Crécerelle d'Australie

Falco cenchroides - Nankeen Kestrel

Systématique
  • Ordre
    :

    Falconiformes

  • Famille
    :

    Falconidés

  • Genre
    :

    Falco

  • Espèce
    :

    cenchroides

Descripteur

Vigors Horsfield, 1827

Biométrie
  • Taille
    : 35 cm
  • Envergure
    : 66 à 78 cm.
  • Poids
    : 115 à 273 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Falconidés sont une famille de rapaces diurnes de taille petite à moyenne, comportant les caracaras et les faucons. Falco vient du latin "falx" qui désigne la faux. Il fait référence aux ailes falciformes des faucons, longues, étroites et pointues. Les Falconiformes ont été séparés sys... lire la suite

Description identification

Le crécerelle d'Australie est un faucon assez svelte. Ses parties supérieures sont principalement rousses, avec quelques rayures sombres. L'extrémité des ailes est noire. Le dessous est chamois clair, rayé de noir, surtout sur la poitrine et sur les flancs. Les couvertures sous-alaires sont finement barrées de noir, la bande la plus proche de l'extrémité étant plus large. Les femelles sont généralement plus fortement marquées, elles ont une calotte et une queue plus rousses. Les mâles ont un capuchon et une queue de couleur grise dont l'étendue varie selon les individus. Les couvertures sus-alaires possèdent une large bande subterminale noire. En vol, sa petite taille, sa coloration rousse et sa façon de se mouvoir le distinguent de tout autre rapace.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Falco cenchroides cenchroides (Australia, Tasmania, Lord Howe Is., Norfolk Is.)
  • Falco cenchroides baru (Snow Mts.. wc New Guinea.)

Noms étrangers

  • Nankeen Kestrel,
  • Cernícalo Australiano,
  • Francelho-de-barba-cinzenta,
  • Graubartfalke,
  • ausztrál vércse,
  • Australische Torenvalk,
  • Gheppio australiano,
  • Australisk tornfalk,
  • Australfalk,
  • sokol bledohlavý,
  • poštolka australská,
  • Australsk Tårnfalk,
  • australiantuulihaukka,
  • xoriguer australià,
  • pustułka australijska,
  • Седобородая пустельга,
  • Alap-alap layang,
  • オーストラリアチョウゲンボウ,
  • 澳洲隼,
  • 澳洲隼,

Habitat

On trouve cette espèce de crécerelle dans la plupart des régions d'Australie, toutefois il a tendance à éviter les zones de forêt dense. Son indiscutable préférence va aux aires légèrement boisées et aux régions agricoles ouvertes, mais on le trouve aussi dans les îles proches du littoral australien ainsi qu'en Indonésie et en Nouvelle Guinée. La très bonne implantation de cet oiseau de proie peut être en grande partie expliquée par sa tolérance pour une grande variété d'habitats, son adaptation à de nombreux types de nourriture et aussi sa faculté de nicher dans un assez large évantail de sites. Certains de ces oiseaux sont des migrateurs partiels, d'autres se déplacent localement en fonction de la disponibilité des ressources alimentaires, mais la plupart sont largement sédentaires

Comportement traits de caractère

Pour un rapace, c'est un espèce assez grégaire, particulièrement quand il est en migration . Dans ces cas-là, il peut être vu en petites bandes de 5 ou 6 individus, ce qui est assez conforme à l'attitude que peuvent avoir les faucons crécerelles d'Europe et les crécerellettes. La parade nuptiale des crécerelles d'Australie est également assez semblable à celles des autres crécerelles. Le mâle et la femelle volent de concert près du site de nidification. Le mâle plonge parfois vers sa compagne en émettant des cris rauques et caquetants. Toutefois, en temps ordinaire, son cri principal est constitué par un cri aigu 'kii-kii-kii' ou par un gazouillement puissant répété à de multiples reprises.

Alimentation mode et régime

Son régime alimentaire est très varié. Il se nourrit principalement de petits mammifères, de reptiles, de petits oiseaux et d'une grande variété d'insectes. Le crécerelle d'Australie repère ses proies à partir d'un perchoir ou en pratiquant le vol stationnaire à une faible hauteur au-dessus du sol. Dans ce dernier cas, il actionne ses ailes rapidement, utilise sa queue en forme d'évantail comme un gouvernail et garde la tête et la majeure partie du corps immobiles. Une fois la victime localisée, le rapace se laisse tomber au sol à une distance suffisamment proche pourqu'il puisse bondir dessus. Certains insectes sont capturés en plein vol ou arrachés vivement sur les branches des arbres.

Reproduction nidification

Les crécerelles d'Australie utilisent toutes sortes d'endroits pour nicher : trous d'arbres, cavités en tous genres, rebords, saillies, corniches à l'extérieur des immeubles, ou même directement sur le sol. Les trous d'arbres constituent de façon générale leur site favori mais lorsqu'ils ne sont pas disponibles et que rien d'autre ne se présente, les bords effondrés d'une fourmilière font alors très bien l'affaire. Le nid peut être construit de multiples façons : il peut s'agir d'un simple grattage dans les détritus d'une corniche ou d'une cavité arboricole, mais il peut également s'agir d'un nid de branchages et de boue abandonné par une autre espèce d'oiseau (corneille ou autre rapace). Les couples de crécerelles d'Australie se forment et restent ensemble pour de nombreuses saisons successives. Ils occupent généralement le même territoire et utilisent le même nid années après années. Généralement, un seul jeune réussit à survivre à une nichée de trois ou quatre oeufs . La femelle se charge de la plus grande partie de l'incubation qui dure environ 26 jours, le mâle s'occupe seul du ravitaillement et de la chasse pendant les deux premières semaines qui suivent l'éclosion. La femelle reste au bord du nid, va à la rencontre du mâle avec de petits battements d'ailes lorsqu'il rentre avec les proies, mais, au bout de 14 jours, elle prend également part à la chasse. Le jeune faucon quitte le nid au bout de 21 jours mais il lui faut une année entière pour parvenir à la totale autonomie.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Crécerelle d'AustralieFiche créée le 18/12/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net