Engoulevent de Bates

Caprimulgus batesi - Bates's Nightjar

Systématique
  • Ordre
    :

    Caprimulgiformes

  • Famille
    :

    Caprimulgidés

  • Genre
    :

    Caprimulgus

  • Espèce
    :

    batesi

Descripteur

Sharpe, 1906

Biométrie
  • Taille
    : 31 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 89 à 112 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce grand engoulevent, très sombre, est sexuellement dimorphique. Au repos, on peut immédiatement repérer sa grande tête et sa longue queue. Ses parties supérieures et ses couvertures alaires sont brun sombre, avec d'abondantes stries, taches et éclaboussures brun noirâtre, fauve et chamois. L'arrière du cou est recouvert par un collier chamois ou fauve. Ce dernier est très variable, pouvant être très proéminent ou quasiment invisible. Le dessous de la gorge porte une large tache circulaire blanche. Les parties inférieures sont brun noirâtre, avec des taches chamois sur la poitrine. Le ventre est barré de chamois-brun.
En vol, le mâle présente une toute petite tache blanche sur l'extrémité de l'aile au niveau des 4 primaires les plus externes. On peut également observer des bordures blanches sur les 2 rectrices les plus extérieures. La femelle est plus claire que son partenaire et n'affiche de marques blanches ni sur les ailes ni sur la queue. Toutefois, un certain nombre présentent une tache chamois sur les primaires externes.
Les juvéniles sont semblables aux adultes, quoiqu'un peu plus pâles et avec une nuance plus chamois sur l'ensemble du plumage. A la naissance, les poussins ont un duvet chamois jaunâtre. Les engoulevents de Bates ont des parties nues (iris, bec et pattes) brun sombre. Ils ne peuvent être confondus avec nulle autre espèce de la famille des caprimulgidés.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Bates's Nightjar,
  • Chotacabras de Bates,
  • Waldnachtschwalbe,
  • erdei lappantyú,
  • Bates' Nachtzwaluw,
  • Succiacapre di Bates,
  • Bates nattskärra,
  • Kongonattravn,
  • lelek čiapočkatý,
  • lelek Batesův,
  • Centralafrikansk Natravn,
  • kameruninkehrääjä,
  • enganyapastors de Bates,
  • lelek dżunglowy,
  • Козодой Бейтеса,
  • オニヨタカ,
  • 贝氏夜鹰,
  • 貝慈氏夜鷹,

Voix chant et cris

Le chant est un puissant "whow whowwhowwhowwhow". Après la première note, on peut remarquer une courte pause, puis le reste des notes est répété rapidement entre 2 et 12 fois. Les engoulevents de Bates chantent à partir des branches des arbres, à tous les étages jusqu'à la canopée et éventuellement à partir du sol. On les entend principalement au crépuscule, mais également pendant le reste de la nuit. En vol, ils émettent des "wuw-wuw".

Habitat

Les engoulevents de Bates marquent une préférence presque exclusive pour les forêts pluviales de plaine. Ils fréquentent surtout les clairières et les sentiers ou alors ils se perchent dans des lianes à grande hauteur. On les trouve également dans les forêts secondaires parvenues à un stade important de maturation, ainsi que dans les plantations et à la lisière des zones densément boisées. Les engoulevents de Bates sont courants à proximité de l'eau, en particulier à l'intérieur et en bordure des forêts inondées.

Comportement traits de caractère

Les engoulevents de Bates sont des oiseaux nocturnes et crépusculaires. Ils se reposent à terre dans les clairières des forêts, sur les sentiers ou sur les lianes, plusieurs mètres au-dessus du sol. S'ils sont obligés de quitter leurs lieux de repos, soit ils atterrissent de nouveau à terre, soit ils se posent sur une branche entre 2 et 3 mètres au-dessus du sous-bois. Eventuellement, ils disparaissent à l'intérieur du couvert épais. Lorsqu'ils sont en pleine période d'activité, ils se perchent, à des hauteurs plus conséquentes, entre 10 et 15 mètres, perpendiculairement à la branche. Les engoulevents de Bates recherchent leur nourriture au-dessus de la canopée ou dans l'étage supérieur des arbres. Ils se nourrissent également dans les alignements qui bordent les rivières et dans les plaines herbeuses. Aucune autre information n'est disponible.

Alimentation mode et régime

Les engoulevents de Bates sont presque exclusivement insectivores : ils consomment des mantes religieuses, des criquets, des sauterelles, des coléoptères, des papillons de nuit et des fourmis. On n'en connaît pas plus.

Reproduction nidification

Au Gabon, la saison de reproduction se déroule de décembre à janvier. Au Cameroun, elle a lieu en février-mars (peut-être de novembre à juillet) alors qu'au Zaïre, elle s'étire sans doute sur tous les mois de l'année, des informations relatives à la nidification ayant été recueillies en juillet, avril, septembre-octobre dans différentes provinces. Le territoire des oiseaux nicheurs mesure généralement entre 16 et 20 hectares. Le couple ne construit pas de nid. La femelle dépose habituellement ses œufs sur le sol nu ou sur la litière de feuilles. Le site de nidification peut être placé sur un chemin ou sur une piste, sur un sol pourvu d'une végétation clairsemée, à la lisière d'une forêt dense, d'une plantation ou d'une zone de jardins. La ponte ne comprend souvent qu'un seul œuf qui est de forme elliptique. Sa couleur est blanc luisant ou rose pâle avec de nombreuses taches brunes et des mouchetures gris-lavande. Il mesure environ 33 mm sur 24.

Si la femelle est dérangée pendant qu'elle s'occupe de son petit, elle s'envole précipitamment, tournoie autour de l'intrus, puis va se poser sur une branche ou sur une liane, à 3 ou 4 mètres au-dessus du sol. On ne possède aucun renseignement en ce qui concerne la durée d'incubation et le temps du séjour du jeune au nid.

Distribution

Les engoulevents de Bates peuplent les zones équatoriales de l'ouest et du centre de l'Afrique. Leur aire de distribution est très morcelée et couvre l'ouest et le sud du Cameroun, le Gabon, le sud de la République Centrafricaine, le nord-est et l'ouest du Congo, l'ouest, le nord et le centre du Zaïre, l'ouest de l'Ouganda. L'espèce est sédentaire. En dépit du morcelage de son vaste territoire, elle est considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'engoulevent de Bates est probablement commun localement sur l'ensemble de son aire de distribution. Il est classé par l'IUCN comme ne posant pas de problème majeur. A notre connaissance, aucune mesure spécifique n'est prise pour sa protection.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 31/03/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net