Effraie du Pacifique

Tyto javanica interposita - Eastern Barn Owl (interposita)

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Tytonidés

  • Genre
    :

    Tyto

  • Espèce
    :

    javanica

Descripteur

Mayr, 1935

Biométrie
  • Taille
    : 36 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Bien qu'elles soient modérément courantes, les effraies du Pacifique sont assez difficiles à apercevoir car elles sont surtout actives pendant la période nocturne. Ce sont des oiseaux de moyenne taille, d'une taille et d'une corpulence plus modérée que les effraies masquées (Tyto novaehollandiae) qui vivent sur tout le continent australien. Comme leurs autres congénères, elles ont un disque facial blanc en forme de cœur. Les effraies du Pacifique ont des parties supérieures gris pâle à gris-brun légèrement nuancé d'orange sablé. Leur dessous varie du blanc à la couleur crème. Le dos et la poitrine sont régulièrement tachetés de noir. Le dessous des ailes et de la queue est blanc. Cette dernière possède 4 barres sombres. Ces oiseaux paraissent plus blanchâtres quand ils sont éclairés par la lumière des phares ou des torches.
La femelle est légèrement plus grande que son partenaire. Les juvéniles ont un plumage identique à celui des parents. Les yeux ont une taille très modeste pour des hiboux

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Eastern Barn Owl (interposita),
  • Lechuza rattonera,
  • Australien-Schleiereule,
  • Oostelijke Kerkuil,
  • plamienka austrálska,
  • Australsk Slørugle,
  • płomykówa nadobna,
  • 东方仓鸮,

Voix chant et cris

Les effraies du Pacifique sont généralement assez silencieuses. Néanmoins, leur cri principal est une sorte de sifflement rude qui dure une douzaine de secondes. Plus inhabituellement, cet oiseau émet une autre sorte de sifflement qui donne l'impression qu'il est essoufflé ou qu'il a des difficultés respiratoires. On peut aussi entendre quelques claquements de bec pendant les parades et les disputes.

Habitat

Pendant la journée, les effraies du Pacifique se reposent dans les souches creuses, les cavernes ou les grands arbres dont le feuillage est dense. Ces oiseaux préfèrent généralement les habitats ouverts et les contrées sèches qui ne reçoivent pas trop de précipitations. Ils apprécient notamment les fermes, les landes, les zones boisées et les forêts qui ont une implantation assez éparse.
Les effraies du Pacifique fréquentent habituellement les plaines et les régions basses, mais il leur arrive de grimper à des altitudes plus importantes, exceptionnellement jusqu'à 4 000 mètres.

Comportement traits de caractère

Les effraies sont des chasseurs nocturnes. Elles capturent toutes leurs proies en vol dans les airs. Elles cherchent des victimes à terre grâce à leurs qualités auditives exceptionnelles. La structure en forme de cœur du masque facial constitue en effet un atout exceptionnel et lui permet de capter le moindre bruit de mouvement. Le son, aussi ténu qu'il soit, est répercuté jusqu'au oreilles, ce qui garantit le succès de la chasse même dans les pires conditions d'obscurité.

Alimentation mode et régime

Les effraies du Pacifique se nourrissent principalement de petits mammifères, en particulier des rongeurs, et d'oiseaux ainsi que d'insectes, des grenouilles et des lézards. L'une des proies favorite est indubitablement la souris domestique (Mus musculus). En plus des rats et des souris, les effraies capturent aussi des bandicoots (péramélides), des marsupiaux de la famille des Dasyuridés et des écureuils volants.

Reproduction nidification

Il n'y a pas de saison de nidification bien déterminée. Les effraies se reproduisent de façon très opportuniste et commencent à construire leur nid lorsque les conditions sont très favorables et les ressources abondantes. Il y a normalement deux couvées par an. L'édifice est normalement placé dans un trou d'arbre, mais les oiseaux choisissent aussi parfois des grottes ou des immeubles abandonnés. Le trou d'entrée est habituellement situé entre 15 et 25 mètres au-dessus du sol. Cependant, la chambre de ponte est souvent placée quelques 10 mètres à l'intérieur de l'arbre. Aucun matériau végétal n'est utilisé pour la garnir, excepté des pelotes de réjection qui contiennent les restes non digérés de petits animaux.
La ponte des œufs connaît son apogée en mars-juin et en août-novembre. En Nouvelle-Calédonie, elle a lieu en seule session, de mai à août. La femelle dépose 3 à 6 œufs, chacun à 2 jours d'intervalle. Elle couve seule pendant 10 jours mais les 2 parents s'occupent des jeunes après l'éclosion.
Une fois envolés, les jeunes se perchent à proximité du nid et sont ravitaillés par les 2 parents pendant un mois supplémentaire.

Distribution

Les effraies du Pacifique méritent bien leur nom. En dehors de l'Australie, leur aire de distribution couvre les nombreuses îles de cet océan, depuis les petites îles de la Sonde jusqu'aux îles Salomon en passant par la Nouvelle-Guinée et l'archipel Bismark. Depuis peu, cet oiseau est subdivisé en 5 sous-espèces :
T. d. delicatula - la race nominale : sud et est des petites îles de la Sonde (Sawu, Roti, Timor, Yaco, Wetar, Kisar et Tanimbar Island), Australie et les îles situées au large, Long Island et peut-être la Nouvelle-Bretagne et la Nouvelle-Irlande, également Nissan, Buka et Bougainville dans les îles Salomon, Sud-Vanuatu (Erromanga, Tanna, Aneityum), Nouvelle-Calédonie, îles Loyauté, Fidjis, Tonga , Wallis et Futuna, île Niue, Samoa Occidental et Samoa.
T. d. meeki - est de la Nouvelle-Guinée et les îles voisines de Manam et Karkar.
T. d. crassirostris - Tanga Island (est de la Nouvelle-Irlande, dans l'archipel Bismarck).
T. d. sumbaensis - Sumba Island (petites îles de la Sonde).
T. d. interposita- Santa Cruz Island, Banks Island, nord de Vanuatu.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les effraies du Pacifique peuvent raisonnablement être aperçues dans tous les états australiens. Toutefois, la race nominale est courante ou bien répandue seulement dans le nord et le nord-est de l'Australie.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Effraie du PacifiqueFiche créée le 18/01/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net