Coucou pâle

Cacomantis pallidus - Pallid Cuckoo

Systématique
  • Ordre
    :

    Cuculiformes

  • Famille
    :

    Cuculidés

  • Genre
    :

    Cacomantis

  • Espèce
    :

    pallidus

Descripteur

Latham, 1801

Biométrie
  • Taille
    : 32 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 82 à 89 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les adultes ont des parties supérieures grises. Leur sourcil est blanc et une trait gris foncé barre la zone oculaire. La nuque est ornée d'une petite tache pâle. Les rectrices externes sont rayées de blanc. Les parties inférieures sont gris uni, bien plus pâles que le dessus. L'anneau orbital est jaune, les iris brun sombre. Le bec affiche une couleur noire, les pieds sont gris. Certains oiseaux (des subadultes?) ont un dessus moucheté de brun et de roux, ainsi qu'une poitrine barrée de noir et de roussâtre. Les juvéniles ont un dessus blanc strié de noir, une gorge et une poitrine noirâtres, un bas de poitrine et un ventre blancs avec des motifs gris foncé.
Le coucou pâle est parfois confondu avec le Coucou oriental qui a la même taille, mais ce dernier présente une poitrine et un ventre rayés de noir et de blanc. Son plumage est généralement plus sombre et il est plus rare en Australie.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Pallid Cuckoo,
  • Cuco Pálido,
  • Cuco-pálido,
  • Blaßkuckuck,
  • Vale Koekoek,
  • Cuculo pallido,
  • Australisk gök,
  • Blekgjøk,
  • kukučka bledá,
  • kukačka australská,
  • Australsk Gøg,
  • valkoniskakäki,
  • cucut pàl·lid,
  • kukułka blada,
  • Бледная кукушка,
  • Kangkok pucat,
  • ハイイロカッコウ,
  • 淡色杜鹃,
  • 蒼色杜鵑,

Voix chant et cris

Les mâles délivrent un chant de 8 notes sifflées qui montent progressivement, excepté la seconde qui est plus basse. Les femelles émettent un sifflement rauque ou enroué. Leurs cris trahissent souvent leur présence bien avant qu'on ne puisse les apercevoir. On ne possède pas d'autres informations.

Habitat

Les coucous pâles fréquentent les forêts clairsemées, les zones boisées, les broussailles, les plaines de spinifex, les mangroves et les jardins des villes. Ils sont plus répandus dans les contrées sèches. On les trouve dans les terres bien à l'intérieur du continent australien, plus que la plupart des autres espèces de coucou. Ces oiseaux sont originaires de l'Australie et de la Tasmanie. Les populations qui vivent au nord du tropique du Capricorne sont sédentaires, alors que ceux qui nichent au sud de celui-ci migrent vers le nord et prennent leurs quartiers d'hiver en Wallacea (zone biogéographique qui comprend l'ensemble des îles situées, au-delà de Java et de Bornéo, entre l'Asie du Sud-Est et l'Océanie proche).

Comportement traits de caractère

Les coucous pâles recherchent leur nourriture dans les arbres et à terre. Ils chassent généralement à l'affût à partir d'un perchoir d'où ils se précipitent sur le sol pour capturer leurs proies. Ils trouvent également parfois des insectes en prospectant dans les feuillages. Ces coucous ont des comportements très divers : selon les régions, ils sont soit sédentaires, soit migrateurs, soit sujets à des vagabondages. Dans le nord de l'Australie, ils sont résidents toute l'année mais ils nichent peu. Dans les parties les plus arides de l'Australie, ce sont surtout des visiteurs pendant la saison des pluies. En Australie Occidentale, les coucous pâles arrivent en juin et repartent en novembre. En Tasmanie, ces oiseaux sont présents uniquement pendant la saison de nidification. Les mouvements migratoires sont surtout visibles dans l'est et dans le bassin des rivières Murray et Darling. Pendant l'hiver austral, les non-nicheurs se dirigent vers les Moluques, les petites îles de la Sonde et parfois la Nouvelle-Guinée.

Alimentation mode et régime

Coucou pâle
adulte

Les coucous pâles ont un régime qui est majoritairement insectivore. Ils consomment des sauterelles, des coléoptères, des chenilles velues et des larves.

Reproduction nidification

La saison de nidification varie selon les régions : mars-juin et septembre dans le Nord, août-octobre dans le sud-ouest de l'Australie Occidentale et septembre-décembre dans l'est. Les coucous pâles sont des nicheurs parasites, ils déposent leur ponte principalement dans les nids des oiseaux de la famille des méliphagidés mais toutes les structures ouvertes comme les nids de pachycéphalidés (pitohuis ou siffleurs) et de campéphagidés (échenilleurs) ont également leurs faveurs. 21 des 32 hôtes recensés, soit plus de 60%, appartiennent à la famille des méliphagidés. Les œufs sont roses immaculés ou alors avec quelques petites taches brunes sur la partie la plus large de la coquille. Ils mesurent 25 millimètres sur 16 et ils éclosent après une période d'incubation qui dure de 12 à 14 jours. Dès qu'ils ont suffisamment de force, les jeunes coucous éjectent les oisillons ou les œufs de leurs parents adoptifs. Après qu'ils aient quitté le nid, ils continuent à être nourris par le couple qui les a hébergés pendant au moins six semaines. Chose curieuse, parfois des oiseaux du voisinage participent à leur nourrissage en plus du couple lui-même.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Ces oiseaux ne sont pas globalement menacés. Bien qu'on assiste à quelques fluctuations dans les effectifs, ils sont relativement communs, du moins localement. Les coucous pâles sont relativement adaptables dans la mesure où on peut les observer dans les zones résidentielles ou suburbaines où il suivent les méliphages qui sont attirés par les arbres en fleurs. Ils ont un habitat varié et on peut également les trouver dans des régions moins peuplées, dans des zones de broussailles ou d'arbres clairsemés. D'après Birdlife, la population n'est pas quantifiée et son évolution est inconnue. Néanmoins, l'espèce est classée comme ne posant pas de souci majeur.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Coucou pâleFiche créée le 03/05/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net