Coua géant

Coua gigas - Giant Coua

Systématique
  • Ordre
    :

    Cuculiformes

  • Famille
    :

    Cuculidés

  • Genre
    :

    Coua

  • Espèce
    :

    gigas

Descripteur

Boddaert, 1783

Biométrie
  • Taille
    : 62 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 410 à 415 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, les sexes sont identiques. Le capuchon est brun sombre. Les plumes de la nuque, du dos et des ailes sont gris-olive avec un léger lustre noir-bronze et des terminaisons blanches. Les rectrices centrales n'ont pas de pointes blanches. En ce qui concerne les parties inférieures, la gorge et le haut de la poitrine sont blancs, le bas de la poitrine est fauve et le ventre varie du roux au noir. Les sous-caudales présentent une belle teinte noire.
La peau nue qui entoure l'œil est tricolore : bleu verdâtre brillant sur le desssus, rose-violet sur le dessous et sur l'arrière, bleu grisâtre sur la partie antérieure de l'iris. Cette peau nue est mise en valeur et soulignée par une rangée de plumes noires. L'iris varie du brun au rouge-brun, le bec est noir, de même que les pattes et les pieds.
Chez les juvéniles, l'ensemble du plumage est plus terne, moins brillant. Les couvertures alaires sont gris-olive avec des taches beige foncé. Les primaires et les secondaires gris-olive sont tachetées de fauve et ont une bande subterminale noire. La queue est moins lustrée que chez les adultes. Le peau nue orbitale est bleu uni. Le bec est clair.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Giant Coua,
  • Cúa Gigante,
  • Riesencoua,
  • óriás-selyemkakukk,
  • Grote Coua,
  • Cua gigante,
  • Jättecoua,
  • Kjempekoa,
  • koa veľká,
  • kukalka velká,
  • Stor Silkegøg,
  • isokuku,
  • coua gegant,
  • kuja wielka,
  • Гигантская мадагаскарская кукушка,
  • オニジカッコウ,
  • 大马岛鹃,
  • 大馬島鵑,

Voix chant et cris

Coua géant
adulte

Les couas géants émettent leurs vocalises à partir du sol ou d'un arbre bas. Les cris les plus courants sont les suivants : des "wok wok wok" profonds, un "ayoo-ew" guttural et un "kookookookookoogogo" dont les dernières notes sont plus basses. En diverses circonstances, les couas géants produisent également des grognements brefs.

Habitat

Les couas géants fréquentent principalement les forêts d'arbres à feuilles caduques et les zones de buissons épineux qui recouvrent les sols riches en calcaire. Ils apprécient également les broussailles et les forêts qui reposent sur un substrat sableux, les forêts-galeries, les bandes boisées côtières dont les grands arbres sont entourées par un sous-bois épars.
Par contre, les couas géants sont absents des boisements qui sont ancrés sur des terrains latéritiques. Ces oiseaux vivent du niveau de la mer jusqu'à environ 1 250 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les couas géants ont surtout un comportement terrestre. Ils marchent sur le plancher des forêts jonché de feuilles, grattent le sol et l'épaisse couche qui le recouvre pour trouver de la nourriture. Quand ils poursuivent une proie, ils sont capables de courir vite, d'opérer de brusques changements de direction et d'écarter avec leurs pattes puissantes les arbustes et les buissons qui se trouvent sur leur chemin. Il leur arrive aussi d'effectuer des bonds assez élevés pour capturer des insectes qui volent. En de multpiples circonstances, ils ébouriffent les plumes de leur livrée.
Au petit matin, ils visitent les coins ensoleillés de la forêt et ils laissent tomber leurs ailes le long du corps pour tenter de capter la chaleur.

Alimentation mode et régime

Les couas géants se nourrissent principalement d'insectes et d'arthropodes terrestres. Ils ingurgitent des milles-pattes, des coléoptères (carabidés, curculionidés, scarabéidés et ténébrionidés), des fourmis et des mouches de la famille des diptères. Leur menu est complété par des larves de lépidoptères, par des sauterelles et des petits reptiles.
Occasionnellement, les couas géants comsomment des végétaux tels que des graines.

Reproduction nidification

La saison de nidification a pu être observée de la fin du mois d'octobre au mois de décembre. Les femelles sont sexuellement en état de se reproduire en novembre et en décembre. La plupart des nids sont trouvés en décembre et les couvées de jeunes immatures sont nombreuses en janvier.
Le nid est construit par les deux partenaires. Celui-ci est une sorte de boule dont les éléments les plus importants sont constitués de brindilles, d'écorce et de larges feuilles. L'intérieur de la chambre est garni avec des pétioles de feuilles. La structure est placée entre 3 et 10 mètres au-dessus du sol dans un arbre comme un acacia ou un tamarinier. Elle est souvent dissimulée dans un amas de plantes grimpantes ou dans un enchevêtrement de lianes dans une zone où la végétation est relativement dense. Le nid mesure 25 à 40 centimètres de diamètre et environ 25 centimètres de profondeur. Les œufs sont blanc terne, avec une dimension moyenne de 43 millimètres sur 32.
La ponte comprend généralement 3 œufs dont la durée d'incubation est inconnue. Les jeunes sont nidicoles mais on ne connaît pas exactement la longueur du séjour au nid.

Distribution

Comme tous les membres de la sous-famille des couinés, les couas géants sont endémiques de Madagascar. Leur aire de distributionn couvre principalement le sud et l'ouest de l'île jusqu'à la rivière Betsikoba. Ils persistent dans des petits fragments de forêts qui n'ont parfois que quelques hectares de superficie. Ils cohabitent avec les couas de Coquerel, les couas à tête rousse et les couas coureurs.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les couas géants sont des oiseaux sédentaires. Ils sont relativement communs dans les zones d'épineux, les galeries d'arbres et les habitats qui leur conviennent. La population globale, qui vit sur un territoire de 165 000 kilomètres carrés, n'est pas quantifiée mais semble en léger déclin. Toutefois, cette espèce survit dans des zones boisées très fragmentées et est capable de s'adapter à un habitat dégradé. Elle est assez rare dan les zones où ele subit les persécutions des humains par la chasse et le braconnage.
On lui connaît un prédateur, le boa de Duméril.
Le coua géant est classé par Birdlife comme "de préoccupation mineure".

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Coua géantFiche créée le 24/03/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net