Crécerelle renard

Falco alopex - Fox Kestrel

Systématique
  • Ordre
    :

    Falconiformes

  • Famille
    :

    Falconidés

  • Genre
    :

    Falco

  • Espèce
    :

    alopex

Descripteur

Heuglin, 1861

Biométrie
  • Taille
    : 39 cm
  • Envergure
    : 76 à 88 cm.
  • Poids
    : 250 à 300 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Falconidés sont une famille de rapaces diurnes de taille petite à moyenne, comportant les caracaras et les faucons. Falco vient du latin "falx" qui désigne la faux. Il fait référence aux ailes falciformes des faucons, longues, étroites et pointues. Les Falconiformes ont été séparés sys... lire la suite

Description identification

Chez ce petit rapace à la frêle constitution et aux longues ailes pointues, la queue est exceptionnellement longue, ce qui lui procure une silhouette très atypique pour un crécerelle et lui donne presque l'allure d'un hobereau. Les adultes ont un plumage presque entièrement du même roux que les renards, seules les parties inférieures sont légèrement plus pâles. Les rémiges sont noires, surtout au niveau des primaires, formant une large bande alaire. La gorge, le ventre et les cuisses présentent une belle couleur unie alors que le reste du corps est parcouru par des stries longilignes noires qui sont surtout visibles sur le manteau, les scapulaires et les couvertures alaires. La longue queue porte environ une quinzaine de barres vagues et incomplètes. Contrairement à de nombreuses espèces de crécerelles, la face n'est pas ornée d'une moustache. Pas de dimorphisme sexuel.
Les juvéniles ne sont guère éloignés des adultes, mais ils affichent un plumage plus clair. Les barres de la queue sont moins discrètes et plus complètes. Les stries corporelles sont souvent moins contrastées sur les scapulaires et sur les couvertures. Ailleurs, sur le ventre et sur le dessus, elles sont plus sombres mais plus étroites.
Chez les adultes, les iris sont jaune brunâtre pâle. La cire et l'anneau orbital sont jaunes. Chez les jeunes, ces dernières parties sont un petit peu plus claires. Les pattes et les pieds sont ocre-jaune.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Fox Kestrel,
  • Cernícalo Zorruno,
  • Francelho-vulpino,
  • Fuchsfalke,
  • rókavércse,
  • Vosvalk,
  • Gheppio volpino,
  • Rävfalk,
  • Revefalk,
  • sokol lišací,
  • poštolka rezavá,
  • Rævefalk,
  • isotuulihaukka,
  • xoriguer guineuer,
  • pustułka rdzawa,
  • Лисья пустельга,
  • キツネチョウゲンボウ,
  • 大黄眼隼,
  • 狐色隼,

Voix chant et cris

Le crécerelle renard est d'ordinaire assez silencieux, sauf avant et pendant la saison de reproduction. Son cri principal est un crissement perçant et aigu "kree kree kree" qui rappelle à bien des égards celui des autres faucons crécerelles.

Habitat

Les crécerelles renards préfèrent généralement les savanes arides et les semi-déserts pourvus de falaises, de gorges, de collines caillouteuses et d'inselbergs comme on en trouve souvent au Sahel ou dans le nord-est de l'Afrique. Néanmoins, à certaines périodes de l'année et dans certaines régions, ils fréquentent les savanes plus humides et les endroits situés à la lisière des zones boisées. Quelque soit la saison, ils marquent une nette préférence pour les escarpements rocheux, les collines et les lieux accidentés. Ils peuvent même vivre dans les zones montagneuses comme c'est le cas au Soudan et en Erythrée Leur habitat se situe entre le niveau de la mer et 2200 mètres, mais ils sont plus courants surtout en-dessous de 1000 m.

Comportement traits de caractère

Les crécerelles renards vivent habituellement en solitaire ou en couple mais localement ils sont capables de nicher en colonies dispersées. Les seuls parades que l'on connaisse sont des vols planés que le mâle et la femelle accomplissent en commun, en accompagnant leur prestation de cris bruyants. Ces oiseaux chassent principalement à l'affût : ils se perchent dans un arbre ou sur un rocher et ils se laissent tomber sur une proie qui est située à terre. Ils chassent également les insectes dans les airs. Ils s'approchent des feux de prairie qui leur permettent d'attraper des proies faciles. Ils se repaissent de termites lorsque ces derniers forment des essaims.

Les crécerelles renards sont des oiseaux sédentaires, mais on note des oiseaux en vagabondage au Sénégal, en Guinée et dans le sud au Kenya. Ces mouvements sont particulièrement significatifs en Afrique Occidentale où les territoires situés le plus au sud sont abandonnés pendant la saison des pluies et ne sont réoccupés que 4 mois pus tard en octobre. Cette migration s'explique sans doute par le fait que les incendies ne sont nombreux dans les régions du sud qu'entre les mois de novembre et février (voir mode d'alimentation, un peu plus haut).

Alimentation mode et régime

Compte-tenu de sa taille, le crécerelle renard chasse des proies de taille modeste. Il capture des insectes, des lézards et des petits mammifères. Il est probable qu'il consomme aussi des petits oiseaux, mais les renseignements ne sont pas nombreux.

Reproduction nidification

Les crécerelles renards nichent en colonies lâches. Dans certains pays, comme au Kenya, une vingtaine de couples peut se reproduire dans un espace assez limité. Aucun nid n'a été découvert, mais d'après ce qu'on en sait, la saison de nidification se déroule de mars à juin et en juillet en Afrique Occidentale, d'avril à juillet au Kenya et de juin à novembre au Soudan. Le nid n'a pas encore été décrit à ce jour, mais le crécerelle est connu pour ne pas utiliser le nid abandonné d'autres espèces. La ponte est déposée dans le creux d'une falaise, dans une crevasse ou sur une corniche abritée. Elle comprend normalement 2 ou 3 œufs. La durée d'incubation et du séjour des jeunes au nid sont inconnues.

Distribution

Les crécerelles renards sont originaires d'Afrique. Leur aire de distribution couvre une large bande qui traverse le continent du Sénégal et de la Guinée jusqu'à l'Erythrée et l'Ethiopie en passant par le Mali, le Niger, le Tchad et le sud du Soudan. En fait son territoire n'occupe pratiquement que des pays du Sahel, il est limité au sud surtout par la forêt équatoriale. Malgré la très grande superficie de son aire, cette espèce est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La totalité de la superficie de son aire de répartition atteint presque 4 millions de kilomètres carrés, mais à part le fait qu'il niche en colonies de 20 oiseaux dans le nord-est du Kenya, on ne possède aucun renseignement précis sur sa densité. Cet oiseau est commun au Tchad et dans les environs du mont Kadam en Ouganda. Il a des exigences bien précises en matière d'habitat si bien qu'il a une répartition très irrégulière. De manière générale, le crécerelle renard est considéré comme un oiseau assez rare. Ses effectifs globaux ne dépassent pas les 10 000 oiseaux, mais aucune menace ne pèse véritablement sur lui. Classé comme de "préoccupation mineure" par l'IUCN et Birdlife.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 15/02/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net