Francolin coqui

Peliperdix coqui - Coqui Francolin

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Peliperdix

  • Espèce
    :

    coqui

Descripteur

Smith, A, 1836

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 218 à 289 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les sexes se distinguent par les motifs qui ornent la tête, ainsi que par le fait que le mâle porte un éperon contrairement à la femelle qui n'en possède pas, ou alors de taille fort modeste. Sinon, les parties nues sont identiques : bec noir avec une base jaune, iris brun, pattes jaunes. Chez le mâle adulte, la gorge, la face et les côtés de la tête sont ocre-chamois uni, contrastant avec les parties claires du dessous. La calotte et la nuque ont une coloration plus sombre. Les parties inférieures, du bas du cou jusqu'aux flancs sont étroitemement barrées de noir, de manière plus intense sur le centre de la poitrine, en bandes plus larges sur les flancs. Le dessus est gris-brun avec des fines rayures chamois. Le dessus de la queue est brun-rougeâtre. La femelle possède également un dessous barré, excepté la poitrine qui est fauve uni. Les motifs qui couvrent la tête sont également très différents : gorge blanche délimitée par une fine bande noire, rayure noire qui surmonte l'oeil et borde le capuchon. Les juvéniles ressemblent à la femelle mais ils sont moins barré sur le dessus. Les barres qui ornent le dessous sont plus étroites et moins perceptibles sur un fond de couleur plus chamois.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Peliperdix coqui spinetorum (Mauritania and Mali to n Nigeria)
  • Peliperdix coqui maharao (s Ethiopia, c and e Kenya)
  • Peliperdix coqui hubbardi (w and s Kenya, n Tanzania)
  • Peliperdix coqui coqui (Gabon, DRCongo to s Kenya and Uganda, south to South Africa)

Noms étrangers

  • Coqui Francolin,
  • Francolín Coqui,
  • Francolim-das-pedras,
  • Coquifrankolin,
  • Coqui-frankolin,
  • Coqui-frankolijn,
  • Francolino coqui,
  • Coquifrankolin,
  • Kokifrankolin,
  • frankolín kokvi,
  • frankolín rezavohlavý,
  • Coquifrankolin,
  • keltapääfrankoliini,
  • Swempie,
  • francolí coqui,
  • frankolin jasnogłowy,
  • Турач коки,
  • コクイシャコ,
  • 栗顶鹧鸪,
  • 栗頂鷓鴣,

Voix chant et cris

Habitat

Les francolins coquis fréquentent les prairies sèches boisées jusqu'à 2200 mètres. Localement, on peut les observer dans les dunes sableuses pourvues en couverture broussailleuse. Ils ne pénètrent pas à l'intérieur des zones cultivées mais ils en fréquentent la lisière si n'y sont pas dérangés. Les francolins coquis sont endémiques de l'Afrique. Très éparpillées dans l'ouest du continent, du sud de la Mauritanie au nord du Nigéria, les populations sont plus compactes dans les zones arides d'Afrique Orientale, au Kenya, dans le sud de l'Ouganda mais aussi dans le sud-est du Cameroun. Le coqui est totalement absent dans le sud-ouest de l'Afrique.

Comportement traits de caractère

On peut observer le francolin coqui en couples ou en petits groupes qui vivent dans les prairies boisées. Oiseau farouche qui fréquente presque exclusivement le couvert, il montre une certaine réticence à en jaillir, sauf s'il est en danger. Dans ce cas, il prend un envol puissant. La plupart du temps, le francolin coqui prefère prendre la fuite en courant mais il lui arrive également de s'accroupir et d'adopter une posture immobile et figée s'il se sent en danger. Il se repose sur le sol. Sa démarche est très caractéristique, lente, les pattes à moitié fléchies, le corps en position basse, mais la tête résolument dressée. Il s'accomode très bien au régions arides et semble peu dépendant des mares permanentes. Au début de la saison de reproduction, les mâles émettent des cris et se montrent relativement agressifs.

Alimentation mode et régime

Son menu est essentiellement végétarien, ce qui est d'ailleurs la cause principale de son déclin ou de ses difficultés à survivre dans certaines régions. Le surpâturage et le brûlis de la végétation dans le cadre des techniques traditionnelles d'agriculture en Afrique sont des causes essentielles de la dégradation de son habitat.

Reproduction nidification

L'espèce est monogame. Elle construit son nid en grattant au sol une petite dépression qu'elle garnit ensuite d'herbes. La cavité est généralement dissimulée sous une touffe assez volumineuse. La taille moyenne de la ponte est de 4 ou 5 oeufs, mais elle peut assez fréquemment varier de 2 à 7. Les oeufs ont une coloration blanc-rose à brun clair. Compte-tenu de la grande superficie de son aire de répartition, la période de nidification peut changer considérablement selon les régions, cependant elle est presque toujours liée au déclenchement de la saison des pluies.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 09/10/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net