Francolin criard

Pternistis capensis - Cape Spurfowl

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Pternistis

  • Espèce
    :

    capensis

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 43 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 435 à 915 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le francolin criard possède un bec brun, orange-rougeâtre à la base et à la mandibule inférieure. L'iris est brun, les tarses sont jaune sans éclat ou rouge-orange. Les deux partenaires sont identiques. Toutefois, la femelle est plus petite. Ses pattes et sa mandibule inférieure sont plus ternes. Elle ne possède bien souvent qu'un éperon de taille modeste alors que le mâle en présente typiquement deux. Chez les francolins criards adultes, le capuchon, la nuque et les couvertures auriculaires affichent une teinte brun grisâtre, pratiquement sans marquage. Le capuchon est plus foncé. La gorge et le cou sont blanchâtres, avec de fines stries sombres qui se transforment en pointillés sur le cou. La poitrine et l'ensemble du dessous sont gris foncé avec des traits blancs et des vermiculures blanches et chamois sur chaque plume. Le dessus ne diffère guère des parties inférieures. Simplement, les rayures blanches y sont absentes et les vermiculures présentent une teinte plus chamoisée.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Cape Spurfowl,
  • Francolín de El Cabo,
  • Francolim do Cabo,
  • Kapfrankolin,
  • fokföldi frankolin,
  • Kaapse Frankolijn,
  • Francolino del Capo,
  • Kapfrankolin,
  • Kappfrankolin,
  • frankolínec pobrežný,
  • frankolín kapský,
  • Kapfrankolin,
  • kapinfrankoliini,
  • Kaapse Fisant,
  • francolí del Cap,
  • szponiastonóg przylądkowy,
  • Капский турач,
  • ケイプキジシャコ,
  • 南非鹧鸪,
  • 南非鷓鴣,

Voix chant et cris

Francolin criard
adulte

Son cri d'alarme est un chant puissant, un caquètement que l'on peut retranscrire de la façon suivante : 'kak-keek, kak-keek, kak-keeeeeeeeek'. Les notes augmentent en hauteur puis diminuent en volume. Il émet également un cri bredouillant lorsqu'il s'envole sous la pression du danger.

Habitat

Le francolin du Cap fréquente les zones de broussailles le long des torrents et au bord des rivières. Il évite les régions densément boisées, les zones recouvertes de fynbos et les affleurements rocailleux parmi les buissons. Son aire de distribution est extrêment réduite et se circonscrit au sud-ouest de la province du Cap, en Afrique du Sud. Elle est comprise dans un petit triangle qui part du cours inférieur de la rivière Orange vers le sud jusqu'à la péninsule du Cap et vers l'Est jusqu'à Uitenhage.

Comportement traits de caractère

On le trouve généralement en couples ou en groupes familiaux, prenant des bains de poussière le long des pistes. Bien qu'il fréquente habituellement les zones d'arbustes en bordure des cours d'eau, il se nourrit fréquemment sur les zones ouvertes adjacentes, que ce soit des cultures fourragères, ou même, s'il n'est pas perturbé et pleinement en confiance, des basses-cours de ferme, où il se restaure en compagnie des volailles, et des pelouses situées en milieu semi-urbain. S'il se sent en danger, il préfère courir plutôt que de voler en direction du couvert. On parvient facilement à le localiser grâce à son cri caquetant, qu'il émet au lever du soleil et au crépuscule, ou lorsqu'il attend en fin d'après-midi, à proximité d'un de ses points d'eau favoris, en compagnie d'autres couvées. Les francolins du Cap se perchent dans les arbres.

Reproduction nidification

Le francolin du Cap est probablement monogame. Il niche dans une cavité grattée au sol et garnie d'herbes, bien dissimulée sous un buisson. La ponte est composée généralement de 6 à 8 oeufs.Parfois, le nid contient jusqu'à 14 oeufs, on présume qu'il s'agit alors de la conjugaison des efforts de 2 femelles qui ont pondu au même emplacement. Les oeufs ont une teinte brun crème à rosé. La nidification intervient à la fin des pluies de l'hiver ou au début de la saison sèche d'été, soit habituellement du mois de juillet au mois de février. Cependant, elle bat surtout son plein aux mois de septembre et octobre.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 16/10/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net