Faisan versicolore

Phasianus versicolor - Green Pheasant

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Phasianus

  • Espèce
    :

    versicolor

Descripteur

Vieillot, 1825

Biométrie
  • Taille
    : 81 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 900 à 1100 g
Distribution

Distribution

Description identification

Sous-espèces (3) : faisan vert du sud (Phasianus Versicolor versicolor) - faisan vert du Pacifique ( Phasianus V. tamensis) - faisan vert du nord (Phasianus V. robustipes)
Les mâles ont un capuchon vert, une gorge bleue et un cou violet cramoisi. Leur manteau est vert avec des fines vermiculures chamois dans sa partie inférieure. Le dos et le croupion sont verts, fortement teintés d'olive ou de gris bleuâtre. Les rectrices sont olive foncé avec de larges barres noires et des extrémités rosacées. Les scapulaires sont barrées de noir et de chamois clair, avec une frange châtain et une bordure verte. Les couvertures alaires présentent une teinte gris clair lavé de bleu-vert, la plus grande partie fortement marqué de châtain. Les parties inférieures sont vert sombre, légèrement teintées de bleu ou de violet . Ses plumes, tout comme celles du manteau sont profondément endentées. Les femelles sont plus largement mouchetées que celles du Faisan de Colchide. La partie sombre des ailes est noire et s'étend jusqu'à une étoite bordure marron pâle. Proche de l'extrémité, on remarque un léger reflet vert. Le dessous est plus vermiculé et plus marbré que chez n'importe quelle espèce de faisan véritable.

Les trois sous-espèces de faisan versicolore sont légèrement différentes. La race type est la plus sombre, la sous-espèce tamensis est plus claire avec des reflets bleus ou pourpres sur l'ensemble du plumage. La sous-espèce robustipes est la plus claire des trois, sa calotte est plus bronzée, de même que son manteau. Les femelles présentent de nombreuses similitudes, ce qui ne les empêchent pas de suivre la tendance observée chez les mâles : plus sombre dans le Sud, plus claires dans le Nord.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Phasianus versicolor robustipes (nw Honshu and Sado I.)
  • Phasianus versicolor tohkaidi (c and w Honshu, Shikoku)
  • Phasianus versicolor tanensis (s Honshu and Kyushu)
  • Phasianus versicolor versicolor (w Honshu and Kyushu)

Noms étrangers

  • Green Pheasant,
  • Faisán Verde,
  • Faisão-verde,
  • Buntfasan,
  • Schiller-fácán,
  • Groene Fazant,
  • Fagiano verde,
  • Grön fasan,
  • Grønnfasan,
  • bažant zelený,
  • bažant zelený,
  • Grøn Fasan,
  • viherfasaani,
  • faisà verd,
  • bażant pstry,
  • zaļais fazāns,
  • Зелёный фазан,
  • キジ,
  • 绿雉,
  • 綠雉,

Voix chant et cris

Habitat

Cette espèce, que l'on définit souvent comme une sous-espèce du Faisan de Colchide, est endémique au Japon. Dans ce pays, elle fréquente les zones à boisements clairsemés, proches des cultures et des patûrages où elle peut se réfugier à l'abri du couvert et trouver des lieux propices à son alimentation.

Comportement traits de caractère

Le seul mouvement migratoire significatif est lié aux chutes de neige qui interviennent dans le nord de l'île d'Honshu. A cet endroit, les oiseaux abandonnent les reliefs et rejoignent les zones côtières pour échapper aux rigueurs du climat. Les précipitations importantes incitent les faisans à rejoindre les terres cultivées et à se nourrir en compagnie des volailles domestiques. Chaque matin, les faisans versicolores descendent dans les vallées pour se nourrir puis regagnent les collines à mi-journée, de préférence dans des zones sableuses ou herbeuses, pour se percher et se toiletter. Cependant, lorsque ce genre de végétation manque, ils s'installent dans les broussailles ou dans les arbres. Un second mouvement intervient en fin de journée. Les grands rassemblements sont typiques de l'hiver lorsque le manque de nourriture contraint les oiseaux à faire preuve de solidarité. Le reste de l'année, les groupement sont réduits à quelques unités.

Alimentation mode et régime

Les habitudes alimentaires du faisan versicolore sont assez semblables à celle du Faisan de Colchide, avec toutefois peut-être une plus grande proportion de graines sauvages, de fruits, de baies et de noix et un plus faible pourcentage de graines cultivées. Parmi les plantes sauvages collectées, on peut noter les roses, le fusain, la viorne, le gui et le kaki. Dans les arbres, les glands, les châtaignes et les graines du magnolia japonais. Les produits agricoles comprennent le millet, le blé, l'orge , le riz ,les graines de soja ainsi que les patates douces. Une grande quantité d'insectes est également consommée,dont un grand nombre de nuisibles. Les mille-pattes, les crustacés et les escargots font également partie de son menu. Les juvéniles, dans leur ensemble, ingurgitent un grand pourcentage de nourriture d'origine organique. La quête de nourriture s'effectue aux heures fraiches de la matinée et de la fin de soirée, dans les surfaces agricoles, les plantations de thé et les prairies ouvertes.

Reproduction nidification

On pense que les faisans versicolores sont polygames, qu'ils atteignent la maturité sexuelle et sont capables généralement de se reproduire dès la première année. La saison de reproduction intervient en principe du mois de mars au début du mois de juin. Cependant, on assiste à quelques variations en fonction de la situation géographique : elle commence dès janvier à Kuyshu et est relativement tardive, pas avant le mois d'avril dans le nord d'Honshu. La superficie du territoire est inférieure à un hectare, les mâles poussent des croassements au début de la saison de reproduction pour en marquer les limites. Ces croassements sont assez différents de ceux du faisan commun, par contre les postures rituelles de la parade sont pratiquement identiques, le mâle fanfaronnant et battant des ailes devant sa partenaire. Les nids sont habituellement placés à terre, sous des buissons ou bien dissimulés à proximité de la base d'un arbre, à une altitude qui varie du niveau de la mer jusqu'à 915 mètres. Les femelles pondent six à douze oeufs de teinte olive qu'elles couvent pendant une période de 23 à 25 jours. En cas d'échec, elles peuvent entreprendre une couvée de substitution. Afin de protéger l'intégrité de la race, la loi au Japon interdit le lachage de faisans de Colchide. Il arrive cependant que les faisans versicolores entrent en contact avec une autre espèce endémique au Japon, le faisan de Soemmering. Toutefois les cas d'hybridation sont très rares. Les portées de jeunes varient de 2 à 8 jeunes. Le mois de juin constitue le mois au cours duquel on aperçoit le plus de femelles en compagnie de leurs couvées. Pourtant, dès septembre, ces groupes familiaux se disloquent sans que l'on puisse fournir de raison à cette disparition aussi précoce.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/09/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net