Ermite hirsute

Glaucis hirsutus - Rufous-breasted Hermit

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Glaucis

  • Espèce
    :

    hirsutus

Descripteur

Gmelin, JF, 1788

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 6 à 8 g
Distribution

Distribution

Description identification

Il y a deux sortes d'ermites : les ermites du genre Phaetornis et les ermites du genre Glaucis. Dans cette dernière catégorie, à laquelle appartient notre oiseau, l'abdomen est roussâtre, la queue rousse et les extrémités des rectrices centrales présentent de belles projections blanches.
Chez les adultes de l'Ermite hirsute, le dessus est vert foncé, le dessous est brun-roux. Le bec est légèrement recourbé. Les 4 rectrices extérieures sont rousses avec des bandes subterminales noires et des pointes blanches. (voir plus haut, différenciation avec phaetorrnis).
La femelle a une gorge et une poitrine nettement plus pâles, des ailes et une queue plus courtes. Les rectrices sont plus étroites, le bec est encore plus courbé. Le mâle a les 2 mandibules crantées sur les bordures, alors que la femelle n'est dentelée que sur la mandibule inférieure.
Les immatures ont un dessous ocré et de fins liserés pâles sur les rémiges. La race insularum, de Trinidad et Tobago, a des ailes nettement plus longues et un bec très recourbé.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Glaucis hirsutus insularum (Grenada, Trinidad, Tobago)
  • Glaucis hirsutus hirsutus (Panama and w Colombia through Venezuela and the Guianas to Brazil and n Bolivia)

Noms étrangers

  • Rufous-breasted Hermit,
  • Ermitaño Hirsuto,
  • Balança-rabo-de-bico-torto,
  • Rotschwanzeremit,
  • rozsdásfarkú remetekolibri,
  • Roodborstheremietkolibrie,
  • Eremita pettorossiccio,
  • Rostbrösteremit,
  • Rustbrysteremitt,
  • pustovníček hrdzavoprsý,
  • kolibřík ryšavoocasý,
  • Kanelbrystet Eremit,
  • isokaarikolibri,
  • colibrí ermità hirsut,
  • pustelnik rdzawogardły,
  • Краснохвостый отшельник,
  • ムネアカハチドリ,
  • 棕胸铜色蜂鸟,
  • 棕胸銅色蜂鳥,

Voix chant et cris

Ermite hirsute
adulte

Les cris en vol sont des "tseep" rudes et perçants. À Trinidad, le cri territorial est un "chee-chee-chhee-chee-chee" à 5 syllabes qui dure approximativement 5 secondes en séries qui montent et qui descendent.
Les femelles sont plus communicatives que les mâles.

Habitat

Les Ermites hirsutes fréquentent régulièrement les sous-bois et les fourrés qui sont à l'intérieur des zones boisées éparses. Ils apprécient particulièrement les héliconias qui sont reconnaissables à leurs faux-air de bananiers. Ces plantes, qui ont une importance absolument vitale pour l'alimentation et la création de sites de nidification sont également connus sous le nom familier de "pince de homard", de "pince de crabe", de "balisier" ou de "bec de perroquet" en raison de leur apparence évidente. En raison de leur très abondante floraison, ces plantes attirent les colibris qui sont friands de nectars. En plus des heliconias, ces colibris fréquentent assidument les gingembres du genre costus dont l'avantage est de maintenir leur floraison pendant plus d'un mois.
Les Ermites hirsutes peuvent être aperçus le long des cours d'eau, au bord des routes, dans des plantations de café et de cacaos et aussi parfois des mangroves. En général, ils choisissent de s'installer dans des endroits où la chaleur, la luminosité et l'humidité sont très importantes. De brefs mouvements migratoires interviennent cependant lorsque les précipitations sont trop nombreuses au cours de la période qui se déroule de mai à octobre.

Comportement traits de caractère

L'Ermite hirsute vit la plupart du temps en solitaire dans le sous-bois qui tapisse le plancher des forêts. Il prend bien soin de sélectionner les espace pourvus en plantes herbeuses latifoliées.
Tout comme les ermites du genre Phaetornis, cet oiseau est très curieux et il est capable d'effectuer une brève pause pour s'approcher d'un observateur s'il est calme. Les mâles chantent en solo et ils ne composent pas de leks ou d'aires de parades pour séduire une partenaire.
Aucun mouvement migratoire n'est valablement enregistré, voilà pourquoi les Ermites hirsutes sont classés comme sédentaires.

Alimentation mode et régime

Les Ermites hirsutes sont majoritairement végétariens, se nourrissant d'héliconias, de campanulacées, de "panaches d'officiers" (pachystachys), de passiflores et de gingembres. Ils attrapent également des petits insectes qui ont été piégés dans des toiles d'araignées. Ils sont tolérants vis a vis des arthropodes.

Reproduction nidification

Les Ermites hirsutes se reproduisent de janvier à août sur Trinidad, d'avril à juillet au Panama, de septembre à mai au Brésil. Des nids ont été découverts en septembre dans le sud-est de la Colombie, en novembre au Surinam et à peu près tous les mois de l'année, de février à décembre dans la région de Cayenne. Les gonades sont dilatées et actives en février au Venezuela et en septembre au Pérou.
Le nid est placé habituellement sur le dessous d'une large feuille pendante. C'est une construction en forme de cône dont la structure est bâtie principalement avec des brins végétaux et décorée avec des lichens et des mousses, comme c'est aussi le cas pour les nids d'Ermites tachetés (Ramphodon naevius) ou de Becs-en-faucille (Eutoxeres). La ponte est partiellement visible de l'extérieur. À Trinidad, elle est souvent à un peu plus de 2 mètres de hauteur, juste au-dessus de la surface de l'eau. Pour les oiseaux du Venezuela, Hilty propose une hauteur de 1 à 3 mètres.
Par contre et contrairement à de nombreuses autres espèces d'ermites, les mâles montent la garde dans l'immédiate proximité du nid et ils se montrent actifs dans la défense du nid. Par contre, ils ne jouent aucun rôle dans l'incubation et dans la construction du nid.
La ponte contient habituellement 2 œufs, sauf lorsque plusieurs femelles s'accordent pour déposer dans la même coupe. La femelle couve seule pendant 17 à 19 jours.
À leur naissance, les poussins ont un duvet noir et gris et ils prennent leur envol au maximum au bout de 25 jours. Les jeunes continuent le soin maternel pendant 3 à 4 semaines supplémentaires. À l'envol, le taux de réussite est de 55% (14 sur 24). Les immatures atteignent la maturité sexuelle au début de leur seconde année.

Distribution

G. h. insularum - exclusivement insulaire, Grenade, Trinidad et Tobago.
G. h. hirsutus - du centre du Panama à la Colombie dans l'ouest et l'est des Andes, jusqu'au centre de la Bolivie, en passant par le Venezuela, les Guyanes ainsi que le nord, l'ouest et l'est du Brésil.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'Ermite hirsute n'est pas globalement commun. Il est généralement assez commun sur la plupart des régions de son aire, et notamment en Amazonie. Dans certains parcs de la Colombie, du Brésil, du Venezuela et de Trinidad, il bénéficie de nombreux espaces protégés. Les effectifs sont en déclin en raison de la déforestation qui supprime une grande partie de ses ressources alimentaires.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 27/02/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net