Dendrocygne à lunules

Dendrocygna arcuata - Wandering Whistling Duck

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Dendrocygna

  • Espèce
    :

    arcuata

Descripteur

Horsfield, 1824

Biométrie
  • Taille
    : 45 cm
  • Envergure
    : 80 à 90 cm.
  • Poids
    : 453 à 976 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les dendrocygnes à lunules, le capuchon et l'arrière du cou sont brun noirâtre, cette couleur se poursuivant jusqu'à l'oeil. Le dessus du corps et les ailes sont brun foncé, les plumes du manteau et des scapulaires étant liserées de marron-roux, ce qui donne à cette partie un aspect écaillé. Les petites couvertures sont marron, le dessous des ailes, noirâtre. Les faces latérales de la tête, le cou et la poitrine affichent une couleur jaunâtre pâle et terne, avec des marbrures sombres sur la poitrine et le devant du cou. Le ventre et les flancs sont roux-fauve, contrastant légèrement avec les sous-caudales et les sus-caudales externes blanc-crème. Les plumes des flancs sont légèrement allongées et d'une teinte jaunâtre crème excepté les vexilles externes qui sont noirs. Les juvéniles sont plus ternes que les adultes. La coloration des flancs est moins nette, le dessous d'un roux moins vif. En tous plumages, le bec, les pattes et les pieds sont noir grisâtre, l'iris est brun.
Le dendrocygne à lunules cohabite avec le Dendrocygne d'Eyton en Australie. Il est plus massif que ce dernier, possède une silhouette plus ramassée et un cou et des pattes relativement plus courts à terre. A la différence du Dendrocygne d'Eyton, il ne présente pas de plumes très allongées sur les flancs. Par contre, il semble plus proche du dendrocygne de l'Inde (Dendrocygna javanicus) avec lequel il possède une aire commune sur certaines îles d'Indonésie.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Dendrocygna arcuata arcuata (Philippines to Indonesia)
  • Dendrocygna arcuata pygmaea (New Britain I.. Bismarck Arch..)
  • Dendrocygna arcuata australis (s New Guinea, n and e Australia)

Noms étrangers

  • Wandering Whistling Duck,
  • Suirirí Capirotado,
  • Marreca-errante,
  • Wanderpfeifgans,
  • vándorfütyülőlúd,
  • Zwervende Fluiteend,
  • Dendrocigna errante,
  • Vandringsvisseland,
  • Hetteplystreand,
  • stromárka sťahovavá,
  • husička stěhovavá,
  • Rustfarvet Træand,
  • suomuviheltäjäsorsa,
  • ànec arbori de casquet,
  • drzewica wędrowna,
  • Странствующая древесная утка,
  • Belibis kembang,
  • オオリュウキュウガモ,
  • 斑胸树鸭,
  • 胸斑樹鴨,

Voix chant et cris

Dendrocygne à lunules
adulte

Qu'ils soient sur l'eau ou en vol, les dendrocygnes à lunules ont un comportement bruyant lorsqu'ils sont en troupes. Ils émettent des sifflements plus faibles mais semblables à ceux des dendrocygnes d'Eyton. Ces cris sont produits isolément ou répétés, formant un bavardage aigu.

Habitat

Le dendrocygne à lunules fréquente les lagunes, les marais et les milieux dégagés où l'eau est profonde et la végétation émergée assez abondante. On le trouve également dans les prairies inondées, les fermes où circulent les eaux usées des égouts, les champs de chaume, les pâturages, les terres irriguées et les rizières. Le dendrocygne à lunules est endémique de l'Australie et du sud-est de l'Asie. Les trois sous-espèces qui y vivent, varient surtout par leur taille. Australis, la plus grande, vit en Australie, des Kimberleys jusqu'au sud du Queensland, ainsi que dans le sud de la Nouvelle-Guinée. Arcuata, la race nominale, vit en Indonésie (Java, Bali, Sulawesi, Sumba Amboine, Timor, et Roti) ainsi qu'aux Philippines et dans le sud de Bornéo. La race Pygmaea, la plus petite, est sédentaire en Nouvelle-Bretagne et aux îles Fidji.

Comportement traits de caractère

Les dendrocygnes à lunules sont très sociables. On les trouve souvent en grandes troupes au bord de l'eau, s'associant avec les dendrocygnes d'Eyton. A la différence de ces derniers, ils ont un comportement plus aquatique, passent la plupart de leur temps sur l'eau, le corps plus enfoncé, la tête plus basse. Ils plongent souvent à l'unisson, faisant basculer leur corps. Ils ont un activité essentiellement diurne. Lorsqu'ils sont en gagnage (lieu où ils paissent), les troupes ont un comportement nerveux et sont toujours en mouvement, de petits groupes venant toujours en avant de la bande. Aux heures les plus chaudes de la journée et en période de canicule, les dendrocygnes se reposent sur l'eau peu profonde en groupes serrés. Ils sont craintifs et adoptent une attitude prudente.
Le vol : En vol, les ailes émettent un sifflement.

Alimentation mode et régime

Les dendrocygnes à lunules se nourrissent presque exclusivement de végétation aquatique et de graines, mais également de jeunes pousses d'herbes, de bulbes et d'autres variétés de plantes. Ils consomment aussi des insectes et d'autres petits animaux vivant dans l'eau. Les dendrocygnes à lunules recherchent leur nourriture en groupes compacts, les oiseaux qui sont devant formant un front qui plonge dans l'eau, ceux qui sont derrière volant au-dessus d'eux.

Reproduction nidification

Lorsque commence la saison des pluies dans le nord, les troupes se disloquent et gagnent les sites de nidification à mesure que les terres se couvrent d'eau. L'intensité de la reproduction dépend de la profondeur des mares qui a une influence importante sur les déplacements saisonniers vers les régions où l'espèce est habituellement absente. Le nid est un grattage au sol garni d'herbes. Il est placé dans un endroit à l'abri des inondations, caché par une touffe d'herbes ou par un buisson. La saison est plus ou moins longue et dépend surtout de l'importance des précipitations. Pendant les années humides, elle peut durer plus longtemps que les années sèches. Dans le sud de la Nouvelle-Guinée et en Australie, elle va généralement de décembre à mai, aux Philippines de janvier à mai. Les dendrocygnes à lunules sont monogames et les liens conjugaux avec le même partenaire durent en principe pendant toute leur vie. On a récolté peu de renseignements sur la nidification : la ponte comprend normalement 7 à 8 oeufs, parfois jusqu'à 15. L'incubation dure 30 jours.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/12/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net