils se dissimulent dans les buissons et ils prennent précipitamment leur envol au moindre danger en claquant fortement leurs rémiges. Même dans les zones arides, ils sont sédentaires, ce qui ne les empêche pas de parcourir de longues distances s'il faut absolument trouver de l'eau. De même, ils sont partiellement nomadiques en réponse aux mauvaises conditions climatiques.
Les colombines lumachelles ne pratiquent pas de vols de parades, mais ils effectuent des salutations de la tête, ils déploient leurs ailes pour montrer les belles couleurs irisées des couvertures, ils ouvrent leur queue en évantail tout en accompagnant leurs rituels de petits cris tranquilles.
Le vol : Les colombines lumachelles ont un vol puissant, rapide et direct. Elles volent a faible hauteur en produisant des battements d'ailes réguliers et énergiques.

Alimentation mode et régime

Les colombines lumachelles se nourrissent presque entièrement de graines et d'autres matières végétales. Elles consomment aussi des petits insectes qu'elles trouvent à l'occasion dans les feuilles. Dans les zones dévolues à l'agriculture, ces assez gros pigeons avalent en priorité des graines de froment et des graines de mauvaises herbes qu'elles associent volontiers à des graines indigènes ou à des broussailles d'acacias ou de cassias. Dans les régions sèches qui sont peu travaillées par l'agriculture, les acacias de la famille des fabacées sont un ressource importante. Les Butacées à feuilles parcheminées, les palmiers et les graminées constituent également une bonne part du menu.

Reproduction nidification

Les colombines lumachelles se reproduisent pendant toute l'année, mais il y a un plus grande activité régulièrement à la fin du printemps et au début de l'été. Contrairement aux autres pigeons australiens de la zone aride, leur nidification n'est pas influencée par la chute des précipitations. Les nids sont souvent de fragiles constructions de bâtons mais il arrive parfois que les parents bâtissent une structure volumineuse qui ait près de 10 centimètres d'épaisseur
La plupart des édifices sont placés à quelques 4 mètres au-dessus du sol, dans des endroits très divers comme des fourches horizontales, des enchevêtrements de plantes grimpantes ou des nids abandonnés d'oiseaux ou de mammifères. Ils sont occasionnellement au sommet d'une souche.
La femelle dépose habituellement 2 œufs brillants couleur crème dont l'incubation dure entre 14 et 16 jours. A leur naissance, les petits pèsent 8 ou 9 grammes et sont recouverts d'un duvet couleur sable. La durée de séjour des poussins au nid est indéterminée. Les taches irisées des ailes commencent à apparaître au bout de 28 jours et la première mue des juvéniles est visible au bout d'environ 50 jours.

Distribution

Les colombines lumachelles sont endémiques de toute l'Australie, excepté la péninsule du cap York et les régions de l'Australie Occidentale qui sont des vrais déserts (Gibson, Great Sandy et Great Victoria). Les races consobrina (nord de l'aire) et Murchisoni (ouest et sud-ouest) sont parfois retenues, mais en général, l'espèce est considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, les colombines lumachelles ne sont pas menacées globalement. Dans de nombreuses régions, elles sont répandues ou abondantes, notamment dans le Queensland, dans les Nouvelles-Galles, dans une majeure partie de l'Australie Méridionale et dans le Territoire du Nord . Ailleurs, c'est à dire dans l'Australie Occidentale et les régions désertiques, elles ont une répartition plus clairsemée. Les lumachelles sont également présentes en Tasmanie. Une tentative d'implantation en Nouvelle-Zélande a totalement échoué à la fin du XIXème siècle.
Bien qu'ils ne soient pas quantifiés, d'après Birdlife, les effectifs sont assez stables.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Colombine lumachelleFiche créée le 31/01/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net