Euplecte à longue queue

Euplectes progne - Long-tailed Widowbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Plocéidés

  • Genre
    :

    Euplectes

  • Espèce
    :

    progne

Descripteur

Boddaert, 1783

Biométrie
  • Taille
    : 71 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 25 à 46 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les euplectes à longue queue ne dérogent pas à la règle établie pour tous les plocéidés d'Afrique. Les mâles possèdent un plumage qui subit de grandes transformations en fonction des saisons. En plumage nuptial, ces derniers présentent un fort bec conique de couleur gris-bleu pâle, des jambes et des pieds noirs. La livrée affiche une teinte presque exclusivement noir de jais, hormis une tache rouge à l'épaule soulignée par une étroite bande blanche. Les très longues rectrices de la queue sont profondément échancrées et peuvent atteindre deux fois la longueur du corps. La femelle affiche des parties supérieures largement striées de brun et noir. Le dessous est blanc brunâtre avec des marques évidentes sur la poitrine et sur les flancs. Elle a une queue courte et molle et se distingue par sa taille qui est supérieure à celle de toutes les veuves. Son bec est couleur corne, ses pattes sont marron. En plumage éclipse, les femelles demeurent inchangées. Les mâles opèrent des changements radicaux : ils adoptent la livrée brune et striée de leur compagne mais ils conservent la tache rouge et la barre blanche aux épaules qui sont des réminiscences de leur livrée d'apparat. Leur longue queue noire disparait au profit d'une modeste queue molle et sombre plus en rapport avec les dimensions de son corps.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Euplectes progne delamerei (c Kenya)
  • Euplectes progne delacouri (Angola, s DRCongo and Zambia)
  • Euplectes progne progne (se Botswana to e South Africa)

Noms étrangers

  • Long-tailed Widowbird,
  • Obispo colilargo,
  • Viúva-rabilonga,
  • Hahnschweifwida,
  • hosszúfarkú özvegypinty,
  • Hanestaartwidavink,
  • Vedova codalunga,
  • Långstjärtad vidafink,
  • Dragevever,
  • tkáčik kohútí,
  • vida kohoutí,
  • Hanehalet Vidafinke,
  • laahuspiispa,
  • Langstertflap,
  • bisbe cuallarg,
  • wikłacz olbrzymi,
  • Длиннохвостый бархатный ткач,
  • コクホウジャク,
  • 长尾巧织雀,
  • 長尾寡婦鳥,

Voix chant et cris

Euplecte à longue queue

Cette espèce est plutôt discrète. Le mâle émet un appel caractéristique 'Zik-zik-zik-zik' quand il est en vol de parade. Il produit également un chant qui est une phrase répétitive composée de 4 notes basses et 4 notes aiguës : 'Twi-twi-twi-twi-twi, zizizizizizi'.

Habitat

L'euplecte à longue queue est réparti sur le continent africain en trois populations isolées, la première dans les montagnes du Kenya, la deuxième en Angola, au sud-Zaïre et en Zambie, la dernière la plus méridionale vivant en Afrique du Sud. On ignore à quel moment ces populations ont été la dernière fois en contact, mais curieusement, ce sont les oiseaux situés dans le groupe du centre qui se distinguent morphologiquement le plus des deux autres sous-espèces. Les oiseaux de la zone méridionale habitent dans l'est de la province du Cap, la province libre d'Orange, le Transkei, le Lesotho, le Natal, l'ouest du Swaziland jusqu'au plateau du Transvaal.
Ils font une timide apparition dans le sud-est du Botswana mais sont pratiquement absents du Mozambique et du Zimbabwe. Dans le massif du Drakensberg, en Afrique du Sud, ces oiseaux peuvent être présents jusqu'à 2750 mètres. Ce n'est pas un cas isolé puisque les populations qui vivent au Kenya sont trouvées également entre 1800 et 2800 mètres. Dans quelques régions, leur aire de nidification semble chevaucher celle de l'euplecte à épaules orangées, mais ils paraissent plus communs aux altitudes les plus élevées. L'euplecte à longue queue est un habitant des prairies humides ouvertes. Son taux d'occupation est assez important dans les prairies mixtes, moins élevé dans les prairies d'herbes exclusivement douces ou aigres. Malgré ce qui a été dit précédemment sur sa solide présence en altitude, les prairies alpines sont de toutes celles qui rencontrent le moins de succès.

Comportement traits de caractère

C'est un oiseau grégaire qui forme de grandes bandes en hiver. Bien qu'ils se joignent à d'autres espèces de plocéidés, ils s'y associent moins volontiers que la plupart des autres espèces d'euplectes. Au printemps, le mâle aime bien se poser sur un perchoir bas ou à même le sol. Il effectue des vols de parade, la queue voutée, produisant des laborieux et lents battements d'ailes lorsqu'il tourne en rond au-dessus de son territoire. Cette allure inimitable et cette manière de tenir la queue arquée le rendent particulièrement impressionnant et reconnaissable entre tous. Au cours des vols 'normaux', les longues rectrices sont tenues horizontalement en arrière du corps. Les euplectes à longue queue sont plutôt sédentaires et on ne connaît pas de mouvements saisonniers de grande envergure. Tout juste peut-on observer des expansions et des rétrécissements d'aires dûs aux cycles d'humidité et de sècheresse.

Alimentation mode et régime

Les euplectes à longue queue se nourrissent de graines et d'insectes.

Reproduction nidification

La période de reproduction intervient de décembre à février ou à mars. Dans certaines régions comme le Natal, elle se prolonge même jusqu'à la fin mai. Les mâles sont polygames, entreprennent de séduire de nombreuses partenaires et nichent dans des territoires bien définis. Ils construisent des nids rudimentaires en forme de coquille à une faible hauteur dans les herbes dans lesquels ils essaient d'attirer le plus grand nombre possible de femelles. Le nid, de forme ovale, avec une entrée latérale proche du sommet, est bâti à la manière des tisserins, c'est à dire avec des longs rubans d'herbes qui sont assemblées de façon assez complexe. Il paraît assez désordonné et anarchique mais il est robuste et bien dissimulé par les herbes croissantes qui l'avoisinent et qui sont agencées de manière à créer une sorte de berceau au dessus de la coupe du nid.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 10/05/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net