Coucou à gorge jaune

Chrysococcyx flavigularis - Yellow-throated Cuckoo

Systématique
  • Ordre
    :

    Cuculiformes

  • Famille
    :

    Cuculidés

  • Genre
    :

    Chrysococcyx

  • Espèce
    :

    flavigularis

Descripteur

Shelley, 1880

Biométrie
  • Taille
    : 19 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 29 à 30 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle adulte, le dessus et les côtés du cou sont couleur bronze, nuancés de brun-cuivre. Les rectrices extérieures sont blanches avec des barres subterminales noires. Le menton, la gorge et la poitrine présentent un ensemble jaune brillant contrastant fortement avec les côtés de la gorge et la poitrine qui sont vert foncé. Les parties inférieures sont recouvertes d'abondantes barres chamois et brun verdâtre. L'anneau orbital est vert jaunâtre, les iris jaunes. Le bec est jaune verdâtre, les pattes jaunes. Chez la femelle, le jaune brillant et le vert foncé sont absents sur la poitrine. La face et les parties inférieures sont finement rayées de roux et de brun sombre. Le bec est noir, les pattes jaune terne.
Les juvéniles sont barrés de chamois et de verdâtre sur le dessus.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Yellow-throated Cuckoo,
  • Cuclillo Gorgigualdo,
  • Gelbkehlkuckuck,
  • Geelkeelkoekoek,
  • Cuculo golagialla,
  • Gulstrupig smaragdgök,
  • Gulstrupegjøk,
  • kukučka žltohrdlá,
  • kukačka žlutohrdlá,
  • Gulstrubet Bronzegøg,
  • viherkäki,
  • cucut golagroc,
  • kukułeczka żółtogardła,
  • Желтогорлая бронзовая кукушка,
  • キノドミドリテリカッコウ,
  • 黄喉金鹃,
  • 黃喉金鵑,

Voix chant et cris

Le chant est un sifflement clair et musical composé de 9 à 12 notes qui sont émises sur le même ton. La première note est plus longue, elle acccélère puis elle se termine en fondu enchaîné. La série s'achève au bout d'environ 3 secondes. Les 2 sexes émettent également une sorte de sifflement "dhuiit-tiu" dans lequel la seconde note est plus basse. Les coucous à gorge jaune chantent toute l'année.

Habitat

Les coucous à gorge jaune jaune fréquentent la canopée des forêts primaires, des parcelles en cours de régénération et des galeries de grands arbres qui bordent les rivières. Ces oiseaux restent habituellement à une grande hauteur dans l'étage supérieur des arbres où ils sont identifiés grâce à leurs chants. Ils vivent exclusivement dans les régions de plaine.

Comportement traits de caractère

Les coucous à gorge jaune appartiennent au genre Chrysococcyx. Comme la plupart des autres familles de coucous, ils vivent généralement en solitaire. Ce sont des oiseaux arboricoles et il passent une grande partie de la journée dans les feuillages où on les voit peu. La meilleure occasion de les apercevoir c'est quand ils prennent des bains de soleil pour sècher leurs plumage après les averses. Ils s'exposent alors sur un perchoir bien en évidence, déployant les plumes des ailes et de la queue et gonflant celles du dos.

Alimentation mode et régime

Les coucous à gorge jaune ont un régime mixte : ils consomment principalement des chenilles mais également des coléoptères et des fruits.

Reproduction nidification

Au Libéria, la nidification et les pontes se déroulent en mars. Pour les autres régions, aucune date n'a pu être déterminée. Les coucous à gorge jaune sont vraisemblablement des oiseaux parasites mais on ignore le nom des oiseaux hôtes qui doivent subir leurs couvées. Au Libéria, ces oiseaux pondent des œufs de couleur vert pâle avec de petites taches sombres. On ne possède pas plus de renseignements.

Distribution

Les coucous à gorge jaune sont originaires des régions équatoriales du continent africain. Leur aire de distribution assez morcelée couvre les pays d'Afrique Occidentale de la Sierra Leone jusqu'au Ghana. Elle se poursuit au Nigeria, au sud du Cameroun, au Gabon, au Zaïre et vers l'est jusqu'au sud-ouest du Soudan et au sud-ouest de l'Ouganda. Cette espèce est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces. Les populations du Cameroun, du Zaïre et de l'Ouganda sont parfois classées sous l'appellation parkesi en raison de leur ventre et de leurs couvertures sous-caudales plus sombres. Toutefois, la plupart des observateurs considèrent que ces traits distinctifs affectent un nombre très limité d'individus. Par conséquence, ils estiment que cette sous-espèce est non-valide.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les coucous à gorge jaune ne sont pas globalement menacés. Ils vivent sur un vaste territoire estimé à plus d'un millon et demi de kilomètres carrés. Leurs effectifs n'ont jamais été quantifiés mais ils semblent stables en l'absence de menaces véritables. Les coucous à gorge jaune ont une répartition assez inégale : ils sont très communs dans le bassin du Congo, plus rares ailleurs.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Coucou à gorge jauneFiche créée le 04/05/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net