Faucon de Dickinson

Falco dickinsoni - Dickinson's Kestrel

Systématique
  • Ordre
    :

    Falconiformes

  • Famille
    :

    Falconidés

  • Genre
    :

    Falco

  • Espèce
    :

    dickinsoni

Descripteur

Sclater, PL, 1864

Biométrie
  • Taille
    : 30 cm
  • Envergure
    : 61 à 68 cm.
  • Poids
    : 169 à 235 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Falconidés sont une famille de rapaces diurnes de taille petite à moyenne, comportant les caracaras et les faucons. Falco vient du latin "falx" qui désigne la faux. Il fait référence aux ailes falciformes des faucons, longues, étroites et pointues. Les Falconiformes ont été séparés sys... lire la suite

Description identification

Le Faucon de Dickinson est un petit rapace au corps trapu, aux grands yeux et aux larges pattes. Son plumage est majoritairement grisâtre avec des stries sombres, mais sa tête, son croupion et sa queue sont gris clair, cette dernière fortement barrée de noir. Sa tête et son croupion plus clairs sont des caractères essentiels qui permettent de le distinguer des autres petits faucons africains et notamment du Faucon ardoisé (Falco ardosiaceus). Chez les adultes, la cire, l'anneau orbital et les pattes sont jaunes. Le bec est gris foncé et les iris sont bruns.
Il peut y avoir des variations individuelles ou régionales, des phases claires et des phases sombres étant assez courantes chez cette espèce. Les femelles sont légèrement plus grandes que leurs partenaires. Les juvéniles sont très semblables aux adultes, mais leur plumage est barré de blanc au niveau des flancs et des cuisses. Ils ont une cire et un anneau orbital bleu-vert et non pas jaunes comme chez leurs parents. Chez certains individus, le plumage affiche une teinte plus brune, notamment sur la tête.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Dickinson's Kestrel,
  • Cernícalo Dorsinegro,
  • Falcão de Dickinson,
  • Schwarzrückenfalke,
  • hamvasfejű vércse,
  • Dickensons Torenvalk,
  • Gheppio di Dickinson,
  • Dickinsons tornfalk,
  • Hvitgumpfalk,
  • sokol tmavochrbtý,
  • poštolka Dickinsonova,
  • Palmefalk,
  • erakkotuulihaukka,
  • Dickinsonse Grysvalk,
  • xoriguer argentat,
  • sokół białorzytny,
  • Черноспинный сокол,
  • ハイガシラチョウゲンボウ,
  • 灰头隼,
  • 灰頭隼,

Voix chant et cris

Les Faucons de Dickinson sont habituellement silencieux. Le principal cri d'alarme utilisé près du nid mais également comme cri de contact entre les 2 membres du couple est un "kee-kee-kee" assez semblable à celui des autres crécerelles. Des "kaï kaï kaï" plus doux et plus miaulants sont produits par les jeunes lorsque la nourriture est apportée au nid. Des notes sifflantes peuvent parfois également être entendues.

Habitat

Les Faucons de Dickinson fréquentent les zones ouvertes, y compris les prairies et les zones faiblement boisées possédant des perchoirs et un sous-bois clairsemé. Ils apprécient particulièrement les parcelles de miombos (Brachystegia) et on les trouve également dans les secteurs de palmiers, doums ou autres. En hiver, ils passent de longs moments sur leurs perchoirs dégagés, alors que pendant la saison de nidification, ils ont tendance à se dissimuler dans les feuillages. Les Faucons de Dickinson sont aussi associés à la savane boisée avec broussailles. Ils fréquentent également les terres cultivées, souvent à proximité d'étendues d'eau stagnante.

Comportement traits de caractère

Les Faucons de Dickinson vivent en solitaire ou en couples. On peut les voir le long des routes et des chemins. Pour des raisons que nous avons déjà exposées dans la rubrique "habitat", ces oiseaux sont plus visibles en période hivernale que pendant la reproduction. Alors que les crécerelles sont réputés pour pratiquer le vol stationnaire lorsqu'ils chassent, les Faucons de Dickinson l'utilisent rarement. Il préfèrent chasser à l'affût à partir d'un perchoir exposé tel qu'un arbre mort d'où ils scrutent attentivement le sol environnant. Ils sont surtout actifs à l'aube et au crépuscule. Ils sont attirés par les feux de brousse car les petits animaux effarouchés constituent des proies faciles à capturer.

Alimentation mode et régime

Les Faucons de Dickinson chassent principalement de petits vertébrés (rongeurs, lézards, petits oiseaux, grenouilles) et des invertébrés (crustacés, insectes) qu'ils capturent à terre ou après une poursuite aérienne. Certains se spécialisent dans la capture de chauves-souris frugivores.

Reproduction nidification

La saison de reproduction varie selon les régions. Dans les parties les plus méridionales de l'aire (Afrique du Sud), elle intervient au début de l'été et les pontes sont déposées entre septembre et novembre. La nidification est semi-cavernicole (tronc ou branche troués, cassés, sommet de palmier mort). D'anciens nids d'ombrettes et des ouvrages artificiels tels que les ponts sont également utilisés. La ponte comprend 2 à 4 œufs de couleur crème avec d'abondantes taches et points rouges ou brun sombre. Comme chez les autres rapaces, la femelle couve seule. Elle incube pendant environ 30 jours. Le mâle se charge de son ravitaillement ainsi que de celui de la nichée. Les petits restent 30 à 35 jours au nid.

Distribution

Le Faucon de Dickinson est endémique du sud africain, présent dans les 10 pays du sud du continent. Son aire de distibution s'étend essentiellement de l'Angola à l'ouest au Mozambique à l'est. Elle concerne aussi le sud de la RDC et de la Tanzanie au nord, le nord de la Namibie, du Botswana et de l'Afrique du Sud au sud, sans atteindre le Swaziland.
Les Faucons de Dickinson sont majoritairement sédentaires mais des mouvements saisonniers sont toujours possibles, notamment au Zimbabwe et en Zambie où ils interviennent en hiver. Des mouvements d'invasion, liés aux conditions locales, peuvent aussi se dérouler, la population décuplant dans certaines régions en hiver. Le vagabondage semble être assez courant en dehors de la période de nidification.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Faucons de Dickinson sont assez courants dans les endroits où l'habitat leur convient et où les palmiers sont relativement nombreux. Cette espèce n'est donc pas globalement menacée. Toutefois, certaines populations (notamment celles du Malawi et d'Afrique du Sud) souffrent de la déforestation qui réduit considérablement leurs possibilités de nidification.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 09/10/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net