Coucal du Sénégal

Centropus senegalensis - Senegal Coucal

Systématique
  • Ordre
    :

    Cuculiformes

  • Famille
    :

    Cuculidés

  • Genre
    :

    Centropus

  • Espèce
    :

    senegalensis

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 42 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 169 g
Distribution

Distribution

Description identification

Un drôle de grand coucou, le coucal du Sénégal, 36 à 42 cm, un bec recourbé noir, les yeux aux cercles oculaires rouges entourent la pupille noire et lui donnent un air presque sévère ; la tête et la nuque sont noires avec des reflets brillants et la séparation avec le manteau brun-roux est assez franche, cette teinte brun-roux se teintant légèrement de gris à la pointe des rémiges. La queue est longue et noire. L'oiseau arbore sur la gorge, la poitrine et le ventre une teinte d'un blanc "crémeux", parfois nuancée de reflets roux sur les côtés du ventre et du bas-ventre ; lorsque l'oiseau le veut bien, il montrera des sous-caudales blanchâtres, striées horizontalement de fines rayures grises. Les pattes présentent des tarses noirs prolongés de longues serres. La femelle est à peine plus grosse que le mâle, il n'y a en fait pas de dimorphisme ; les jeunes portent une livrée rayée horizontalement de lignes marron foncé sur le dos, le manteau, les couvertures, les rémiges et la queue. La calotte est également rayée et on distinguera de très fines traînées blanches sur cette dernière ainsi que sur la nuque, ces fines rayures disparaîtront lorsque l'oiseau grandira. Une forme à ventre noir, appelée "épomidis" se distingue sur la côte nigériane et au Ghana sans qu'elle ne soit qualifiée de race ou de sous-espèce distincte, et reste apparentée au Centropus senegalensis.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Centropus senegalensis aegyptius (s Egypt)
  • Centropus senegalensis senegalensis (Senegal and Gambia to Eritrea, south to nw Angola, sc DRCongo and Uganda)
  • Centropus senegalensis flecki (e Angola to ne Namibia and sw Tanzania, south to Malawi and Zimbabwe)

Noms étrangers

  • Senegal Coucal,
  • Cucal Senegalés,
  • Cucal do Senegal,
  • Spornkuckuck,
  • szenegáli bozótkakukk,
  • Сенегальская шпорцевая кукушка,
  • 塞内加尔鸦鹃,
  • Senegalese Spoorkoekoek,
  • Cucal del Senegal,
  • Senegalsporrgök,
  • Senegalsporegjøk,
  • kukal senegalski,
  • ostrohár hrdzavý,
  • kukačka senegalská,
  • Sporegøg,
  • afrikankukaali,
  • Senegalvleiloerie,
  • セネガルバンケン,

Voix chant et cris

On peut penser que le coucal du Sénégal "klaxonne", un son étouffé très court, espacé au début et qui va en s'accélérant "coo-coo-coowooo". Le chant ou cri laisse un sentiment étrange qui ne permet pas la localisation de l'oiseau si on ne l'a pas repéré auparavant. Lance également des "k-t-k-t-k-t-k-t-k".

Habitat

Souvent présent dans les fourrés, les aires broussailleuses, proche des cours d'eau, des plantations de canne à sucre, des palmeraies ou même au sein de parcs ou jardins. Le coucal du Sénégal supporte bien les milieux secs et semi-désertiques. Au sud-ouest de la Tanzanie, on le trouve à la lisière de forêts très clairsemées, alors que Centropus superciliosus, le coucal à sourcils blancs, résidera dans des forêts plus épaisses et à proximité des rivières.

Comportement traits de caractère

Essentiellement sédentaire, peut parfois migrer en période de sécheresse forte vers des contrées où il trouvera plus facilement sa nourriture.

Alimentation mode et régime

Complètement carnivore, tout est bon pour son régime : insectes, termites, escargots, petits rongeurs, il variera son menu d'autres oiseaux et n'hésitera pas à piller des nids pour manger les oisillons ou les œufs. On l'observe souvent sautiller au sol à la recherche de nourriture. Notre coucal est malin, on l'a déjà vu à la limite de zones incendiées attendre les proies qui fuient le feu !

Reproduction nidification

Le Coucal du Sénégal est monogame et se reproduit généralement à la saison des pluies qui lui permettra de trouver herbe et fibres végétales dont il a besoin pour construire son nid, de mars à août en Egypte, de mai à octobre au Sénégal ou de juillet à novembre en Gambie, on a très souvent noté des accouplements avant ou juste après de fortes pluies. Ce membre de la famille des cuculidae ne parasite pas d'autres espèces, la femelle construit un nid grossier fait d'herbes et de brindilles qu'elle tapisse de feuilles vertes, souvent dans des taillis ou des buissons épais, parfois dans les arbres. 2 à 5 œufs seront couvés pendant 18 à 19 jours. Les oisillons seront nourris par les parents durant une vingtaine de jours avant de pouvoir quitter le nid.

Distribution

Ssp senegalensis est présent du centre de l'Afrique, du Sénégal et de la Gambie, jusqu'en Somalie, Erythrée, en passant par l'est de l'Ouganda, l'ouest du Kenya, l'Angola et le sud et le centre du Zaïre. La ssp flecki, avec une calotte aux reflets bleutés se trouve à l'est de l'Angola, en Namibie, Botswana, Malawi, Zambie, Zimbabwe et au sud-est de la Tanzanie. Enfin, ssp aegyptus, plus grande et à la couleur brun-roux du manteau et du dos plus pâle, est curieusement séparée de ses cousines et est visible en Egypte, particulièrement le long du Nil.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

LC, commun sur toute son aire de répartition, Centropus senegalensis se satisfait de la proximité humaine, la ssp aegyptus est en extension en Egypte et on la trouve maintenant aux alentours du Caire et le long de toute la vallée du Nil.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 27/05/2013 par Anne et Gabriel Leboff © 1996-2017 Oiseaux.net