Crabier chevelu

Ardeola ralloides - Squacco Heron

Systématique
  • Ordre
    :

    Pélécaniformes

  • Famille
    :

    Ardéidés

  • Genre
    :

    Ardeola

  • Espèce
    :

    ralloides

Descripteur

Scopoli, 1769

Biométrie
  • Taille
    : 47 cm
  • Envergure
    : 80 à 92 cm.
  • Poids
    : 250 à 300 g
Longévité

11 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Le crabier se caractérise par une couleur générale chamois soutenu ou brun clair. Son bec grisâtre en toutes saisons devient bleu-turquoise au moment de la reproduction. Ses pattes sont orangées. Le plumage de sa tête est remarquable puisque celle-ci est ornée de nombreuses aigrettes brunes et blanches. En vol, il paraît complètement différent puisque c'est la couleur blanche de ses ailes qui prédomine.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Squacco Heron,
  • Garcilla Cangrejera,
  • Garça-caranguejeira,
  • Rallenreiher,
  • Üstökösgém,
  • Жёлтая цапля,
  • 白翅黄池鹭,
  • Ralreiger,
  • Sgarza ciuffetto,
  • Rallhäger,
  • Topphegre,
  • czapla modronosa,
  • čaplička vlasatá,
  • volavka vlasatá,
  • Tophejre,
  • rääkkähaikara,
  • Ralreier,
  • カンムリサギ,

Voix chant et cris

Il est assez silencieux. Cependant, le soir en vol ou lorsqu'il est dérangé, il lance un "Karr" brusque et rêche, rappelant un peu le Choucas des tours.

Habitat

Ce héron niche dans les estuaires, les deltas et les galeries riveraines, de préférence dans des zones de végétation bien développée, dans les marais et les lacs avec une épaisse végétation riveraine et aquatique. En migration et pour se nourrir, il fréquente également les mares, les fossés, les rizières et les lacs dégagés.
En Europe, cet oiseau se reproduit dans le bassin méditerranéen, autour de la mer Noire et de la mer Caspienne. C'est un oiseau migrateur qui revient courant mai et repart en Afrique Tropicale dès le mois d'août.

Comportement traits de caractère

Il marche dans les eaux peu profondes. Le crabier chevelu doit être recherché à la périphérie des colonies d'ardéidés, où il installe son nid. Cet oiseau niche en effet volontiers dans des colonies mixtes ( hérons cendrés, hérons garde-bœufs...) Cette espèce est encore rare dans nos régions où elle grimpe dans les roseaux et se perche volontiers dans les arbres.
Le vol : Bat lentement des ailes, la tête repliée en arrière et les pattes tendues. Vol puissant et régulier.

Alimentation mode et régime

Les grenouilles sont ses proies favorites, mais il mange également des insectes et des poissons. Il se nourrit le long des ruisseaux, et au bord des pièces d'eau marécageuses, à proximité du couvert. Il prend une posture assez horizontale lorsqu'il pêche.

Reproduction nidification

Ce héron niche en colonies dans les arbres, les buissons ou les roseaux, souvent avec d'autres hérons ou des aigrettes. La ponte de 4-6 œufs bleu verdâtre pâle intervient en mai. L'incubation dure environ entre 22 et 24 jours. Les poussins, nidicoles, conservent le nid pendant 45 jours.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'effectif d'oiseaux nicheurs à l'Union Européenne oscille entre 1800 et 2000 couples. La dégradation de son habitat de reproduction et d'alimentation, ainsi que les dérangements des oiseaux nicheurs, figurent parmi les causes de régression de l'espèce. Cependant, le problème principal de cette espèce réside dans ses conditions d'hivernage, notamment dans la région du Sahel où la sècheresse sévit. La préservation des zones humides que le crabier fréquente régulièrement pour s'alimenter est donc primordiale.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin avec la participation de Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net