Élanion à queue blanche

Elanus leucurus - White-tailed Kite

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Elanus

  • Espèce
    :

    leucurus

Descripteur

Vieillot, 1818

Biométrie
  • Taille
    : 43 cm
  • Envergure
    : 100 à 107 cm.
  • Poids
    : 300 à 360 g
Longévité

6 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Ce petit élanion gris et blanc présente l'apparence d'un faucon en raison de son petit bec, sa tête volumineuse, ses ailes relativement longues, sa queue et ses pattes brèves. Les sexes sont identiques en plumage et en taille, bien que la femelle soit légèrement plus sombre et ait un poids un peu plus important. Les juvéniles se distinguent des adultes jusqu'à la première mue qui intervient entre l'âge de 4 et 6 mois.
Chez les adultes, les parties supérieures sont majoritairement grises, hormis les épaules qui sont noires, ce qui correspond aux petites et aux moyennes couvertures. Le dessous est entièrement blanc. On peut apercevoir de petites taches noires sur le pourtour des yeux. Le capuchon et la nuque sont plus pâles que le dos. Le front et la face sont blancs. La queue est gris pâle avec des rectrices externes blanches qui ne se voient que lorsqu'elles sont déployées. Les iris sont rouge-orange.
Les juvéniles ressemblent en grande partie à leurs parents mais ils ont un dessus plus brun et avec des couleurs plus uniformes. Il y a des stries brunes, ardoise et blanches sur le capuchon et la nuque. Le dos et les épaules ont des liserés chamois et blancs. Les plumes des couvertures alaires sont plus grises et avec des extrémités blanches. La queue a une bande sombre à la pointe. La face et le dessous sont blancs mais avec un lavis cannelle et des mouchetures rousses sur la poitrine au moment de l'envol. L'iris est brun pâle, virant au jaunâtre puis à l'orange.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Elanus leucurus majusculus (w and s USA to Panama)
  • Elanus leucurus leucurus (n South America to c Chile and Argentina)

Noms étrangers

  • White-tailed Kite,
  • Elanio Maromero,
  • Gaviao-peneira,
  • Weißschwanzaar,
  • amerikai kuhi,
  • Amerikaanse Grijze Wouw,
  • Nibbio codabianca,
  • Vitstjärtad glada,
  • Hvithaleglente,
  • luniak bielochvostý,
  • luněc americký,
  • Hvidhalet Glente,
  • amerikanliitohaukka,
  • elani de cua blanca,
  • kaniuk amerykański,
  • baltastes klīja,
  • Белохвостый дымчатый коршун,
  • オジロトビ,
  • 白尾鸢,
  • 白尾鳶,

Voix chant et cris

En dehors de la saion de reproduction, cet oiseau est plutôt silencieux. Quand il niche, on peut entendre divers cris : des sifflements faibles, des bourdonnements, des sons flûtés ou des pépiements. Des "kioup" sifflés et gazouillés servent de cris de contact pour les 2 sexes. On peut aussi entendre des "eee-grack" disyllabiques, la première partie étant sifflée, la seconde rauque. Ces derniers sont utilisés en cas d'alarme, pendant l'accouplement ou tout autre moment d'excitation.

Habitat

Les élanions à queue blanche fréquentent les ranchs avec des rangées d'arbres qui servent de brise-vent. On les trouve également dans les autres types de prairies, dans les marécages pourvus d'arbres épars, dans les savanes légèrement boisées, les broussailles peu épaisses et les rangées d'arbres qui bordent les cours d'eau.
De plus en plus souvent, on peut les observer dans les prairies rases, dans les zones de buissons qui ne sont pas très éloignées de forêts éclaircies et dans les zones vertes des villes et des cités, même dans les plus grandes agglomérations comme Rio de Janeiro. Les élanions à queue blanches sont répartis du niveau de la mer jusqu'à 1 500 mètre d'altitude, mais ils résident principalement en-dessous de 1 000 mètres. Néanmoins, certains oiseaux vagabondent localement jusqu'à 2 000 m. On possède même un rapport à 4 200 mètres au Pérou.

Comportement traits de caractère

Les élanions à queue blanche vivent habituellement en solitaire ou en couple mais de plus grands groupes peuvent se rassembler en dehors de la saison de nidification ou dans les lieux où les ressources alimentaires sont abondantes. Des dortoirs communs contenant plusieurs dizaines d'individus et même des centaines peuvent aussi se former quand les populations sont élevées. Il arrive que ces oiseaux nichent de façon semi-coloniale, avec plusieurs couples compris dans un espace de quelques centaines de mètres.
Il y a de nombreuses parades aériennes au cours desquelles les élanions effectuent des vols circulaires seuls ou en couples. Il y a également des poursuites, des agrippements de serres et des transmissions de nourriture dans les airs. Tout au début de la période de reproduction, les mâles passent une grande partie de leur temps sur des perchoirs bien en vue.
Les élanions à queue blanche sont majoritairement sédentaires, mais ils vagabondent parfois en fonction de l'abondance des populations de rongeurs. Pendant l'été austral et en automne, les populations qui vivent le plus au sud du Chili et de l'Argentine entreprennent des mouvements vers le nord.

Alimentation mode et régime

Les élanions à queue blanche sont exclusivement carnivores. Ils se nourrissent principalement de souris et d'autres rongeurs de la taille des rats de genre Holochilus ou du genre Sigmodon. Dans le nord de leur aire de distribution, ils consomment également des petits oppossums, des musaraignes et des campagnols. Les gros insectes, les oiseaux de petite taille, les reptiles et les amphibiens font également partie du menu.
Ces oiseaux chassent en pratiquant un vol transversal à 10 et 30 mètres au-dessus du sol. Ils quadrillent leur territoire avec des battements lents ou avec des vols planés plus rapides puis ils effectuent des vols stationnaires répétés avant de plonger en direction du sol avec les pattes pendantes et les ailes relevées. Parfois, ces élanions se laissent tomber sur leur proie à partir d'un perchoir, mais cette technique relève d'un pur opportunisme plutôt que d'une pratique régulière. La plupart des proies sont capturées à terre, seuls quelques insectes et quelques petits oiseaux sont attrapés en vol. Les élanions à queue blanche chassent principalement à l'aube et au crépuscule.

Reproduction nidification

Les élanions à queue blanche nichent de mars à août aux Etats-Unis. Toutefois, la saison de nidification commence à partir de janvier en Californie et à partir de novembre dans le Nuevo Leon, dans le nord du Mexique. Pour les autres pays, les dates sont les suivantes : décembre-juin au Panama, février-juillet au nord-ouest de l'Amérique du Sud, octobre-juillet au Surinam, fin août-décembre dans le sud du Brésil, septembre-mars en Argentine et à partir de septembre au Chili.
Les élanions à queue blanche bâtissent des petits nids plats avec des brindilles. Ceux-ci mesurent 30 à 50 cm de diamètre et 10 à 20 cm de profondeur. Ils sont garnis avec des herbes, d'autres fines matières végétales et ils sont placés dans un arbre de taille variable situé dans le milieu ouvert. Occasionnellement, les élanions à queue blanche occupent de vieux nids abandonnés d'autres espèces qu'ils restaurent entièrement ou auxquels ils apportent de petites modifications.
La ponte comprend genéralement de 3 à 5 œufs qui sont couvés pendant une période qui va de 30 à 32 jours. Les oisillons prennent leur envol 35 à 40 jours après l'éclosion. Il peut y avoir 2 couvées pendant la saison.

Distribution

Les élanions à queue blanche sont originaires du continent américain. Ils vivent dans l'ouest et le sud-est des Etats-Unis, le long des côtes de la Californie jusqu'à l'Oregon et du golfe du Mexique jusqu'à la Louisiane en passant par le Texas et le Mississippi. L'aire de distribution se poursuit en Amérique Centrale et en Amérique du Sud. En Amérique Centrale, les élanions occupent la plus grande partie du Mexique et des autres pays jusqu'au Panama. Sur le continent sud-américain, le territoire couvre tous les pays suivants : Colombie, Venezuela, les Guyanes, l'est du Brésil, le Paraguay, l'Uruguay, le centre du Chili, le nord de l'Argentine jusqu'à la Patagonie. Les pays andins (Equateur, Pérou, ouest de la Bolivie et nord du Chili) sont évités. On reconnaît officiellement 2 sous-espèces : E. l. leucurus, la race nominale (continent sud-américain en direction du nord, au moins jusqu'au Panama) - E. l. majusculus (Etats-Unis et Mexique, puis en direction du sud jusqu'au Costa Rica).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après Birdlife, la superficie totale de l'aire de distribution mesure 9 400 000 kilomètres carrés, ce qui est considérable. Selon Christie et Ferguson-Lees, les effectifs sont en légère croissance. Cette espèce avait pratiquement disparu en Amérique du Nord dans les années 30 mais depuis cette période, elle a réoccupé l'espace géographique qu'elle avait perdu et son territoire s'est même accru. En Amérique Centrale, la croissance est rapide depuis les années 1970. En Amérique du Sud, les élanions à queue blanche ont colonisé de nouveaux espaces déboisés. La population globale comprend vraisemblablement plusieurs centaines de milliers d'oiseaux. Les pesticides sont la seule menace connue.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 03/01/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net