Euplecte à croupion jaune

Euplectes capensis - Yellow Bishop

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Plocéidés

  • Genre
    :

    Euplectes

  • Espèce
    :

    capensis

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 28 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez tous les plocéidés d'Afrique, les mâles peuvent être observés en deux phases de plumage. Les euplectes à croupion jaune ne dérogent pas à cette règle. Leur bec court, puissant et conique est noir, alors qu'il est brun clair avec une base rose chez les femelles. Les pattes et les pieds sont brun-rose. En plumage nuptial, Les mâles sont essentiellement bicolores, noir brillant et dorés. Chez cet oiseau assez grand et trapu, la coloration noire domine nettement. Elle recouvre entièrement la tête, les parties inférieures du menton jusqu'aux couvertures sous-caudales ainsi que la nuque, le manteau et la partie supérieure du dos. La teinte jaune dessine uniquement une petite courbure sur les épaules et couvre la partie basse du dos ainsi que le croupion. Un petite tache brune macule chaque côté de la partie haute du dos. Les femelles possèdent un dessus brun pâle avec d'abondantes stries noires qui ont une forme longitudinale sur le capuchon et composent une sorte de motif écailleux sur le manteau et sur le dos. Le dessous est blanchâtre avec de larges stries noires placées en évidence sur la poitrine et sur les flancs. En plumage éclipse, les femelles demeurent inchangées alors que les mâles subissent des transformations importantes. Ils adoptent la livrée brun clair strié de leur partenaire féminine mais il conservent leur croupion jaune ainsi que la courbure dorée sur l'avant de l'aile. En plumage nuptial, les euplèctes à croupion jaune peuvent être confondus avec les euplectes à dos d'or ( Euplectes macrourus) et les euplectes vorabés (Euplectes Afer).

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Euplectes capensis phoenicomerus (e Nigeria and Cameroon)
  • Euplectes capensis xanthomelas (Ethiopia)
  • Euplectes capensis angolensis (Angola)
  • Euplectes capensis crassirostris (se Sudan, e DRCongo, Uganda and Kenya to ne South Africa and s Mozambique)
  • Euplectes capensis approximans (e South Africa)
  • Euplectes capensis capensis (w and s South Africa)

Noms étrangers

  • Yellow Bishop,
  • Obispo culigualdo,
  • Cardeal-tecelão-de-rabadilha-amarela,
  • Samtwida,
  • Fluweelwidavink,
  • Vescovo giallo,
  • Gulgumpad biskop,
  • Gulgumpbisp,
  • tkáčik zamatový,
  • vida africká,
  • Fløjlsvæver,
  • keltaperäpiispa,
  • Kaapse Flap,
  • bisbe sedós,
  • wikłacz przylądkowy,
  • Толстоклювый бархатный ткач,
  • キゴシハゴロモスズメ,
  • 黄巧织雀,
  • 黃寡婦鳥,

Voix chant et cris

Euplecte à croupion jaune
♂ adulte internuptial

Son cri habituel est constitué de faibles 'siiiip' ou de petits 'tsip'. Lorsqu'il parade, l'euplecte à croupion jaune produit un crépitement bruyant avec ses ailes et émet un 'zimp zitit zeemp' nasal et rythmé.

Habitat

C'est une espèce endémique de l'Afrique au sud du Sahara. En Afrique Australe, elle est présente sur la côte ouest à partir du Namaqualand. Son aire de distribution suit la côte en longeant l'escarpement rocheux dans l'est de la province du Cap, le Transkei, le Lesotho, le Natal et la Transvaal. Il est absent du centre et du nord de la province du Cap, de la plus grande partie de l'état d'Orange, de la Namibie et du Botswana. Il est par contre très courant au Zimbabwe et dans la partie du Mozambique qui lui est adjacente.
Dans le reste de l'Afrique, l'euplecte à croupion jaune occupe un vaste territoire qui part du nord de l'Angola et du sud-est du Nigéria sur la côte ouest et s'étend jusqu'en Ethiopie, au Kenya, en Tanzanie et au Mozambique sur la côte est. Cet oiseau occupe une grande variété d'habitats mais c'est surtout une espèce des prairies avec buissons. On le trouve également dans les zones cultivées et dans les lisières de broussailles qui les bordent. Cet euplecte supporte aussi une grande variété d'altitudes. En Afrique Orientale, il habite des régions comprises entre le niveau de la mer et 2300 mètres. Dans le Massif du Drakensberg en Afrique du Sud, il peuple des zones jusqu'à 3000 mètres et il niche jusqu'à 2700 mètres.

Comportement traits de caractère

Les euplectes à croupion jaune vivent généralement seuls ou en petits groupes monospécifiques desquels sont exclus les autres euplectes ou les veuves. Il leur arrive rarement de s'associer avec d'autres plocéidés, à plus forte raison quand ils nichent. Pendant la période de nidification, le mâle se poste de façon bien ostentatoire sur un perchoir au dessus des herbes et entreprend les rituels de la parade. Cette parade dont le caractère dramatique est évident comprend essentiellement le gonflement des plumes de son cou et de son croupion. En même temps, il émet des notes bourdonnantes. Les euplectes à croupion jaune sont plutôt sédentaires et les seuls mouvements saisonniers que l'on peut repérer sont dûs essentiellement à la mue des mâles, lorsqu'ils acquièrent ou perdent leur plumage nuptial. Certaines migrations altitudinales peuvent également intervenir dans les régions élevées (notamment au Natal).

Alimentation mode et régime

Les euplectes à croupion jaune se nourrissent de graines et d'insectes.

Reproduction nidification

La saison de nidification intervient entre août et décembre, bien plus tôt dans les régions où les précipitations tombent en hiver. Les mâles sont polygames, possèdent un grand nombre de partenaires mais ne nichent pas en colonies multiples de mâles ainsi que peuvent le faire les euplectes ignicolores. Les nids ont la forme d'une coquille ovale avec une entrée latérale proche du sommet. Ils sont construits à la manière des nids de tisserins, c'est à dire avec des longues tiges d'herbes qui forment une réseau complexe et absolument inextricable. Cette construction apparemment désordonnée est bien camouflée par la voûte d'herbes croissantes qui l'avoisine. Ultérieurement, la femelle garnit le nid d'herbes sèches.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/05/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net