Coua à tête rousse

Coua ruficeps - Red-capped Coua

Systématique
  • Ordre
    :

    Cuculiformes

  • Famille
    :

    Cuculidés

  • Genre
    :

    Coua

  • Espèce
    :

    ruficeps

Descripteur

Gray, GR, 1846

Biométrie
  • Taille
    : 42 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 182 à 202 g
Distribution

Distribution

Description identification

Coua à tête rousse
adulte

Chez ces oiseaux de moyenne taille, les sexes sont identiques. Le capuchon est roux ou vert-brun clair. Les parties supérieures et les ailes sont uniformément brun pâle avec une nuance verdâtre. Les couvertures sus-caudales sont brun-roux contrastant avec le reste de la queue dont les plumes sont sombres avec une nuance violacée. Les rectrices centrales sont uniformément brunes alors que les rectrices externes sont noires avec une pointe blanche.
En ce qui concerne les parties inférieures, la gorge est chamois clair, la poitrine est violet pâle, le ventre est chamois, le centre du ventre est blanchâtre et les sous-caudales chamois-roux. La peau nue qui entoure les yeux est bleu indigo, elle est soulignée par une rangée de plumes sombres. Cette ligne foncée est plus épaisse en arrière et en dessous de l'œil, les plumes noires formant une bande autour de la nuque.
Les iris sont brun sombre, le bec et les pattes noirs.
Chez les juvéniles, le plumage est terne, les plumes du capuchon sont chamois-roux avec des liserés noirs. Celles du dos sont brun verdâtre avec des barres subterminales noirâtres et des bordures brun clair. Les ailes sont barrées de gris sur les couvertures. Les primaires et les secondaires sont noires avec une bande terminale chamois. Les rectrices sont étroites et pointues. Certaines plumes externes sont terminées de blanc. La poitrine est rousse avec des barres gris sombre. Le bec est pâle, variant du noir au rougeâtre.
Les oisillons naissent nus, sans la moindre trace de duvet. Leur peau est noir violacé.
Chez la race olivaceiceps, le capuchon est brun-vert clair, les parties supérieures et inférieures sont plus pâles que chez la race nominale.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Coua ruficeps ruficeps (nw Madagascar)
  • Coua ruficeps olivaceiceps (sw Madagascar)

Noms étrangers

  • Red-capped Coua,
  • Cúa Capirrojo,
  • Weißkehlcoua,
  • vörössapkás selyemkakukk,
  • Roestkopcoua,
  • Cua capirosso,
  • Rödhättad coua,
  • Rødkronekoa,
  • koa červenohlavá,
  • kukalka modrolící,
  • Brunkronet Silkegøg,
  • punalakkikuku,
  • coua de casquet rogenc,
  • kuja rudogłowa,
  • Красногорлая мадагаскарская кукушка,
  • アカボウシジカッコウ,
  • 红顶马岛鹃,
  • 紅頂馬島鵑,

Voix chant et cris

Coua à tête rousse
adulte

Les couas à tête rousse émettent des "coy coy coy coy" puissants qui grimpent progressivement l'échelle des notes contrairement aux autres couas. Ils produisent également un "hug yew yew kuh kuh" dont les 2 dernières notes sont plus basses. Dans des circonstances qui ne sont pas connues, ils délivrent aussi des grognements.

Habitat

Les couas à tête rousse fréquentent une grande diversité d'habitats : on les trouve dans les forêts sèches d'arbres à feuilles caduques, dans les broussailles épineuses, les déserts pourvus de petits buissons xérophiles, les parcelles en cours de régénération, les zone boisées ouvertes ayant subi des dégradations, les galeries d'arbres le long des cours d'eau ainsi que les terres basses recouvertes de végétation. Ces oiseaux vivent du niveau de la mer jusqu'à 900 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les couas à tête rousse sont des oiseaux terrestres, ils marchent sur le sol et sont même capables de courir pour échapper au danger. Ils volent sur de très courtes distances et ils se perchent dans les arbres pour délivrer leurs cris ou pour prendre des bains de soleil à l'aube. Ils marchent également le long des branches. Lorsqu'ils se déplacent à terre, ils adoptent habituellement l'allure de la marche, mais s'ils sont perturbés, il sont capables d'accélerer la cadence et de courir en effectuant des bonds.
Les couas à tête rousse recherchent leur nourriture sur le plancher des forêts dans des milieux ouverts. Ils vivent en solitaire ou en couples. La taille de leur territoire ou de leur aire de nidification varie de 1 à 4 hectares. Lorsqu'ils prennent des bains de soleil à terre, ils laissent tomber leurs ailes pour absorber la chaleur. Il leur arrive de visiter les camps forestiers et de consommer les restes des repas abandonnés.

Alimentation mode et régime

Les couas à tête rousse se nourrissent principalement d'insectes (orthoptères et coléoptères). Ils complètent leur repas avec des fruits, des graines et du riz. On ne possède pas de plus amples détails sur leur régime.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule d'octobre à janvier, mais les femelles ont les ovaires élargis et elles sont en état de se reproduire aux mois de février et d'avril. Le nid est une structure en forme de boule peu profonde, il est construit avec des fines branchettes, de l'écorce et des plantes grimpantes. Il mesure environ 25 cm sur 15 et les murs sont épais de 5 à 12 centimètres. La plupart des nids sont installés entre 2 et 6 mètres dans la canopée des arbres, mais il peut arriver aussi qu'il soient placés sur une fourche basse ou dans un buisson à faible hauteur. Les œufs ont une dominante blanche mais la couche extérieure a une nuance crayeuse tandis que la couche intérieure est légèrement teintée de bleu. Ils mesurent en moyene 36 millimètres sur 28. La ponte comprend généralement 2 œufs dont la période d'incubation est inconnue. Les jeunes sont nidicoles et restent sur leur lieu de naissance pendant environ 12 jours. Les oisillons âgés de quelques jours réclament leur pitance en adoptant une posture rectiligne le cou bien étiré, en ouvrant grand la bouche pour exposer leur palais très caractéristique et en écartant leurs petites ailes vers l'extérieur. La productivité des nids est faible, de nombreuses couvées étant perdues à cause des prédateurs.

Distribution

Les couas à tête rousse sont endémiques de Madagascar comme tous les autres membres de la tribu des Couini. Ils résident essentiellement le long de la côte ouest et dans le sud-ouest jusqu'à Toliara et la rivière Onilahy. Ils sont absents du nord de l'île, de la côte est et d'une grande partie de l'intérieur des terres. Les couas à tête rousse sont divisés en 2 sous-espèces : C. r. ruficeps, la race nominale ( ouest et sud de Madagascar, de Mahajanga jusqu'à Morondava) - C. r. olivaceiceps (sud, de Morondova jusqu'au sud de Madagascar).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce n'est pas globalement menacée. C'est le seul coua capable de s'adapter aux zones boisées dégradées. Son aire de distribution est assez restreinte mais il compense cet inconvénient par une grande adaptabilité à de nombreux milieux. La race nominale ruficeps est très répandue dans la réserve naturelle d'Ankarfantsika ainsi que dans d'autres zones protégées.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Coua à tête rousseFiche créée le 22/02/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net